08 décembre 2014

Conditions de détention, le Club Med ?

Je me suis déjà offusqué le jour où nous avons appris que les détenus méritaient des compensations parce que la loi prévoit quatre mètres carrés et non pas 3,89 et donc que les détenus devaient être indemnisés.

trois-detenus-envoient-deux-videos-menacantes.jpgA l'époque, sur mon site de candidature, je proposais d'attribuer ces montants compensatoires aux victimes des crimes commis par le détenu souvent insolvable. Je demandais à nos représentants au parlement fédéral de faire preuve d'imagination. http://www.pierrejenni.ch/blog/59-indemniser-les-detenus

La question revenant sur le devant de la scène avec une occupation qui dépasse le triple du "légalement correct", nous assistons à la montée en puissance d'une indignation populaire parfaitement légitime.

La réponse de nos institutions, qu'elles soient politiques ou juridiques, est déplacée. Elle fait le lit des populismes qui surfent sur ces maladresses. Il suffit de quelques clics pour vérifier que les conditions de détention dans notre pays s'apparentent tout simplement à des vacances au club Med. Nourri, blanchi, logé avec TV et formation pour ceux qui le désirent.

L'évolution de nos sociétés devant l'échec du tout répressif, se traduit par un sentiment de culpabilité et d'auto-flagellation expiatoire qui fait la part belle aux malins. Par notre angélisme, nous encourageons le crime.

J'en viens à me demander si nous ne vivons pas sur une île déconnectée des réalités du monde et que notre indignation devant l'horreur des comportements humains ne nous mène au ramollissement intellectuel qui risque bien de nous être fatal. A tel point qu'on en viendrait presque à réclamer une petite guerre pour réveiller nos citoyens bien pensants qui semblent oublier l'Histoire et projettent leur vision paradisiaque d'un Sonderfall onirique.

16:26 Écrit par Pierre JENNI dans Air du temps, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (15)

Commentaires

Si cela ne vous plaît pas vous pouvez toujours émigrer sous d'autres cieux plus à votre gout. Tel le fameux état islamique.

Écrit par : Kasperle | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

M. Jenni,
Votre raisonnement n'est peut-être pas angélique, mais il est faux. Le crime est encouragé par les mauvais traitements, quels qu'ils soient.

C'est ce qui explique en partie le fait que dans les pays dont les prisons maltraitent les prisonniers, la criminalité y est plus importantes.
Pensez-par exemple à la Russie, au Brésil, ou même aux USA.

Et à contrario, les pays dont les prisons sont exemplaires au sens que vous décriez, sont généralement ceux qui connaissent les plus bas taux de criminalité (nord de l'Europe surtout, mais la différence entre le Canada et les USA est saisissante sur ce point).

Ce sont des faits M. Jenni, rien que des faits, pas d'angélisme là-dedans.

Meilleurs messages.

Écrit par : Gilles Thorel | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Gilles, vous savez pertinemment qu'on fait dire aux chiffres ce qu'on veut. Je vous parle ici d'expérience de proches, voire même d'expérience personnelle puisque j'ai passé 5 mois à Bellechasse pour objection de conscience.
Ceci dit, je ne parle ici que du luxe carcéral que nous offrons à "nos" détenus et non pas de la politique en matière de criminalité dont l'incarcération fait partie de l'arsenal répressif.
C'est à la source que des progrès sont réalisables et non pas sur les effets. Les pays qui observent le moins de criminalité ne sont certainement pas ceux qui offrent les meilleures conditions de détention, mais plutôt les meilleures chances économiques.
Maintenant, je vous encourage à vous renseigner un petit peu mieux sur les conditions dans d'autres pays proches du nôtre, comme la France, pour ne donner que cet exemple. Vous serez sidéré !

Écrit par : Pierre Jenni | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Kasperle, C'est en général l'argument type de celui qui n'a pas grand chose à dire. Dieu merci, nous vivons dans un pays où il est permis de s'exprimer et des blogs pour le faire. On ne peut pas plaire à tout le monde.

Écrit par : Pierre Jenni | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Et le fait que Genève soit la ville la plus cambriolée d'Europe, vous souhaitez qu'on en parle ou pas, Gilles ? @ Kasperle Dedieu l'arguement foireux et hors de propos.

Écrit par : Gloups le poisson | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

La Suisse, et Genève enparticulier, sont évidemment des îles déconnectées des réalités. Nous n'y avons que des problèmes de riches, gras, paresseux et vains.

Écrit par : Déblogueur | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

- « La Suisse, et Genève enparticulier, sont évidemment des îles déconnectées des réalités. Nous n'y avons que des problèmes de riches, gras, paresseux et vains. »

Paresseux, vains, ce que deviennent les criminels condamnés à Genève.
Le facteur de dissuasion de ces mêmes criminels libérés une fois leur peine accomplie ?

L'administration qu'ils ont sur le dos pendant des années, y compris après leur libération.

Écrit par : Chuck Jones | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Ce qu'il faut pas lire... La criminalité à Genève vient très majoritairement de ces provenances :

- Afrique du Nord
- Balkans
- France

Strictement rien à voir avec l'état de nos prisons, donc.

Bien d'accord avec vous M. Jenni, moi je réfléchis depuis un certain temps à un durcissement des conditions de détention. J'y reviendrai certainement ailleurs.

Écrit par : JDJ | 08 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

J'aimerais connaître le pourcentage de détenus, de chaque pays de l'UE,et d'ailleurs, sans oublier les Genevois.....

Ceci dit, pour répondre à :"L'administration qu'ils ont sur le dos pendant des années, y compris après leur libération."!

Écrit par : Patoucha | 09 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Mis à part les 3 dernières lignes, je partage tout à fait l'analyse de M. Jenni.

Je me demande ce que vont penser les gardiens de prison du "métrage" de M. Maudet : eux qui sont à longueur d'année méprisés, humiliés, mis en danger par les détenus, voilà que le jeune premier "pampérise" ces derniers en dénonçant lui-même des conditions de détention "indignes", c'est le monde à l'envers. "Pauvres détenus" qui n'ont pas la surface nécessaire disponiible...

Cela présage quelques grèves suppémentaires des agents de détention dont les conditions de travail semblent ne pas intéresser M. Maudet et ses services.
Et là, contrairement aux employés des TPG, je ne peux que donner raison aux gardiens de prison.

Les amis du PLR, dont parmi eux de nombreux avocats se frottent déjà les mains devant l'avalanche de recours à déposer et les montants faramineux qu'ils pourront obtenir de l'Etat, donc des contribuables, sans compter de juteux honoraires...

Vive Genève !!

Écrit par : A. Piller | 09 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

La variable lourdeur de la peine n'a strictement aucun effet sur les personnes qui passent à l'acte.

On apprend ça en première année de droit.

Parlez de circulation ça vous va mieux.

Écrit par : meier | 09 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Si vous trouvez que les prisons en Suisse c'est le Club Med, alors faut croire que votre vie est une merde. Dépêchez-vous mon vieux de vous faire enfermer, comme cela vous pourrez nous écrire depuis le "Club Med".

Écrit par : Gerard | 09 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Hum... je vous l'accorde, je connais des conditions de détention en Suisse bien plus terribles que cela et pour des personnes criminelles du tout et pas dans des prisons.

Mais j'y reviendrai. Bientôt. Et vous serez le premier à le savoir, parce que j'aime bien le fait que vous soyez indépendant, même si je ne partage pas votre vision de vos taxis que l'élan le l'entrepreneur aveugle parfois. Ne serait-ce que pour fermer le caquet à certains élus de tout bord qui prétendent que le social existe en Suisse, ne nous trompons pas de cible, ils sont tous des cibles.

Alors, oui, le social existe en Suisse, c'est vrai pour certains. Mais pour qui oui et pour qui non ?. Là est la question. A ne pas zapper.

Écrit par : Jmemêledetout | 09 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Jmemêledetout, quel plaisir de vous lire.
Globalement je suis obligé d'avouer que je ne comprends pas votre message, j'attendrai donc votre suite.
Vous n'imaginez pas à quel point je suis curieux de comprendre vos désaccords sur ma vision du taxi. Auriez-vous la gentillesse de développer un peu par mail. Merci d'avance et au plaisir de trouver un message dans ma boite virtuelle.

Écrit par : Pierre Jenni | 09 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Le démocrate (?) Robert Cramer, dit Bob l'éponge, nous ponds un blog sur le renvoi des criminels étrangers ... comme d'habitude les commentaires sont fermés.

Allez comprendre !

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu | 18 décembre 2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire