03 février 2014

Les inquiétudes de Philippe Souaille

1407734.jpgPhilippe persiste et signe. Il me confirme par mail qu'il ne publiera pas mon commentaire sur son blog.

Voilà qui en dit long sur ses inquiétudes face à l'échéance du 9 février.

En fait, il me fait un superbe cadeau. D'une part il me laisse penser que mon avis pourrait avoir une quelconque portée, et d'autre part, en me censurant, il manifeste son malaise.

Philippe est un journaliste brillant et il se considère comme tel. Ils sont nombreux à se considérer comme faisant partie d'une certaine élite intellectuelle et, bien qu'ils n'oseront jamais le reconnaitre, ils déplorent notre démocratie directe.

Philippe est un grand ennemi de l'UDC et il profite de chaque occasion pour fustiger cette politique conservatrice. C'est un humaniste qui milite pour un monde globalisé équitable. Ce qui est tout à son honneur.

Comme l'ensemble des partis, excepté l'UDC, ainsi que les milieux "économiques", il dénonce un vote émotionnel, une décision populaire qui viendrait du coeur ou des tripes et prône l'intelligence, cette faculté suprême qui nous permet d'analyser objectivement les situations et prendre des décisions raisonnables et raisonnées. Il semble juste oublier que les vérités d'un jour ne sont pas celles de demain et que le mental est un outil pratique lorsqu'il s'agit de fonctionner, mais devient vite une entrave lorsque nous pensons détenir la vérité.

C'est tout le problème des élites, de la crème, qui peste régulièrement contre les décisions soi-disant peu éclairées du souverain et fustigent la capacité aux "populistes" de convaincre la masse ignorante.

Dieu merci, chez nous, en Suisse, nous nous méfions de ceux qui pensent savoir. Et les sanctions dans les urnes témoignent d'une sagesse plus profonde, intégrée, incarnée qui vient heureusement du coeur et donc de plus profond que les idées volatiles.

J'ai publié le commentaire censuré par Philippe sur mon blog "Gossips". Ce n'est pas juste par provocation, mais parce que je suis un vrai démocrate et que je supporte mal sa propagande qui s'exprime par la publication de ce qui l'intéresse. Il devrait soit fermer ses blogs aux commentaires et faire sa star, soit publier toutes les prises de positions qui favorisent le débat.

 

 

Commentaires

C'est pareil pour moi, il ne publie pas mes commentaires. C'est normal il fonctionne comme un européen: à démocratie variable.

Écrit par : norbertmaendly | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Not Found

The requested URL /posts/gossips.blog.tdg.ch/archive/2014/02/03/les-inquietudes-de-philippe-souaille-252602.html was not found on this server.

Écrit par : Géo | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Pierre, "Gossips" ne répond pas. Le lien est HS.

Les anciens gauchistes qui défendaient la liberté d'expression, Hara Kiri, Charlie, ainsi que l'actuelle secte rose qui dirige la France, ont visiblement quelques difficultés avec le débat contradictoire. L'esprit totalitaire et dogmatique se cache parfois sous la pelure de l'agneau démocrate.

Le débat est donc clos avec eux, il ne reste qu'une guerre de tranchées.

J'ai aussi vu un de mes commentaires refusé sur une autre page pour "délit d'opinion". Dire que j'ai cru pendant des années que la liberté était plutôt de ce côté... heureusement sans être jamais affilié à aucune mouvance. J'ai pu prendre conscience de la tricherie.

Une nouvelle démarcation se met en place avec ses deux camps: les "dogmatiques stigmatisants" et les "multipolaires".

Écrit par : hommelibre | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

@Géo et hommelibre.
J'ai demandé à Mabut pourquoi je ne peux pas obtenir ces liens. J'attends sa réponse.
En attendant, il vous suffit de taper "gossips" dans la recherche !

Écrit par : Pierre Jenni | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

La dialectique consistant à critiquer les "élites intellectuelles" qui, prétendûment, seraient effrayées par la démocratie directe est typique de la droite populiste.

Dans cette perspective, ses tenants se font la voix du bon peuple qui serait à ses yeux la cible du mépris supposé des élites. Ce type de rhétorique date, c'est triste à dire, du premier tiers du XXe siècle et d'un grand pays voisin situé au nord du nôtre. Suivez mon regard.

Si ce sont les seuls arguments que vous avez à opposer à ceux qui sont contre l'UDC, alors cela vole bas, très, très bas.

Bien à vous, et en espérant que vous publierez ce commentaire.

Écrit par : Déblogueur | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Houlala !

Alors vous n'avez pas vu la coure menée avec l'UDC et le mcg par Sousou aux dessous caméléonesques !

Ce n'est pas Sousou qui a jeté l'UDC, c'est l'UDC qui a jeté le bootlecker dans ses ornières !!

Mais ne tirons pas sur l'ambulance, en fait c'est une déambulance !

Écrit par : Corto | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Pierre, mais de quoi parles-tu ?

"d'élite intellectuelle" ????

Alors là, c'est la meilleure de l'année, comme on dit en bon vaudois !

Un premier de classe n'ayant jamais trouvé la bonne combinaison du loto, passe encore, mais l'intellectuel qui fait des ronds de jambes à la TSR pour trouver un job de tourneur de cuillère à thé !

Mais qui connait ce personnage hormis quelques blogueurs faisant partie du cercle très fermé de la TdG ?

Personne !

Un intello ça fait du bruit, ça remue, il faut dire que dans une boue gluante comme Genève, aucun espoir de trouver ne serait-ce qu'un débris d'intello, alors appelé ça "élite", là on vire dans la location de voitures de luxe sans chauffeur pour ramasser des russes dans les souks à putes !

Écrit par : Corto | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Corto, si tu n'étais pas là il faudrait t'inventer. Merci pour ce bel éclat de rire !

Écrit par : Pierre Jenni | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Le lien correct est

http://gossips.blog.tdg.ch/archive/2014/02/03/les-inquietudes-de-philippe-souaille-252602.html

A voir le lien que vous avez posté, vous avez dû le prendre en étant loggué comme admin du compte. Il suffit d'ôter le 'http://admin.blog.tdg.ch/posts/' initial.

Écrit par : Plouf | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Trop bien, merci Plouf !

Écrit par : Pierre Jenni | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Je parie une croisière sur la Venoge que Plouf est un agent de la NSA recherché par des fédéraux responsables du secteur de la Jonction !

Écrit par : Corto | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

@norbertmaendly.
J'ai ouvert le blog "gossips" afin de pouvoir publier les commentaires censurés.
Ce blog est passé inaperçu et personne ne m'a envoyé de commentaire à publier.
Vous pourriez être le premier...

Écrit par : Pierre Jenni | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Il semble donc que vous soyez favorable au OUI le 9 février. Mais pourquoi donc ? Parce que Souaille ne publie pas votre commentaire. C'est un peu court.

En vérité, votre OUI est dicté par votre ressentiment contre l'UE, dont un membre, la France, exige que votre taxi, pour passer en France passe par Bardonnex et aussi par les chauffeurs de taxi français à l'aéroport.

Pour Bardonnex, quelle est la décision du Tribunal administratif français qui vous a donné tort et a confirmé que cette exigence, objective chicane disproportionnée, fût-elle fiscale, est conforme à l'accord dont vous voulez la fin. J'imagine que le syndicaliste et homme politique que vous êtes, peut me donner les références.

Pour le service des taxis à l'aéroport, service de merde s'il en est, cela ne changera rien. Il demeurera un service de merde.

Écrit par : CEDH | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@Pierre Jenni
Je viens de lire sur "gossips"

Et il vous a censuré ce texte ? Quelqu'un de "presque" ami ?

Je suis désolé...

Écrit par : petard | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

"Ils sont nombreux à se considérer comme faisant partie d'une certaine élite intellectuelle"

En effet, vous mettez là en évidence un curieux phénomène...

Est-ce que balancer à longueur de semaine, particulièrement en cette période de votations, de la pure propagande, probablement payée en espèce voire en nature (contrats) par des acteurs majeurs de ce pays, revient à faire partie de l'élite intellectuelle?

Moi je dis qu'il vous faudrait emmener tous ces prétentieux à visiter des laboratoires de recherches dans différents disciplines, par exemple dans le domaine médical, biochimique, physique et notamment le CERN.

Nul doute que leur égo en sortirait redimensionné, car ils comprendraient, du moins je l'espère, le véritable sens du mot intellectuel !

Écrit par : Exprof | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@CEDH. Je vous remercie de me faire l'honneur d'intervenir sur mon blog.
Vous semblez surpris par mon soutien à l'initiative et vous suggérez que cette position est motivée par un ressentiment envers l'UE.

S'il est vrai que je suis indigné par l'hypocrisie qui règne au sein des élites genevoises qui promeuvent le Grand Genève sans même être capables de permettre l'accès des taxis suisses aux douanes, je traite ces sujets spécifiques sur mon blog "hey taxi !" Je vous y donne volontiers rendez-vous pour parler des taxis de merde, pour reprendre vos termes.

Ici, sur Post Tenebras Lux, je traite de sujets généraux directement en liens avec ma campagne pour l'élection au CE. La posture est bien différente et je ne défends pas des intérêts particuliers.

Le plus simple, si vous avez encore un peu de curiosité pour ma vision de la société, c'est de visiter mon site www.pierrejenni.ch. Vous y découvrirez une posture originale en ce sens que je défends avant tout une certaine qualité de vie en remettant en question la fuite en avant pour toujours plus de croissance. L'originalité de ma démarche provient certainement du fait que je vise cet objectif par des moyens radicalement opposés aux recettes proposées par la gauche et les écolos.

Je me réjouis d'en débattre avec vous.

Écrit par : Pierre Jenni | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

le lecteur des blogs TdG a l'habitude des moi-je à rallonges de Philipe Souaille,
un sieur plus enclin à se brosser le cuir que de tâcler le fond des sujets qu'il aborde et utilise à cet escient

un jouisseur de copinages TdG et du pouvoir d'y censurer à tour de bras
faisant feu de tous sujets pour sa comm d'humaniste auto-proclammé
qui ne supporte aucun contradicteur

le plus cocasse chez ce scribouillard qui n'a cessé de dénigrer notre système de démocratie directe
sont les motifs d'"inquiétudes" qu'il expose

surtout quand on sait qu'il s'agit d'un français qui,
d'étudiant à Lyon s'est fait donner grâce à 1 pote, un poste de stagiaire dans un quotidien genevois

pour en arriver à s'auto-proclamer "journaliste"
- en France, la carte de presse de journaliste est attribuée par des pairs de la profession. En Suisse, un employé de presse n'a besoin que de s'abonner pour
détenir cette carte de presse. Et le tour est joué: le stagiaire devient journaliste et s'en donne le titre, à vie.

Ce français une fois résident genevois a pu comme tout le monde se décrocher un pass rouge, sans autre. Avant de retourner y habiter en France.

Ne reste, à cet auto-proclamé humaniste et journaliste, qu'à regarder sa vie derrière lui: un temps de vie où il a vainement essayé d'être prophète hors de son pays

ces écrits ne sont que cocasseries et hargne contre nous avec notre à démocratie directe.

Écrit par : Pierre à feu | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@Pierre Jenni :

Je viens de prendre connaissance de votre commentaire censuré par Philippe Souaille et j'en suis bien évidemment consterné car nous sommes ici dans un débat d'opinions où chacun doit pouvoir s'exprimer librement, dans la mesure où les règles fixées par l'hébergeur - la TdG -, ainsi que celles de la courtoisie sont respectées.
Par cette censure, je ne comprends pas la posture de Philippe Souaille mais je suis persuadé qu'il prendra la peine de s'en expliquer dans l'un de ses prochains billets.

Une maxime dit qu'en affaires on a point d'amis, on a que des correspondants. Que faudrait-il dire à propos de l'amitié en politique, voire dans l'exposition de ses opinions politiques ? Etre ami avec quelqu'un suggère que l'on partage beaucoup de choses en communs. Dès lors, lorsqu'on s'implique dans une cause politique avec conviction et passion, il peut paraître inconcevable de voir que l'ami qu'on a en face de soi ne la partage pas. C'est perçu comme une trahison à la hauteur de la passion qu'on éprouve pour le sujet débattu.

Quant à l'argumentaire de votre commentaire censuré, je n'en partage pas toute votre analyse.
Dans une logique économique, on ne peut pas par exemple séparer les nuisances induites par l'économie, de l'idéal environnemental. Le développement économique induit forcément des effets néfastes sur l'environnement. C'est une question de mesure, de pondération de valeurs.

Je ne partage pas non plus votre analyse des conséquences du refus de l'EEE en 1992 et suis persuadé qu'en cas d'acceptation, la situation économique de la Suisse d'aujourd'hui ne serait guère différente de celle que nous connaissons. A quelques nuances près. Ce refus nous a fait perdre une dizaine d'années de croissance entre 1992 et 2002, le temps de la mise en application des accords bilatéraux.
Si l'initiative de l'UDC devait être acceptée, les conséquences économiques ne peuvent simplement pas être éludées et notre sort dépendra avant tout des intérêts de l'UE. Lorsqu'on parle de renégocier, on oublie deux choses essentielles : 1° cela prendra beaucoup de temps et d'efforts, et 2° l'issue de ces négociations est très incertaine, or l'économie s'accorde très mal avec l'instabilité et l'incertitude, voyez la France actuelle avec son instabilité fiscale et les options changeantes.

Dire tout cela ne relève pas d'une admiration sans borne pour l'UE, c'est du réalisme tout simplement.

J'ai voté NON car les risques économiques sont beaucoup trop importants !

Bien à vous !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Cher Jean...
Les raisons de ce qui est ici qualifié de censure sont simples:
1) je n'ai pas le temps de répondre, je dois aussi gagner ma croûte et je ne suis payé par personne pour donner mon opinion sur mon blog. Encore moins pour répondre aux "arguments" d'un "copain" qui commence par attribuer mon europhilie à mon origine française, alors que les 90% des électeurs de l'UDMCG sont aussi d'origine européenne. Crétin.
2) les blogs et les commentaires de la TDG, merveilleux outil de communication, ont été systématiquement squattés par une engeance à coloration brunâtre de courageux annonymes qui me mettent le coeur au bord des lèvres et qui ont chassé de ce lieu d'expression les trois quarts des personnes intéressantes qui pouvaient s'y trouver au départ.
3) Je n'entends plus leur donner la parole, car ces extrémistes, qu'ils soient chrétiens, musulmans, juifs ou athées, tous braqués sur le communautarisme et leurs dérives nationalistes et sectaires sont aujourd'hui le principal danger qui menace notre société. Oui je suis inquiet, très inquiet, pour mes enfants, pour la Suisse, pour l'Europe et pour le monde en général.
4) Pierre Jenny n'a pas le moindre début de droit de me dire ce que dois faire ou non sur mon blog.
5) l'ambiance de la tdg électronique est devenue tellement nauséabonde que l'on peut assurer que si le sondage Tdg donne seulement 58% de personnes favorables à l'initiative, c'est que ce pourcentage dans la réalité sera au moins celui-ci au sortir des urnes, mais contre l'initiative. A bon entendeur.

Écrit par : Philippe Souaille | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@Ph.Souaille "2) les blogs et les commentaires de la TDG, merveilleux outil de communication, ont été systématiquement squattés par une engeance à coloration brunâtre de courageux annonymes.
je suis absolument d'accord et je persiste à croire qu'il faut impérativement supprimer les commentaires anonymes et imposer la reconnaissance des intervenants même si bien entendu il est possible de tricher sur son identité.
Cela aura tout de même pour effet de conjuguer liberté d'expression et responabilité de celui qui l'exerce .

Écrit par : briand | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Cher Philippe,

Merci d'intervenir ici pour te justifier.

En premier lieu, je pense qu'il n'y a aucune honte à défendre des intérêts personnels comme les tiens puisque tu es directement concerné en tant que frontalier. Merci pour le crétin.

Ce crétin, qui a la faiblesse de se considérer comme un pote se teinte maintenant de la couleur nauséabonde qui ne mérite pas considération, même s'il ne possède pas de pseudo.

Il n'aura pas droit à la parole puisque c'est un extrémiste et une menace pour la société. Et oui, tu justifie ta censure par ces termes. Je suis donc bien obligé de me sentir concerné.

Je ne vois pas à quel moment je t'ai dit quoi faire et dire sur ton blog. Je me suis contenté de m'assurer que tu m'avais bien censuré. Dès lors, je jouis de la même liberté que toi d'intervenir sur mon blog. Mais contrairement à toi, tu auras en plus la liberté de dire ce que tu veux et je le publierai.

Ta dernière remarque en dit long sur ton respect de la démocratie directe.

Au plaisir de te lire encore. Mais de grâce, oserais-je te suggérer de fermer tes commentaires ? Ce serait plus honnête, non ? Puisque les intervenants ne sont plus dignes de tes contributions avec 3/4 de nauséeux anonymes.

Écrit par : Pierre Jenni | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Je me permets d'intervenir quant à la question des commentaires anonymes. En ce qui me concerne, j'ai trouvé pour mon blog une solution convenable au problème. Voilà ce que je réponds à ceux qui désirent utiliser un pseudo:
"Je publierai volontiers votre commentaire quand vous m'aurez fait part de votre identité via mon adresse e-mail. De mon côté, je m'engage à ne pas la divulguer et à donc respecter votre désir d'anonymat. Ceci conformément à la règle que j'ai fixée dans un billet précédent (12 octobre 2013):
http://etsionenparlait.blog.tdg.ch/archive/2013/10/12/a-tous-les-commentateurs-anonymes-248395.html

Écrit par : Duval | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Merci André pour cette bonne idée. J'allais justement suggérer de suivre votre protocole qui respecte le souci de préserver sa sphère privée.
Je n'éprouve pas ce besoin, mais je n'oserais pas jeter la pierre à ceux qui sont plus prudents que moi.

Écrit par : Pierre Jenni | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Duval, n'importe qui peut vous envoyer n'importe quelle nom et adresse et comment pouvez-vous vraiment vérifier, en appelant par tél ?

Écrit par : Corto | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Pierre, en ce qui me concerne, passe, je te présenterai un de mes nombreux passeport !

Écrit par : Corto | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Le problème n'est pas l'auteur mais le contenu, Romain Gary a trompé la terre entière, cependant il n'y nuit à personne !

quant à des brunâtre pro-hamas et hizbollah comme certains sur ce blog, je pouffe à peine !!

Écrit par : Corto | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Philippe Souaille, parle seul. Je ne sais pas pourquoi il lance un blog.
Détenteur de la vérité absolue. C'est quand même rare, car pour un Français qu'à grandit en Suisse, dit le contraire que tout ses compatriotes vivant en Suisse.
J'en connais beaucoup de Français qu'habitent chez nous et qui regrettent aussi que la Suisse se retrouve dans des sales draps avec l'Europe. Ces Français, n'en veulent pas d'Europe non plus.

Écrit par : Manco | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@Corto
Oui, entre autre, s'il y a un doute.

Écrit par : Duval | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Je confirme pour Duval. Je lui ai donné clairement mon nom et mon adresse en lui expliquant le motif de mon anonymat. Alors je vais le répéter clairement ici car m. souaille a explicité parfaitement comment vous êtes traitée quand vous êtes patriotique, conservatrice et avec une expérience de vie et professionnelle qui peut tout aussi bien que lui vous conforter dans votre position politique. En tant que femme c'est pire encore, les menaces, les insultes, le dénigrement ça ne manque pas!

L'attitude étant tellement nauséabonde que l'on peut s'attendre à tout!
Je veux bien souffrir, voire mourir parce que mon temps est venu, mais pas pour mes idées que j'ai le droit de défendre, comme tout un chacun.

Pour ma part, cela fait très longtemps que j'ai été éjectée des commentaires du matin, de la tribune, du 24 heures. Allons-nous maintenant franchir une étape supplémentaire dans le ballionement de la libre expression de ceux qui ne partagent pas l'avis des intellos!
40 parlementaires bossent déjà sur une limitation des initiatives, c'est grave et cela démontre clairement que nous ne devons absolument pas baisser les bras devant ce hold-up démocratique qui se met en place.

Écrit par : Corélande | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@Manco non justement non! le français Ph Souaille n'a pas grandi en Suisse mais l'a fait comme tout le monde: n'a fait que venir en Suisse pour le pognon et le job faciles - grâce à potes, pas grâce à ses compétences

vous faire croire qu'il est suisse ou en Suisse depuis toujours histoire de s'attribuer une impériale légitimation dans ses dénigrements et critiques anti-suisses non pro-UE à plus soif, c'est ce qu'il s'est toujours efforcé de faire croire.

cocasse tromperie où vous avez-là toute l'hypocrisie d'un lâche donneur de leçons qui fini par s'auto-convaincre des titres qu'il se donne

à son abus de pouvoir de censure, le sire ne va pas répondre. ne sait que jeter à la volée ses habituels non-arguments, son égo surdimensionné monomaniaque orgueilleux contraignant quelque peu le style...

n'est son ami que celui qui lui brosse le dos et le poil dans le bon sens, à cet humaniste mondialoglobalisé

faut pas être suisse avec le sbire car à moins d'être un notable du coin, on n'a droit qu'à ses lyriques envolées habituelles, dans le plus flou du flou artistique de mise : "Blocher" "ambiance nauséabonde" "extremistes" et autres "brune truc machin choses"

Écrit par : Pierre à feu | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Moi aussi, je lui ai tout donné à M. Duval, mais on lui donnerait le Bon Dieu sans confession :-)))

Ceci dit ne l'aurais pas donné à n'importe qui.

Mais comme le dit Corto et comme je l'ai déjà expliqué à M. Duval, cela ne sert strictement à rien, car il est impossible de vérifier. La plupart des gens ne sont pas visibles dans l'annuaire pour se protéger des attaques de pubs, sondages et parfois d'autres choses.

De plus, n'importe qui peut s'inventer un nom qui paraît crédible et qui ne l'est pas forcément. L'anonyme a au moins le mérite d'être honnête en affichant son anonymat de manière assez claire et c'est aussi le droit de tout un chacun que de rester anonyme sur des blogs ou dans la presse. Cela peut être pour des raisons familiales, des raisons de procédure, des raisons à foison.

Ne nous trompons pas de cible, ce qui est à proscrire, ce n'est pas l'anonymat, dont on le voit ici, la plupart des personnes sont respectueuses, mais plutôt les dérives de certains qu'il faut de temps en temps rappeler à l'ordre de la courtoisie ;)

L'absence d'anonymat exigé, fait disparaître certains journaux, qui vivent de la pub et au nombre de clics. Il fait disparaître aussi le débat. C'est une mauvaise stratégie pour moi.

Dernièrement, le Huffpost France a exigé d'un jour à l'autre par exemple, que tous les commentateurs qui avaient fait son succès, se loguent via leur identité Facebook... C'était une grossière erreur pour des français qui ne sont pas des moutons US, car beaucoup n'étaient pas inscrits sur FB, dont moi, et ne voulaient pas l'être. Le résultat s'est immédiatement fait sentir dans le nombre de commentaires allègrement passé de plus de 400 commentaires par article à 50 et donc de clics et donc d'intérêt pour le journal. Les blogs y ont perdu beaucoup aussi là-bas, ils sont soumis aux mêmes règles.

Là où on ne peut plus échanger librement, le lecteur n'y va plus, même pour lire. Le peuple souffre d'absence de communication dans la vie courante pour diverses raisons, c'est presque devenu son seul moyen d'expression.

Le Journal Marianne avait également il y a quelques années fait disparaître l'anonymat de ses commentaires. Ils sont très vite revenus sur leur décision, même si cela demande une équipe de modération.

La TdG, elle a une double attitude. Refuse l'anonymat dans les articles journal et laisse les blogueurs décider. Mais ce sont les blogs qui font son succès et son nombre de visiteurs.

Blogs mondiaux qui ne sont d'ailleurs plus référencés par Google depuis quelques semaines, alors que les plus lus étaient en première page. La mention même de blog a disparu du moteur de recherche, même dans le "plus" alors qu'elle était visible il y a peu encore. Apparaissent en premier les journaux, les annuaires etc...

Encore un morceau de démocratie rognée. Et celle-ci est grave, car c'est le moteur de recherche le plus puissant du monde. Faites une recherche sous blog suisse politique, vous allez voir, ce qui apparaît en premier, c'est le Figaro :-) Et France3 et les Salons belges HA HA HA

J'ai posé la question à Google et n'ai reçu aucune réponse jusqu'ici.

Écrit par : Jmemêledetout | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce que j'apprends? M. Souaille n'est pas suisse d'origine? Seulement naturalisé... C'est ça le problème des naturalisés: ils gardent leur nationalité d'origine et cela leur permet de bouffer à deux râteliers tout en ne payant pas deux impôts. Où est leur fidélité? Visiblement du côté de M. Souaille elle est du côté de l'ue et de la France. Lire ses "commentaires" sous cet aspect.

Il n'y a pas égalité des droits entre les simples nationaux et les doubles nationaux. Dès la naissance.

S'il n'a pas le temps de gérer son blog qu'il le ferme ou ferme les commentaires comme le suggère PJ. Et bien sûr il veut toujours avoir le dernier mot. Et ne va pas publier un commentaire s'il ne peut le contrer immédiatement. Quel mépris pour ceux qui se donnent la peine d'écrire un commentaire!

Son commentaire ici, révèle beaucoup de choses sur sa personnalité. Merci.

Écrit par : Johann | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

"3) Je n'entends plus leur donner la parole, car ces extrémistes, qu'ils soient chrétiens, musulmans, juifs ou athées, tous braqués sur le communautarisme et leurs dérives nationalistes et sectaires sont aujourd'hui le principal danger qui menace notre société. Oui je suis inquiet, très inquiet, pour mes enfants, pour la Suisse, pour l'Europe et pour le monde en général."

Et ce môsieu a été trotzkiste... Et il ne se pose pas la question de la cause de la montée des extrémistes... Il veut s'attaquer aux effets sans envisager un seul instant les causes. Ah oui, il a une solution: la gouvernance mondiale. Une belle idée, mais complètement irréalistes et irréalisable hormis dans la tête de certaines élites qui savent mieux que tout le monde et qui prétendent faire le bonheur des gens sans leur demander leur avis. Un meilleur des mondes. Alors que nous sommes dans 1984.

Certaines personnes n'apprennent jamais. Il ne faut pas croire que ce qui s'est passé en Yougoslavie ne peut pas se passer aussi ailleurs.

Les mêmes causes produiront les mêmes effets.

Écrit par : Johann | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Philippe Souaille est arrivé en Suisse à l'âge de 6 ans en 1960, son père, Robert Souaille, à la demande du DAS et de l'ACS créant cette année-là l'Institut International de Psychodinamie de Lignières (NE). Robert Souaille a également écrit "Votre Vie au Volant" (éd. Tchou), livre vendu en Suisse à 15 000 exemplaires au début des années septante.
53 ans plus tard, Lignières demeure le seul circuit automobile de Suisse, aujourd'hui exploité par le TCS. Philippe a quant à lui suivi les cours de l'école primaire, puis secondaire à Neuchâtel, pendant une dizaine d'années, avant de passer son bac à Cannes et de faire des études d'ethnologie à Paris (Ecole Pratique des Hautes Etudes Vième Section, aujourd'hui EHESS). Il n'a jamais été étudiant à Lyon, bien qu'il y ait séjourné quelques temps chez une copine par ailleurs fille d'un réalisateur (français) de la TSR, avec qui il avait passé son bac à Cannes et milité à la LCR...
Il a intégré la Tribune de Genève en janvier 77, pour un stage visiteur (non payé) de 3 mois, obtenu effectivement grâce à l'amitié d'un Français, ancien journaliste de la Feuille d'Avis de Neuchâtel: Patrice Pottier. Au bout d'un mois, devant la qualité de son travail, qui lui avait valu plusieurs fois l'affiche pour son enquête "avoir 20 ans en 77", le rédacteur en chef Georges-Henry Martin a décidé de le payer rétroactivement - ce qui ne s'était jamais vu pour un stagiaire visiteur - et de l'engager pour le stage de formation des journalistes, en fait un apprentissage, qui dure deux et s'accompagne de cours théoriques à Lausanne.
Il est resté neuf ans à la Tribune avant de devenir rédacteur en chef de Radio Lac (le premier), puis Rédacteur en chef du Journal Romand à la TSR, assistant du chef d'édition du TJsoir, journaliste à Temps présent. Finalement en 1990, il a créé une société de production indépendante sur un modèle associatif, Adavi productions qu'il dirige depuis et qui a réalisé des dizaines de documentaires et une fiction (Ashakara) diffusés dans le monde entier.
Il a rendu sa carte de presse il y a de nombreuses années, mais continue d'être considéré comme journaliste dans les blogs de la Tribune en regard de ses antécédents. Il est églement l'auteur de deux livres
"L'Utopie Urgente - traité sarcastique de savoir vivre sans nation" éd Slatkine
"Ces Romands qui ont fait l'Histoire" éd Ad Libris-Adavi

Écrit par : Croc Mignon | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Bref, ne cherchez pas: Philippe Souaille n'a pas d'inquiétude. Ce n'est qu'un mot, une accroche, dans son titre
son modus operandi habituel pour ses textes, ses faire-valoir.

arrogance typique de bon nombre de français restant accrochés à leur centralisme et autres franchouillardises, méconaissant voire méprisant tout de l'esprit suisse même après 2-3 décades de salaires suisses

Cette initiative offre le temps de la réponse
aux suisses qui ont trop longtemps connu et souffert dans leur profession des décades durant

de tant de ces arrivistes venus d'outre frontière, aux CV gonflés et autres bluffs chassant Mr et Mss CH de leurs postes, grâce à leurs recrutements de complaisance, promotions copinages, contrats clientélistes et autres ententes de dessous de table entre compatriotes

il en est quelques uns des citoyens suisses comme moi aujourd'hui en colère de n'être qu'une minorité jetable à Genève,

après avoir été bien trop longtemps méprisés, utilisés, floués, moqués et abusés pour notre gentillesse, notre courtoisie, notre honnêteté et notre générosité

par un certain nombre de ces souailleprofiteurs venus de France (et d'ailleurs) pour un gros salaire valant big new ID grosse-image-de-soi, puis repartis au pays mais trop loin du confort CH, restés accros à leur besoin de facile domination du Grand Français car issus de l'Histoire, sur ces petits suisses

cependant mon mépris à son égard n'arrivera pas à la hauteur de celui qu'exprime P Souiailles à notre encontre, après et malgré toutes ses années passées en Suisse, après tout ce qu'il a pu gagner et construire dans sa vie grâce à la Suisse.
On est honnête dans l'âme. ou jamais

Tandis que ses "inquiétudes" ne sont que des mots, un texte pour se faire payer.

Écrit par : Pierre à feu | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@ Philippe Souaille :

Cher Philippe,

Merci d'avoir répondu à mon commentaire et de vous être expliqué.

Vous comprendrez qu'il n'est pas question pour moi d'intervenir dans le différent qui vous oppose à Pierre Jenni, détenteur de ce blog.
J'en resterai donc au débat d'idées.

Je déplore toutefois les attaques ad hominem lancées contre vous par certains commentateurs et pense qu'elles n'ont pas leur place ici.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@ Jean d'Hôtaux.
Je ne suis pas très à l'aise avec la modération. Où se trouve la limite de l'acceptable ? Qui suis-je pour censurer une prise de position ? Et sur quelles bases ?
Je pars de l'idée que les intervenants sont responsables de leurs propos.

Finalement on rejoint l'idée première de mon intervention. Qu'est-ce qui est préférable, une discussion à bâtons rompus ou une sélection d'interventions arbitrairement choisies par le modérateur.

Personnellement je préfère la première. Mais si je devais vérifier, comme semble l'avoir fait Philippe, que les commentaires ne font pas avancer les idées, alors je pense que je renoncerai à alimenter mes blogs.

Je peine à comprendre la logique de Philippe qui fustige la qualité des interventions mais qui continue à utiliser ce vecteur pour faire passer ses idées.

Écrit par : Pierre Jenni | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@ Pierre:

Je trouve que l'intervention de Philippe est, disons, déplacée par son ton et ses invectives et stigmatisations. On y voit la racine des pâquerettes et l'eau qui les alimente. C'est assez navrant. Qu'il reçoive une réponse incisive est dans la logique de sa propre intervention.

Par contre je pense excessif d'étaler sa vie privée. Là on entre dans le lynchage.


@ Croc Mignon: désolé, ce n'est pas contre vous, je ne vous connais pas, mais juste sur le principe.

Écrit par : hommelibre | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Je n'utilise plus ce vecteur pour faire passer mes idées, depuis longtemps, ce serait peine perdue et surtout une perte de temps. A quelques heures de l'issue d'une votation essentielle, j'essaie de faire entendre un autre son de cloche dans ces blogs - et dans ces commentaires - qui semblent de plus en plus largement acquis aux idées d'extrême-droite. Un peu de propagande donc, pour le cas où il y aurait encore quelques électeurs lambdas qui passent par là, en voyant de la lumière.
Sinon Pierre, je constate que tu as bien appris des politiciens au cours de ta campagne. Superclean et poli au grand jour, alors qu'en privé, tu commences ton premier mail en me traitant de fiote... Nous ne devons pas avoir le même sens de l'humour et ce n'est certainement pas la bonne manière de me convaincre de passer ton comm, par ailleurs inintéressant et bourré d'erreurs.
C'est mon point de vue, certes, mais c'est mon blog et j'en fais ce qu'il me plait. La démocratie et la liberté d'expression, c'est que chacun ait le droit de créer le sien. Ce n'est aucunement pour moi l'obligation d'accepter des crachats, des jets de peinture, des graffitis obscènes ou des slogans politiques sur mes murs...
C'est un combat politique. Je ne veux pas que cette initiative passe et je ne suis pas le seul. Quelqu'un qui m'est très cher m'a répété tout à l'heure qu'elle rendrait son passeport suisse si c'était le cas. Pas de problème, elle en a deux autres, mais le Suisse est son passeport d'origine.
Toi tu veux qu'elle passe, c'est petit et borné, mais c'est ton droit. Sauf que please, fais ta propagande sur ton mur et fous moi la paix sur le mien. Si cela m'intéresse de pouvoir lire ce qu'on objecte à mes arguments, ou la manière dont on les approuve, c'est moi que ça regarde. Et si tu veux à toute force engager un dialogue avec moi en public sur un sujet directement politique, essaie de trouver des arguments plus intéressants la prochaine fois.
Sinon, merci pour la pub, une quarantaine de comms et deux posts sur ma petite personne, c'est donc qu'il y en a que je titille :-)

Écrit par : Philippe Souaille | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

@ Pierre Jenni :

Loin de moi l'idée de jeter l'opprobre sur quiconque car je suis moi aussi partisan du débat d'idées comme je l'ai écrit plus haut. Mais tout débat d'idées doit rester respectueux d'autrui.
Il ne s'agit donc pas pour moi de censurer des idées, mais je pense que les attaques ad hominem n'apportent rien au débat, surtout lorsqu'elles se limitent à salir "l'adversaire", qui souvent est un ami, ou quelqu'un avec lequel on partage quelques affinités sur d'autres sujets.

Pour censurer, le titulaire d'un blog dispose de la modération qui peut s'opérer avant ou après la diffusion des commentaires. Avec la modération avant diffusion, c'est au titulaire du blog qu'il revient d'apprécier la situation et de laisser passer ou de censurer les commentaires.
Sur le fond, vous avez raison, lorsque que écrivez "que les intervenants sont responsables de leurs propos". Toutefois selon les règles de la TdG, cette responsabilité incombe au titulaire du blog.
Pour ma part, j'ai enlevé la modération dans mon propre blog car je considère, comme vous, que "chacun est responsable de ses propos", tout en me réservant la possibilité de censurer à posteriori, ce qui ne m'est d'ailleurs jamais arrivé.
Je pense que cette manière de faire responsabilise les intervenants et ajoute de la réactivité au débat puisque les commentaires sont diffusés en temps réel.

On ne peut pas nourrir un débat sans une confrontation d'idées et celles-ci doivent bien évidemment pouvoir être exprimées librement. C'est l'esprit même d'un blog. Tout au moins l'idée que je m'en fait.
En laissant passer tous les commentaires, y compris ceux qui ne vont pas son sens, le titulaire du blog s'oblige à fournir des réponses argumentées, ce qui n'est pas toujours évident et s'avère être très chronophage. Par conséquent ce n'est jamais une solution de facilité.

Pour résumer mes propos, je suis opposé à la censure des idées, mais favorable à la censure de commentaires qui dérogeraient aux règles de la plus élémentaire des courtoisie (les insultes, les attaques ad hominem, etc.).

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

"une engeance à coloration brunâtre de courageux annonymes"
"crétin"
+
"Je déplore toutefois les attaques ad hominem lancées contre vous "

C'est intéressant.

Écrit par : Johann | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

Dans les rapports humains, il y a de multiples voies qui permettent soit l'échange ou la confrontation.

Le tout est de savoir ce qui est recherché et dans quel but.

Que se passe-t-il sur un blog ?

Un "tenancier" expose son opinion avec un billet.
- Il laisse la porte ouverte au lecteur pour qu'il lui fasse part de son avis.
- Forcément tous les lecteurs ne sont pas du même avis et les commentateurs se mettent à échanger ou à s'écharper sur leurs points de vue respectifs.

On observe donc ici chez les commentateurs la mise en exergue d'une "mécanique" d'échange assez singulière: chacun recherche à amener l'autre à son propre point de vue, sous peine d'insultes ou d'anathèmes: «T'es pas d'accord avec moi, ben t'es un con, etc.»

D'où l'importance et l'intérêt d'un modérateur qui sait bien faire la distinction entre censure et modération.

Maintenant, de mon point de vue, il y a plus grave que les commentaires "injurieux": Ce sont ces billets d'auteurs qui mentent et qui ne jettent que des anathèmes sur leurs adversaires.
Ces auteurs de blogs devraient être les premiers à être bannis d'une plateforme "semi-publique".

Écrit par : petard | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

Vlà ti pas que le Pierre a monté les enchères pour que tout le bataillons de queues de pies et haute-formes engloutis dans des culs-de-poules défilent comme lors d'une distribution de prix d'un concours de danse mondaine.

Je ne citerais pas les pseudos bannis par le responsable de la commandantur Duval, ce chasseur de primes des idées non-approuvée par ses services dont les responsables font la fête à Nyon, mais reprendrais quelques petites phrases biens juteuses :

Y a le plus courageux, qui lui, enfle à la vue des fonctionnaires académiques recouvert de ce mélange de paillettes et de poussières terrestres, pour ce dernier, aucun doute, il a voulu essayer la plongée sous-marine trop près des éponges, pas de chance, elles lui ont bouffés le cerveau !

Attendez, c'est pas finit, quittons la bibliothèque passons à table. Y'en aura pas pour tout le monde, alors soyez patient. Lui je peux le citer, c'est tout de sa faute, il jette les appâts à l'eau et oublie l'hameçon, c'est le Pierre, causasse le Pierre, encore un fan de la marque araldit, il est arrivé à coincé dans un même texte, le terme "intellectuel" et Souhaille. C'est le genre d'élève qu'on remarque très vite dans un cours de chimie appliquée ou alors dans un stock de munition nord-Coréen, s'il n'en ressort pas trop amoché !

Non, Pierre, certes c'est un peu tard, mais fait gaffe, encore deux notes de ce calibre et t'es bon pour payer les petits fours et le champagne !!

Écrit par : Corto | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

@ Pierre:

Le commentaire de Philippe est franchement désagréable. Cette manière malveillante et presque hargneuse de traiter les gens entraîne les réactions acides que l'on voit ici. Ne même pas te répondre à toi en direct, mais prendre le biais d'un autre intervenant alors qu'il est sur ton blog et que tu le mentionnes en titre, est une forme de mépris détestable. Ce sont les monarques qui ne parlent pas en direct à leurs sujets, non? :-)

Te traiter de crétin est une attaque ad hominem inintéressante et déplacée.

Je ne m'attendais pas à cela de lui. Là on voit la racine des pâquerettes et l'eau qui les alimente.


Mais les allusions à sa vie privée, à moins qu'il ne les ait lui-même suggérées ou autorisées, s'apparentent à du harcèlement ou à un début de lynchage. Parler de la famille ou de choses trop personnelles devrait à mon sens être une limite.


@ Croc Mignon: ce n'est pas contre vous personnellement, je ne vous connais pas, c'est par principe.

Écrit par : hommelibre | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

Crétin, c'est pas si mal, il t'aurait traité vieux pneu, tu aurais remonté dans mon estime !

Mais pourquoi parlons nous de ce type ???

Écrit par : Corto | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

Jean, auriez-vous l'amabilité de m'expliquer comment supprimer la modération sur le blog ? J'ai sollicité Mabut mais il ne me répond pas...
Merci d'avance.

Écrit par : Pierre Jenni | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

C'est indiqué sur la page même où vous écrivez votre billet. Vous avez sauf erreur trois possibilités offertes : fermer les commentaires, les modérer ou ne pas les contrôler. mais vous devriez suivre les conseils de petard :
"D'où l'importance et l'intérêt d'un modérateur qui sait bien faire la distinction entre censure et modération."
Certains commentaires ne devraient pas être publiés...

Écrit par : Géo | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

Merci Géo, mais je ne trouve que les options Aucun, ouverts ou fermés.
Je dois vous avouer que je ne sais pas trop comment m'y prendre. Petard et vous-même avez certainement raison mais je ne sais pas où mettre la limite.
J'aime beaucoup l'approche de Jean d'Hôtaux. Je vais tenter le coup et il me sera toujours possible de supprimer un commentaire vraiment grave.

Écrit par : Pierre Jenni | 05 février 2014

Répondre à ce commentaire

@ Pierre Jeni

1. Je n'ai pas écrit "taxi de merde" mais "service de taxi de merde" à l'aéroport. Ma critique vise un système chroniquement défaillant, non pas des personnes.

2. Je n'ai pas lu que Souaille vous ait traité de crétin. Il a estimé que l'un de vos arguments était crétin. Vous avez perdu de vue que la lettre s'adressait à Jean d'Hôtaux et je doute fort qu'il ait traité Jean d'Hôtaux de crétin. De plus, rien ne permet de penser que votre commentaire tombe sous le coup du chiffre 2 de son argumentaire plutôt que sous le chiffre 1.

3. Si j'ai bien compris, vous avez comme thème actuel de votre blog le Souaille-Bashing.

Et votre fonction est celle d'agrégateur d'atteinte à la personnalité. En faisant l'hypothèse que chaque commentaire ne tombe pas sous le coup de l'article 28 CC, en est-il de même de l'aggrégation desdits commentaires ?

Je signale que l'un des commentaires tombe sous le coup des articles 173 et suivants CP, ce dont tout le monde se fout.

4. J'ai été censuré par Souaille dont je ne partage pas les idées en divers domaines. Je n'en suis nullement choqué. Mais bon comme on lui fait de la pub, il doit s0en fiche.

5. Il est assez facile d'obtenir que M. Duval fournisse à celui qui en a envie les noms qui lui ont été fourni, sauf à ce que le témoin DUVAL refuse de déposer devant un Tribunal civil, ce dont je doute au vu de son honnêteté, et accepte d'en en subir les conséquences. Le système n'est pas fiable.

6. Si le débat politique doit ne pas être anonyme, ne faut-il pas supprimer l'anonymat des votations et élections ?

7. Il ne me semble pas opportun d'entreprendre aujourd'hui la dénonciation de l'ALCP et des autres accords aujourd'hui pour des raisons géostratégiques que j'ai exposées par ailleurs. Il vaut mieux attendre Ecopop.

8. En cas d'acceptation de l'initiative, la dénonciation est programmée parce que il serait naïf de penser que les 28 Etats vont accepter les conditions de la Suisse. Je dis les 28 Etats de l'UE.

La procédure est claire dès lors que l'on sait que la révision demandée par la Suisse n'est pas une mofification des annexes II (ccordination des assurances sociales) ou III (reconnaissance des titres), mais de l'annexe I (libre circulation des personnes) et du texte principal de l'accord. On discute avec l'UE si l'on veut, mais chacun des 28 Etats doit ratifier. Il faut donc convaincre 28 Etats. Et si 28 Etats son convaincus l'UE suit obligatoirement.

Autrement dit, un des 28 Etat dit non lundi 10 février et il faut dénoncer l'accord.

Blocher le sait.

Ceux qui veulent faire peur à nos gouvernants en seront marris (traduction l'auront dans le ..). C'est leur problème. Mais on n'en subira tous les conséquences, lourdes au vu du mauvais moment.

Voici le texte :

Art. 18 Révision

Si une partie contractante désire une révision du présent accord, elle soumet une proposition à cet effet au Comité mixte. La modification du présent accord entrera en vigueur après l'accomplissement des procédures internes respectives, à l'exception d'une modification des annexes II et III qui sera décidée par le Comité mixte et qui pourra entrer en vigueur aussitôt après cette décision.


9. M. Jenni, je suggère que vous laissiez se dérouler un concours sur votre blog.

En cas d'acceptation de l'initiative, quel est le premier Etat qui va dire Non à la modification proposée ?

Un petit état insulaire, bien connu pour vouloir des sous ?. L'Espagne, qui nous a moins envahi que d'autres plus petits ou plus désagréables (tous deux touchent l'Espagne), outré qu'un pays avec moins 2.5 % de chômage pour ses concitoyens, méprise les espagnols alors que l'Espagne connait un taux de chômage de 25 % ? L'Espagne est invité permanent du G20 !

La loterie perdante est ouverte. Qui veut gagner ?

10.

On ne joue pas la Suisse à pile ou face !

Attendons l'initiative ECOPOP soumise au vote l'année prochaine.

http://www.ecopop.ch/joomla/index.php/fr/

Écrit par : CEDH | 06 février 2014

Répondre à ce commentaire

Pierre, prend toi un bon avocat !!

Écrit par : Corto | 08 février 2014

Répondre à ce commentaire

"Attendons l'initiative ECOPOP soumise au vote l'année prochaine" qui selon urs schwaller (PDC ami du PLR) pourrait prendre la porte de l'invalidation!

Pas mal comme recommandation; Attendez pour vous faire pendre, les opposants posent tous les jalons guillotines dans l'intervalle! Déjà des européens à la botte de la fameuse Union Réunie Socialiste Sournoise mouture programmée.

Écrit par : Corélande | 08 février 2014

Répondre à ce commentaire

Ce qui est désespérant dans la discussion avec certains "juristes", c'est que d'entrée de jeu, ils ont leurs "bréviaire" à portée de main et rien que cela. Ils ne voient aucunement l'état de la situation présente, et encore moins la future, si rien ne change.

Un peu à l'image d'un médecin qui vous mettrait en garde contre le cholestérol, l'alcool,....,enfin tous les maux potentiels qui vous guetteraient durant votre vie, sachant pertinemment qu'il n'est aucunement en mesure de certifier les véritables effets sur votre état physique, ni quand et ni comment.
Heureusement, car dans le cas contraire, il ne resterait que la possibilité d'attendre la mort assis ou éventuellement couché...

Non, peu importe si la Suisse passe de 8 Mio à 10 ou à 12 Mio un peu de temps. Tout va et ira bien Madame la Marquise.
Et bien, je pense qu'il vaut la peine de prendre le risque de déplaire, y compris à l'EU, si l'on veut sortir de cette fuite en avant qui est programmée.

Un taxi romain, à qui je faisais remarquer qu'il prenait une fausse route dans sa course, m'a rétorqué: "... que l'on peu remédier à tout, sauf à la mort.." Il n'avait pas entièrement tort...

Écrit par : Exprof | 08 février 2014

Répondre à ce commentaire

Monsieur Duval a raison au sujet des pseudos.Envoyer un courriel c'est simple rapide et ne coute rien.Je le fais volontiers mais par serveurs comme hotmail ou bluewin.

Écrit par : lovsmeralda | 08 février 2014

Répondre à ce commentaire

lovsmralda, premièrement savez-vous qui est Duval et si c'est bien Duval, sur le net, personne sait qui est qui, faisons attention avec ces flics du net, vous ne savez qui est qui !!!!!!!!!

Écrit par : Corto | 08 février 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire