08 octobre 2013

Fin et suite...

Voilà, une page se tourne. L'aventure a été intense.

J'y reviendrai...

Communiqué de presse du 8 octobre

Après réflexion je renonce à me présenter au second tour de l'élection au Conseil d'Etat Genevois. Je souhaite continuer à porter les idées pour lesquelles je me bats, mais le résultat que j'ai obtenu ne justifie pas ces prolongations. Je réalise la difficulté d'être candidat indépendant et j'en assume les conséquences.

Je reste cependant engagé afin que le nouveau gouvernement réalise pleinement l'importance de la traversée de la rade et de sa réalisation à court terme. C'est un projet d'importance majeure pour l'économie et l'emploi, pour la mobilité en général y compris la mobilité douce, pour le tourisme, pour le développement de notre région et pour la liberté des citoyens.

Afin que l'idée s'imprègne, elle doit être incarnée et défendue au sein du collège. Pour ma part j'y contribuerai autrement, dans la mesure des circonstances et selon mes compétences.

Je remercie chaleureusement celles et ceux qui ont cru comme moi que les temps étaient mûrs pour remettre en question les stratégies partisanes et idéologiques. Et j'espère que les pragmatiques continueront à voter utile pour débloquer et faire avancer Genève.

Pierre Jenni

13:38 Écrit par Pierre JENNI dans Conseil d'Etat, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

Mes hommages et bravo pour ton courage.

Écrit par : Grégoire Barbey | 08 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Cher Monsieur,
Il faut croire que ce dimanche n'était pas favorable aux candidats de Vernier au Conseil d'Etat...
Merci tout de même de votre candidature. Entre celle qui bloque la circulation et celui qui subit ces blocages, mon cœur penche naturellement pour le second. J'espère donc que ce n'est que partie remise et que vous serez à nouveau candidat en 2018 (voire déjà aux prochaines élections municipales).

Écrit par : Un usager des taxis genevois | 08 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Pierre Jenni,

Je salue votre courage et votre engagement politique. Vos idées et votre approche pragmatique des défis m'ont plu. Merci !

Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 08 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

au moins toi tu avais de l'humour à l'antenne et de l'entre gens...Bravo ma classe...

Écrit par : philemon | 08 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Comprend pas ??

Faut être courageux pour se présenter au CE ??

Genre, Iran, Russie et combien d'autres régimes où toute tentative se termine dans un cercueil quand tout va bien ?

Par contre, pour le bravo, oui !

Sauf que la campagne de notre cher concitoyen en solo, manquait de coups d'éclats, d'originalité et d'audace. Genre revendiquer des extravagances comme ce fut le cas à Losâne dans les années 80 ; Plus de crème dans les milles-feuilles, la grossesse à 6 mois, ou bien rasé les alpes pour voir la mer !

Juste histoire de se faire un peu remarquer, de toute façon, foutu d'avance pour foutu d'avance, pourquoi ne pas égailler les clapotis des langues de bois ?

Écrit par : Corto | 09 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Allez Pierre, exprimes-toi, bordel !

Écrit par : Corto | 10 octobre 2013

Répondre à ce commentaire

Je retombe par hasard sur ce billet et ton commentaire Corto.
Aujourd'hui je te lis différemment que sur le coup et je suis assez d'accord.
Qu'en penses-tu, on remet ça ? Avec un poil plus de fun.
Mais ne compte pas sur moi pour faire le clown. J'ai pas ça en moi.

Écrit par : Pierre Jenni | 31 août 2016

Répondre à ce commentaire

Eh ben, diriger, c'est prévoir !!

Écrit par : Cortoooo | 10 septembre 2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire