03 février 2014

Parking de la clé de Rive

Je publie ici ma dernière chronique mobilité publiée dans la TDG de ce jour


Traverser la rade : La clé de l'ouverture

Si le projet de réaménagement du centre peut se faire tel qu'il nous est présenté dans la tribune de Genève du 23 janvier alors c'est que nos élus auront fait un pas de géant.

Tout devient possible et je résiste pas à  vous communiquer mon enthousiasme.

Plus de 15 ans de bisbilles entre la Ville et le Canton, entre les pro et anti-voitures qui, comme par miracle, semblent ne jamais avoir existé.

C'est toute une mentalité qui change dans chaque camp. Et tout le monde gagne.

Enfin nous allons pouvoir flâner dans un centre complètement dégagé des véhicules individuels motorisés, pour le plus grand plaisir des citoyens, des visiteurs et des commerçants.

Si cette sagesse subite devait persister, alors nos représentants n'ont plus qu'à faire le pas suivant qui s'impose : la traversée de la rade.

C'est alors que nous pourrons enfin dédier l'entier du noyau urbain à la mobilité douce tout en favorisant la fluidité des transports, toutes catégories confondues.

Il sera bien assez tôt pour engager les travaux de la traversée autoroutière du lac, dédiée au transit international, lorsque nous aurons convaincu la Confédération de la nécessité de l'inscrire au budget.

 

11:10 Écrit par Pierre JENNI dans Air du temps, Genève, Humeur, Mobilité, Politique, rade | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Ah! Je ne suis pas vraiment d'accord avec vous cette fois...

Pour Rive, je ferai un billet. Enfin, le finirai.

Pour la traversée, pour moi c'est ok bien sûr, mais pas question de mettre tout le centre à la mobilité douce! Sinon je vous vote non à la traversée hein! :)

Nous y reviendrons. Salutations.



PS : J'ai vu votre mot sur votre blog des commentaires censurés, excellent! Quel dommage que nous ne recevions pas les copies des messages envoyés, je pourrais vous en transmettre pas mal.

Écrit par : Danijol | 03 février 2014

Répondre à ce commentaire

Soyons clairs Danijol, lorsque je parle de dédier le centre à la mobilité douce comme prévu dans le projet Clé de Rive, ça ne signifie pas interdire l'accès aux professionnels, aux livraisons et autres interventions indispensables. Etudiez le projet et vous verrez que la rue du Rhône, notamment, reste praticable pour tous.
Mais surtout le parking à proximité de l'hypercentre facilite la vie à tous.
Ce que je relève surtout, c'est un assouplissement des mentalités. Et ça c'est vraiment prometteur.

Je garde copie des messages qui, à mon avis, risquent d'être censurés. Mais sur ce coup, je ne m'y attendais pas. Quoique... je devais bien avoir un doute puisque je l'ai copié.

Écrit par : Pierre Jenni | 04 février 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire