10 novembre 2016

Do you feel the Bern ?

150801_SandersNH_Scanlon-1250x650.jpgTrump et le Brexit viennent nous rappeler qu'il n'est jamais bon d'aller plus vite que la musique. Les changements aussi profonds que rapides que nous traversons à l'ère numérique ont pris de vitesse les régulateurs et accentué l'écart entre les nantis et les laissés pour compte.

La peur qui s'installe dans les deux camps, qu'on les appelle conservateurs versus progressistes ou establishment versus populistes, est toujours mauvaise conseillère. Un coup de frein s'impose donc et les peuples font preuve d'une sagesse instinctive pour laisser du temps au temps.

Car l'évolution se fait lentement. Très lentement. Et lorsque des changements de paradigme permettent un basculement vertigineux dans lequel s'engouffrent les plus malins, il importe de reculer pour mieux sauter.

Bernie Sanders est arrivé un peu tôt. Il a séduit la jeunesse qui sera demain aux commandes et qui viendra le rechercher lorsque Trump aura confirmé l'ampleur du désastre programmé. Il ne devrait pas pouvoir briguer un second mandat et ses bourdes ouvriront un boulevard à celui qui a mieux saisi que quiconque les enjeux sociétaux que nous traversons.

11:57 Écrit par Pierre JENNI dans Air du temps, Politique, votations | Lien permanent | Commentaires (82)

Commentaires

Ton petit cerveau de taximan te fait te croire un diseur de bon aventure maintenant. Tiens ! C'est peut-être pas une mauvaise idée, tu pourrais essayer ça pour augmenter ton salaire de working poor.

Écrit par : Paul | 10 novembre 2016

Bernie Sanders ! J'étais gauchiste à 20 ans et si je me retourne sur les conneries qu'on disait à cette époque, j'en ai franchement honte, mais bon, 20 ans...
Alors gauchiste à 60 ans...

Écrit par : Géo | 10 novembre 2016

Quel jeune Normal qui n a pas été communiste et rouge à 20 ans!
Donc pour moi, vous étiez normal à 20 ans (aujourd hui est un autre son de cloche en voyant vos écrits un peu partout qui n avance nullement le débat mais qu ils le fassent stagner même si vous avez un bon fond!)

Écrit par : Charles 05 | 13 novembre 2016

"J'étais gauchiste à 20 ans et si je me retourne sur les conneries qu'on disait à cette époque, j'en ai franchement honte, mais bon, 20 ans..."

Et en fait t'es quoi à 60 balais ? Chômeur ? Assisté social ?

Écrit par : Paul | 10 novembre 2016

Intéressant Géo. Cela mériterait un billet à lui tout seul.
A 20 ans, je trouvais déjà les gauchistes infantiles, mais plus largement je considérais la politique comme une distraction parfaitement inintéressante. Mon vieux a siégé près de 25 ans au parlement pour engranger des résultats qui ne se comptent pas même sur les doigts d'une main. Mais bon, il avait l'air de s'éclater au sein de la formation populiste du moment; Vigilance.
Je doute que l'on puisse assimiler la jeunesse actuelle, qui a massivement soutenu Sanders, à ces allumés des années septante qui ne pensaient qu'à fumer des pets à une époque de plein emploi.
Le monde a bougé Géo. Le libéralisme bon enfant de l'époque ne connaissait pas et n'envisageait pas encore les dérives du capitalisme financier sur lequel seuls quelques initiés comme rabbit savent surfer sans s'encombrer d'une mauvaise conscience embarrassante.

Écrit par : Pierre Jenni | 10 novembre 2016

"à ces allumés des années septante qui ne pensaient qu'à fumer des pets à une époque de plein emploi." Ce qui prouve juste que vous n'avez aucune idée de ce qu'était un gauchiste, c-à-d un communiste de la 3ème génération (anti-URSS, considérée comme fasciste). Les fumeurs de joint étaient des ennemis de classe, des petits bourgeois méprisables juste bons pour les camps de rééducation. Votre conception doit rejoindre celle de rabbit, soit dit en passant...
PS. Pourquoi laissez-vous des gens déposer leur petit caca minable chez vous ? Par esprit libéral ?

Écrit par : Géo | 10 novembre 2016

"PS. Pourquoi laissez-vous des gens déposer leur petit caca minable chez vous ? Par esprit libéral ?"

La vérité blesse ?

Écrit par : Paul | 10 novembre 2016

Parce que l'insulte est une vérité ?

Écrit par : Patoucha | 13 novembre 2016

J'ai renoncé à modérer les commentaires pour plusieurs raisons.
D'abord, selon l'adage fondamental des chrétiens "Fais aux autres ce que tu voudrais qu'on te fasse", j'ai voulu éviter la frustration de la censure qui m'est infligée un peu trop souvent à mon goût.
Je pars du principe que ces blogs sont des lieux de débat et les commentaires en disent souvent long sur celui qui les propose. Je trouve ces différentes perspectives très enrichissantes.
Et si ça dérive, ou dégénère, je laisse glisser. Une seule fois, de guerre lasse, après près de 200 commentaires sur le seul billet que je me suis autorisé sur l'islam, je me suis résigné à les fermer.

Écrit par : Pierre Jenni | 10 novembre 2016

Pour éviter la pollution des trolls un seul moyen: Dénoncer sur les billets ses coordonnées et son Ip!

Écrit par : Patoucha | 13 novembre 2016

"Les fumeurs de joint étaient des ennemis de classe, des petits bourgeois méprisables juste bons pour les camps de rééducation."

Comme vous y allez Géo ! C'est l'actu du moment qui vous donne des envies ?
Je vois que vous étiez un engagé précoce. Je vous imagine avec un brassard rouge, la fureur et la puissance de la jeunesse, quel cocktail !
Et je compatis avec la difficulté de transcender cette révolte devenue résistance, résignation et contrariété dans un déclin tristounet.

Mais ce qui m'étonne le plus c'est que cette fureur ne vous rend que plus humain et attendrissant, alors que vous dégommez à tout va et sans détours.

Écrit par : Pierre Jenni | 10 novembre 2016

Commencez vous même, Patoucha à mettre votre nom +IP comme vous le suggérez en étant vous même un pot de chambre qui se prend pour une maison.

Écrit par : Charles 05 | 13 novembre 2016

Le polar continue. En fait c'est mieux que la téléréalité, on en redemande.
http://www.tdg.ch/monde/ameriques/Clinton-a-encore-une-infime-chance-d-etre-presidente/story/29765930

Écrit par : Pierre Jenni | 10 novembre 2016

"les commentaires en disent souvent long sur celui qui les propose" De là à se laisser insulter gratuitement par le premier minable venu, je ne vois pas l'intérêt. Vous pensez que cela lui évite l'asile ? Mais peut-être qu'il vaudrait mieux qu'il y aille...
Allez vous faire soigner, Paul. Vous n'êtes pas que con, vous êtes aussi sérieusement fêlé.

"Je vous imagine avec un brassard rouge, la fureur et la puissance de la jeunesse, quel cocktail !" Ouais, mais c'était il y a plus de 40 ans. J'ai eu l'occasion de voir le socialisme sur le terrain depuis : Angola, Mozambique, Guinée, Burkina. Vous me direz que c'est le socialisme à l'africaine. Vous croyez que c'était mieux à l'Est ?

Écrit par : Géo | 10 novembre 2016

Je confesse ma parfaite ignorance du monde africain et à plus forte raison sa composante socialiste. Mais l'échantillon que nous avions, et que nous avons toujours, ici à Genf, ne m'a jamais donné envie de creuser.
Je grapille de ci, de là, des informations dans vos témoignages sur le blog de Gilbert Salem. Vous pourriez certainement les poser à plat, non ?
D'autant plus que vous semblez à l'aise avec l'écriture.

Écrit par : Pierre Jenni | 10 novembre 2016

"Paul. Vous n'êtes pas que con, vous êtes aussi sérieusement fêlé."

N'inversons pas les rôles Géo..

Écrit par : Paul | 10 novembre 2016

"J'ai renoncé à modérer les commentaires pour plusieurs raisons."
Je ne sais pas si c'est un bon choix, mais je le trouve meilleur que de fermer les commentaires. comme le font deux ou trois de vos collègues auteurs de blog. Ils empêchent ainsi les autres d'échanger des avis sur les opinions, les idées et les faits qu'ils exposent. C'est une forme d'élitisme qui ne se justifie pas, me semble-t-il, car ouvrir un blog aux commentaires n'oblige pas son auteur à répondre et à intervenir, s'il ne le désire pas ou ne le peut pas, par manque de temps.

Écrit par : Mère-Grand | 10 novembre 2016

Oui, Mère-Grand, J'ai aussi éprouvé ce malaise élitiste.
Parfois, dans des commentaires en apparence anodins ou mal rédigés, se cachent des perles.
Et comme vous le relevez, l'auteur, ou tout autre commentateur, peuvent manifester leur désaccord par l'indifférence qui est parfois plus efficace qu'une discussion stérile.

Écrit par : Pierre Jenni | 10 novembre 2016

"Bernie Sanders ! J'étais gauchiste à 20 ans et si je me retourne sur les conneries qu'on disait à cette époque, j'en ai franchement honte,"
Bref, "vieux con" à 60 ans. C'est ce qu'"on" m'a prédit. J'en rigole encore. Mais bon il me reste un peu moins de vingt ans pour savoir vraiment... À vingt ans on a toujours raison, non? Il y a tant d'aigreur dans vos propos...

"Vous me direz que c'est le socialisme à l'africaine. Vous croyez que c'était mieux à l'Est ?"
Je pense qu'il vous manque une case si vous pensez que c'était le "socialisme" à l'Est.

Sur "Paul", vous avez entièrement raison. Un troll c'est généralement une ligne à la fois. À ne pas nourrir, qu'il crève de ses excréments.


"J'ai renoncé à modérer les commentaires pour plusieurs raisons."
J'approuve en principe, mais cela permet aux trolls de s'en donner à cœur joie, heureusement pas toujours, ouf!

"La peur qui s'installe dans les deux camps, qu'on les appelle conservateurs versus progressistes ou establishment versus populistes,"
Ce qui est intéressant, c'est que vous ne parlez pas de "gauche" et de "droite" à propos de ces deux camps. Je pense que la gauche n'existe pratiquement plus faute d'analyse pertinente. C'est le tout émotionnel, et les réactions comme des réflexes conditionnés. Il n'y a plus de réflexion anti-capitaliste et anti-impérialisme. C'est tout du premier degré et de la propagande de bas étage. On tape sur l'ennemi de l'hégémon y compris des gens qui se croient bêtement de "gauche" et qui ne font que servir la soupe à l'impérialisme.
Triste monde, tristes gens.

Écrit par : Charles | 10 novembre 2016

"...peuvent manifester leur désaccord par l'indifférence..."

Ce n'est pas parce que vous manifestez votre désaccord que vous n'êtes plus l'imbécile que vous êtes. Un imbécile résigné. Résignation...d'où votre indifférence. Bon courage quand-même.

Écrit par : Paul | 10 novembre 2016

"C'est ce qu'"on" m'a prédit. J'en rigole encore. Mais bon il me reste un peu moins de vingt ans pour savoir vraiment..."

Vous en êtes un déjà. Plus précisément un gros petit con. Vous n'arriverez même pas a être un gros con.

Écrit par : Paul | 10 novembre 2016

Il est surprenant à quel point les principes de la démocraties sont bafoués par les éternels donneurs de leçons !

Écrit par : Corto | 11 novembre 2016

Quant à ceux qui loupent leurs vies, comme ce Charles, je ne vois l'intérêt d'en faire la preuve sur les blogs, ""J'étais gauchiste à 20 ans"" et comme tous les gauchistes il est devenu fasciste, mais tu n'as changé en rien le petit Charles, tu n'as fait qu'ajouter une dose de nationalisme à ton socialisme formateur !

Et c'est ce que font toutes les sociétés socialistes, dès que les masques tombent, elles recouvrent leurs sales gueules avec le voile ce nationalisme qui les distingues !

Beaucoup de gens n'ont pas compris que la pire des violences consiste également à se la retourner contre soi !!!

Écrit par : Corto | 11 novembre 2016

Et voilà! L'arrivée d'un autre con sur le blog. La racaille tout simplement.

Écrit par : Paul | 11 novembre 2016

Quand vous en aurez fini avec les amabilités et autres présentations, merci de penser à revenir au sujet du billet. Ou pas.

Écrit par : Pierre Jenni | 11 novembre 2016

"J'ai renoncé à modérer les commentaires pour plusieurs raisons."
Vous confondez commentaires et insultes. Vous laissez Paul salir votre blog et cela s'apparente à du masochisme.

Écrit par : Géo | 11 novembre 2016

"Vous confondez commentaires et insultes."

Dixit géo.

Écrit par : Comment taire ? | 11 novembre 2016

Charles@ "Bernie Sanders ! J'étais gauchiste à 20 ans et si je me retourne sur les conneries qu'on disait à cette époque, j'en ai franchement honte,"
Et bien soyons honnête, appelons un chat un chat et un communiste un fasciste rouge. Les choses seront plus claires pour tout le monde...
D'ailleurs vos commentaires sur la problématique Israël/ "Palestine"(signés Johann) sont assez révélateurs sur ce point...
Jenni@ soyons clair : vous supprimez les "commentaires"/insultes du psychopathe qui signe Paul, sinon vous allez rester entre vous. Amusez-vous bien !

Écrit par : Géo | 11 novembre 2016

Charles et Johann Ne font qu'un!! Vous Ne la saviez pas Géo ?

Écrit par : Patoucha | 13 novembre 2016

Ben non..... vous l'avez bien reconnu! En donnant du "Monsieur"..... pour brouiller les pistes?! LOL

Écrit par : Patoucha | 13 novembre 2016

"sinon vous allez rester entre vous"

Attention, Jenni, c'est un ultimatum ! Si vous n'obéissez pas à Géo, il va bouder dans son coin et il vous ignorera. Vous verrez ce que ça fait.

Écrit par : Comment taire ? | 11 novembre 2016

Je déplore cet ultimatum Géo.
D'abord parce que je ne suis jamais indifférent à vos commentaires pertinents et que votre absence ici laisserait un vide, même si vous ne venez que rarement.
Ensuite, parce que Paul ne mérite, à mon avis, pas une telle vitrine. Car, mine de rien, votre chantage lui donne un pouvoir.
Enfin, je pars du principe que les blogs et leurs commentaires reflètent assez bien le niveau général et je n'ai aucune prétention à rehausser le débat.
D'ailleurs, vous aurez certainement remarqué que je me fais plus rare. Je ne résiste toutefois pas à la tentation de me faire plaisir de temps à autre. Sans intention particulière.

Écrit par : Pierre Jenni | 11 novembre 2016

Monsieur Jenni,

Le laisser-faire sur ces blogs permet de faire sortir la bête qui sommeille dans certaines personnes ainsi que leurs fantasmes. Mieux vaut prendre le parti d'en rire! Même si les délires qui s'exposent en disent long sur certaines mentalités humaines qui touchent à la psychiatrie.

"Je ne résiste toutefois pas à la tentation de me faire plaisir de temps à autre."
Plaisir sadique à faire ressortir les immondices? C'est en effet très réussi.

Géo,
Grenadier un jour grenadier toujours...

Écrit par : Charles | 11 novembre 2016

"Le laisser-faire sur ces blogs permet de faire sortir la bête qui sommeille dans certaines personnes ainsi que leurs fantasmes. Mieux vaut prendre le parti d'en rire! Même si les délires qui s'exposent en disent long sur certaines mentalités humaines qui touchent à la psychiatrie."

"Charles" aka "Johann" le Corto nouveau de la plateforme des blogs de la TDG.

Écrit par : Paul | 11 novembre 2016

Il y a eu plusieurs précédents dans les blogs. Tous ceux qui ont adopté la philosophie de laisser leur place aux trolls ont abandonné, la queue entre les jambes. Des gens aussi clairement néfaste que votre troll ne font qu'empuantir l'atmosphère et vous ne respectez pas vos hôtes en le laissant les insulter.

"Grenadier un jour grenadier toujours..." Vous dites cela probablement pour me faire plaisir, mais non. Un vieux grenadier est un vieux tout court. Et oui, je pense aux Genevois en disant cela...

Écrit par : Géo | 11 novembre 2016

D'un autre côté, il y a des vieux qui sont plus vieux que d'autres. Certains sont même carrément décatis avant l'âge.

Écrit par : Polo | 11 novembre 2016

On n'en doute pas. Condoléances...

Écrit par : Géo | 11 novembre 2016

OUF, Géo est resté !

Écrit par : Pierre Jenni | 11 novembre 2016

Dans les années septante au MLF lausannois nous fumions des beedies (orthographe?) jusqu'au jour où nous avons appris la situation dans les fabriques de telles cigarettes.
Nous avons écrit au pape: "Pas d'avortements et pas de contraception à part celle dite des "bébés Ogino"?!
En assemblée nous avons remis en question certain parler vaseux (et fumeux) des bibliques dites "filles du ciel" (intellectuelles)!

Mais dans l'ensemble réalisé que l'insulte, l'offense ne parent en rien la libre expression.

"Fais aux autres ce que tu voudrais que les autres te fassent", évangélique, est plus récent que l'antique "Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que les autres te fassent?", certes, mais

n'être pas du tout d'accord est une chose, prendre plaisir à salir, dégrader ou saloper une autre.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11 novembre 2016

Myriam, pour rien au monde je voudrais que quiconque me fasse ce qu'il voudrait que je lui fasse. Faut tout de même pas trop en demander.

Écrit par : Pierre Jenni | 11 novembre 2016

Pierre Jenni,

Si quelqu'un voudrait que vous lui fassiez plaisir, ou confiance est-ce que cette personne déplorerait que vous ne songiez jamais à lui faire plaisir ou accordiez votre confiance?

En admettant que la personne inverse la situation en se demandant si elle pense à vous faire plaisir ou vous accorde sa confiance?

La démarche en ce cas ne serait-elle pas conciliatrice ou de médiation sinon désespérée si la personne était très proche de vous?

Mais je redis qu'en découvrant ces blogs, il y a plus de trois ans, les commentaires invraisemblables... é force de violence en guise d'arguments solides et fondés je pensai halluciner.

Sans doute vieux jeu autrement dit vioque.
Une de plus.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 11 novembre 2016

Je pense que la violence qui s'exprime sur les blogs n'est pas différente de celle que nous vivons au quotidien dans nos sociétés.
J'irai même plus loin, la vie est violente. Dans la mer, comme dans notre corps c'est une hécatombe permanente.
Je suis toujours sous le charme des belles manières et des bonnes intentions. Mais j'ai de la difficulté à éprouver de la gratification envers quelqu'un qui voudrait faire mon bien selon ses critères. Même si, dans une large mesure, ils rejoignent les miens.

Écrit par : PIerre Jenni | 11 novembre 2016

Blog de con !

Écrit par : Corto | 11 novembre 2016

Il arrive que celui qui apporte à l'autre gaffe au moment où il décide de faire quelque chose pour... cet autre

mais, un exemple, si quelqu'un n'ose pas faire le premier pas le faire lui apporte joie ou présence: "Fais à l'autre ce qu'il voudrait qu'il te fît)!

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12 novembre 2016

Myriam, tout ce que je propose c'est de discuter, mais surtout de ne pas faire à quelqu'un quelque chose qu'il ne voudrait pas. Et s'il est trop timide pour demander, alors tout ce que je pourrais éventuellement envisager c'est de lui suggérer de surmonter ce handicap pour dire clairement ce qu'il attend de moi.
C'est pourquoi je considère que la formulation négative de cet adage fondamental est plus sage. On procède par élimination.

Écrit par : Pierre Jenni | 12 novembre 2016

Vous avez entièrement raison.
Toute fois, pour cet exemple, la timidité est un handicap long à élucider.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12 novembre 2016

Alors je pense que c'est bien là que la bienveillance donne ses meilleurs résultat.

Écrit par : Pierre Jenni | 12 novembre 2016

Si j'osais. pour une fois, à mon âge, Pierre Jenni: gros bisous pour un charmant dimanche.

A vous et vos amis et lecteurs.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 12 novembre 2016

Blog de con !

Écrit par : Géo | 12 novembre 2016

"Vous dites cela probablement pour me faire plaisir, mais non."
Si cela vous fait plaisir, tant mieux. Mais pourquoi "vieux", un grenadier n'est jamais "vieux". Ou alors seulement dans sa tête.
Lors du recrutement certains faisaient des pieds et des mains pour en être. Ils n'ont pas tous réussi. Aaaah l'élite, tout un programme !
Personnellement je suis antimilitariste et n'ai jamais tiré un coup de feu.
On m'a laissé choisir mon poste. Vous devinerez lequel sans peine.
Tiens, il faudra que je pense à remercier Mel Gibson.

Écrit par : Charles | 13 novembre 2016

Blog de con !

Écrit par : P. Ansermet | 13 novembre 2016

"Blog de con"!

Celui qui parle bienveillance en nos temps de chaos est courageux: ("blog de con")!

Stupides les insultants.

Arnaud Desjardins fort habité par les questions spirituelles eut les moyens de fréquenter monastères, ermitages, séminaires, etc.

Jusqu'au jour où il rencontre, selon lui, un maître spirituel authentique, un certain Prajnanpad qu'il appelle toujours swamiji.

Vient l'instant de la dernière rencontre. Le Maître lui adressera un dernier mot. Arnaud est très ému.

Entre swamiji: "Soyez Heureux, Arnaud!"

Telles furent les ultimes paroles d'un sage.

Etre "heureux" est aussi porter chance, être un porte-bonheur en ces temps...

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13 novembre 2016

@Charles
A propos de tous ces mots "grenadier, vieux, militariste" etc.:
On fait des phrases avec qui ont plus ou moins de sens pour celui qui les faits, au moment où il les faits, et parfois ce sens est perçu par ceux qui les lisent ... ou du moins le sens que leur propre expérience et personnalité leur permet d'y percevoir.
Ainsi j'ai été grenadier sans être militariste (au sens que les antimilitaristes donnent à ce terme): au recrutement je n'ai simplement pas pu ou voulu cacher le fait que j'avais une excellente condition physique et, de plus je détestais la marche. Ayant entendu dire que les grenadiers ne marchaient pas autant que certains autres de l'infanterie, j'ai donc choisi cette "élite", pour découvrir que souvent nous faisions des trajets assez semblables aux autres ... mais en courant.
Je n'ai jamais non plus été passionné d'histoire militaire, mais le sort a voulu qu'en Papouasie-Nouvelle-Guinée, notamment dans les îles, je suis assez souvent tombé sur des reliques d'épisodes de la Guerre dans le Pacifique qui s'y sont déroulés, des fragments d'ailes d'avion, de jeeps et autres enfouis dans le sable des plages ou dans la végétation des forêts. Lors de la commémoration des 50 ans de la Bataille de la Mer de Corail, à Port Moresby, j'ai vu et photographié Raphael Oimbari, alors "vieux" et couvert de médailles, que l'on voit venir au secours du soldat américain George “Dick” Whittington dans une célèbre photographie que l'on peut trouver sous la rubrique "Fuzzy Wuzzy Angels" das Wikipedia (titre d'un documentaire sur le rôle des Papous dans cette guerre). Grâce à la gentillesse d'un professeur d'histoire australien, qui avait enseigne en Papouasie et beaucoup écrit sur cet épisode de l'Histoire, j'ai été quelque peu initié à cette Histoire lointaine et ses péripéties.
La solitude et le dépaysement des voyages a eu pour effet de me rendre sensible au sort des jeunes soldats tombés loin de chez eux, à l'âge où mes propres fils vivaient à l'abri et en sécurité dans notre vielle Suisse. Je me suis aussi rappelé des longues listes de jeunes pilotes britanniques abattus sur notre Continent lors de la Deuxième Guerre Mondiale, listes qu'on m'avait montrées dans la Cathédrale de Lincoln dans les années '60. Un sorte de pendant aux terribles images des civils victimes de cette guerre plus proche de chez nous.
J'en ai retiré un certain irritation contre ceux, parmi lesquels nombre de mes amis de l'époque, qui ne voyaient dans tous les soldats (ou militaires) que des tueurs et non les jeunes gens ignorants et innocents qu'ils étaient aussi. On en voit d'ailleurs un portrait dans le film (déjà vieux film maintenant) Haïr, où le simple "pèquenot" du Middle West qui quitte sa famille pour aller "faire son devoir de bon Américain" en s'envolant, se trouve finalement sauvé par le sacrifice tout à fait involontaire du jeune "Hippie" new-yorkais qui avait brûlé sa carte de conscrit.
Je vois que je suis en train de m'embarquer dans une partie auto-biographique qui n'a pas de raison de s'arrêter de sitôt si je n'y mets pas fin quelque peu brutalement et qui se voulait simplement une manière de mettre en évidence le sens absolument relatif des termes que nous employons tous dans nos échanges. Comme dirait Rochebin "Pardonnez-moi !"

Écrit par : Mère-Grand | 13 novembre 2016

A l'époque où j'ai fait l'école de recrues, en 1971, il y avait 150 divisions du Pacte de Varsovie en Allemagne de l'Est. Personne ne savait si le pire était invraisemblable ou non. A partir de là, ceux qui choisissaient de refuser de faire l'armée était dans une autre logique qu'aujourd'hui, et il en était de même pour ceux qui acceptaient de le faire. Quiconque avait une conscience devait se poser la question de la mort, que l'on reçoit ou que l'on donne. Aucun philosophe d'aucune civilisation ne va aussi loin dans le fondamental. Il fallait que ce soit dit...

Écrit par : Géo | 13 novembre 2016

Monsieur Mère-Grand,
Je n'ai rien à vous pardonner. Mais peut-être avez-vous, vous, quelque chose à vous pardonner ?

"les jeunes gens ignorants et innocents qu'ils étaient aussi."
Hummm... À l'âge du recrutement je ne me suis jamais senti ignorant ou innocent, bien au contraire.

"j'avais une excellente condition physique"... je vous rassure, moi aussi, et pas seulement "physique". Et j'ai pu dicter mon choix au colonel-recruteur. Sans doute un peu moins c.. qu'un autre après l'avoir mis en condition. J'ai même appris grâce à un apprenti comment faire flipper l'armée. Et comment se faire éjecter de l'armée vite fait bien fait. Un véritable artiste !

"Ayant entendu dire que les grenadiers "... trop drôle !

Vous ne connaissiez pas Boris Vian ?
https://www.youtube.com/watch?v=DTfh2sMUWfg
Ou auriez-vous passé le recrutement avant 1954 ?

Voyez-vous actuellement de jeunes Ukrainiens se cachent pour ne pas être incorporé dans l'armée et aller tuer ou plutôt se faire tuer dans le Donbass. Étonnant, non ? Je veux dire pour un "grenadier".

Êtes-vous content d'avoir appris à tuer ?

Écrit par : Charles | 13 novembre 2016

Pfff, même pas 151 ?! Et bien sûr vous ne parlez pas de ce qui était en face...

"Personne ne savait si le pire était invraisemblable ou non."
Parlez pour vous. C'est clair que pour apprendre à tuer il est nécessaire de désapprendre à réfléchir. C'est vrai que les troupes du pacte de Varsovie ont finalement agressé et envahi l'Allemagne de l'Ouest, l'Autriche, le Danemark, l'Italie, etc.

Et si maintenant on parlait des troupes et des armes nucléaires massées par l'OTAN à la frontière de la Russie ? Vous connaissez la signification du mot propagande ? Je pense que oui. Encore faut-il savoir la reconnaître quand c'en est une. Et les Chinois, auriez-vous oublié le "péril jaune" ? Vous devez connaître la blague : ils envahissent l'Europe et se demande que faire de la Suisse. Et finalement ils décident d'en faire un musée du capitalisme. En attendant le capitalisme chinois se porte très bien. Quand on ne sait pas analyser une situation on arrive à des conclusions débiles.

Écrit par : Charles | 13 novembre 2016

Comme les vôtres sur Israël?!

Écrit par : Patoucha | 13 novembre 2016

La Micheline, celle qui se paye cash plus de 4 millions pour appart à Champel, vient d'apparaître dans le dossier des emails avec une "donation" fédérale de 600'000.-- Chf à la "fondation" Clinton !!!

Quand nous payons des bakchichs afin de faciliter les embrouilles bancaires, c'est ça le socialisme !

Cette même Clinton qui débarquait à Genève en Air-Force-One pour faire le tri des clients dans les listes que l'UBS devait transmettre au fisc américain !!

Écrit par : P. Ansermet | 13 novembre 2016

@Charles
"Vous ne connaissiez pas Boris Vian ?" Bien sûr que si et je jouais de la trompette jazz comme lui.
"Mais peut-être avez-vous, vous, quelque chose à vous pardonner ?"
Comme tout le monde, du moins ceux qui ont vécu longtemps et connaissent quelque peu l'introspection, mais cela n'a rien affaire avec le sujet d'aujourd'hui.
"Êtes-vous content d'avoir appris à tuer ?"
Je n'ai pas appris à tuer, mais à tirer sur des cibles, même si pour certains c'est la même chose. Votre commentaire illustre bien ce que j'ai écrit en exergue de mon intervention, que je regrette déjà. Ne jamais rien livrer de soi, premier principe des politiciens et autres gens pris dans les luttes de pouvoir, doit manifestement s'appliquer ici aussi, les instinct de "tueurs" se trouvant même parmi ceux qui se disent (est se croient) pacifistes.

Écrit par : Mère-Grand | 13 novembre 2016

Monsieur Mère-Grand,
"Bien sûr que si et je jouais de la trompette jazz comme lui."
À la bonne heure. Alors vous avez dû connaître l'AMR, me souffle-t-on ?

"Je n'ai pas appris à tuer, mais à tirer sur des cibles, même si pour certains c'est la même chose."
Effectivement ce n'est pas tout-à-fait la même chose. Moi qui pensais que chez les grenadiers on apprenait à se débarrasser par exemple d'une sentinelle en silence. Couic. Non ? Je me trompe ? Comme quoi je ne suis pas à l'abri d'idées toutes faites et un peu simplistes...

"que je regrette déjà." Vous vous pardonnerez.

"les instinct de "tueurs" se trouvant même parmi ceux qui se disent (est se croient) pacifistes."
Allons ne dramatisons pas. Anti-militariste ne veut pas dire pacifiste bêlant. Je n'ai jamais tué personne, même pas en rêve, encore moins vous que je trouve très sympathique (et ce n'est pas ironique s'il y a besoin de le préciser - il semblerait si j'ai bien compris que vous êtes de la génération de mon père). Seulement le mot "grenadier" réveille mon anti-militarisme, allez savoir pourquoi... Et je peux imaginer que vos courses nocturnes avec le paquetage sur dos (j'imagine donc...)(20 kilos ? Ou plus ?) ont dû vous faire regretter votre choix. Je n'ai jamais regretté le mien, malgré quelques inconvénients.

Écrit par : Charles | 13 novembre 2016

Charles et mère-grand font un très beau couple !

Écrit par : P. Ansermet | 13 novembre 2016

Monsieur Mère-Grand,
Et je vous demande pardon si je vous ai blessé.

Écrit par : Charles | 13 novembre 2016

Si quelqu'un peut trouvé des traces de versement à la "fondation" Clinton dans les rapports de la DDC, je serai comblé ???

Écrit par : P. Ansermet | 13 novembre 2016

"À la bonne heure. Alors vous avez dû connaître l'AMR, me souffle-t-on ?"
A la fondation de l'AMR, j'avais déjà arrêté de faire de la musique (comme j'ai arrêté tant d'autres choses pour en commenter de nouvelles), mais j'ai connu, de près ou de loin, quelques-uns de ses habitués et peut-être même fondateurs, dont feu Alain Monnier, copain et co-voyageur sous quelques cieux étrangers. Son jazz préféré à lui (qui porte l'étiquette de "free") m'était totalement étranger et il a toujours affirmé, avec lucidité me semble-t-il, qu'il n'était pas musicien, contrairement à son ami contre-bassiste récemment décédé (son nom m'échappe) à qui nous avons rendu visite dans sa maison du sud de la France
Quant à Boris Vian, quelques années avant sa mort, en 1959, nous avons inauguré, avec quelques copain d'orchestre la première cave à jazz de la Vieille-Ville, tout emplis du mythe de Saint-Germain des Prés. Je me souviens que Daniel Humair adolescent, futur grand musicien lui, de quelques années plus jeune que moi (plutôt votre grand-père donc), était venu jouer quelques morceau avec nous. J'avais eu l'outrecuidance (jugement rétro-actif) de lui indiquer comment il devait accompagner un morceau repris de Louis Armstrong !
Restons-en là dans le domaine des confidences, dont j'attribue la responsabilité à votre évocation de la musique qui m'a apporté tant d'émotions à une époque déjà lointaine de non existence.

Écrit par : Mère-Grand | 13 novembre 2016

Bernie Sanders et H Clinton sont de mauvais perdants. Les Démocrates se sont révélés tels qu'ils sont: Des dictateurs made Obama! J'ai suivi leur campagne sur Facebook. C'était à vomir! Il faudrait arrêter en Suisse d'associer Trump au "Diable" l Attention au retour du boomerang......

Écrit par : Patoucha | 13 novembre 2016

RTS dimanche 13 nov. 2016, 12:45 heures, le téléjournal présente en première l'affaire DDC avec MCR qui a fait verser 600'000.-- chf sur le compte de la "fondation" Clinton !

Le même jour, téléjournal de 19:30 heures : pas un traître mot sur l'affaire MCR/Clinton !

Mieux, dans son site, la RTS a transformé son ouverture de téléjournal mais n'a pas encore osé effacer la séquence concernant ce que nous apprenons grace à la révélation mis en lumière sur l'enquête des emails d'Hilary Clinton !!

Mieux, les blogueurs de la TDG, tous à plat ventre face aux saletés locales ne pipent mot !!

Écrit par : Corto | 13 novembre 2016

Il y a quelques jours, j'avais écrit que le gouvernement Trump n'allait laisser passer nombre de saletés dans lesquelles la Suisse est plus qu'impliquée, je n'aurai pas attendu très longtemps !

C'est fou cette manière de vouloir étouffer les affaires, même lorsqu'elles ont une portée internationale !

Egalement, 8 heures après la révélation de cette affaire, tous les quotidiens ont enlevés les titres avec photos de leurs "unes" !

Demain, tout sera nettoyé !

Objectif

Écrit par : Corto | 13 novembre 2016

Correction: lire "mon existence" à la place de "non existence"
Un lapsus qui aura réjoui tous les adeptes de la psychanalyse freudienne sauvage qui se seraient égarés dans nos échanges.

Écrit par : Mère-Grand | 13 novembre 2016

Il ne manquait plus que la présence de la très bien connue comme psychopathe Patoucha. Décidément ce blog est un dépotoir.

Écrit par : Paul | 14 novembre 2016

Paul, et la putin de ta mère, est-ce qu'elle ta eu par l'anus ?

Écrit par : Corto | 14 novembre 2016

Ca c'est du briand craché !!

Écrit par : Corto | 14 novembre 2016

Le conseil fédéral en colère, pour une fois que ça arrive !!

600'000.-- chf versé de manière détournée à la "fondation" Clinton !

Encore des mails qui traînent !!

Écrit par : Corto | 14 novembre 2016

La sauce ne prendra pas. Les conséquences seraient trop désastreuses et personne n'assumerait. On mesure ici à quel point le politique a perdu tout crédit.

Écrit par : Pierre Jenni | 14 novembre 2016

Micheline est en vacances, vous pensez bien. Elle a vite détalé. Alors qu'on a dû se taper sa coupe de cheveux de chez Fielmann, pendant des jours, sur tous les médias... Cette rate mériterait de se faire raser la tête comme toute bonne collabo.

Écrit par : Laurent Lefort | 14 novembre 2016

En passant par la chirurgie esthétique.....

Écrit par : Patoucha | 14 novembre 2016

Elle ballade sont amant de 30 ans son cadet dans son chalet en Valais !!

Écrit par : Cyrano | 14 novembre 2016

Oui ma chérie. Oui, en passant par la chirurgie esthétique.
Je pense exactement comme toi et toi comme moi.
Toi c'est moi et moi c'est toi.

Écrit par : Psichopathe-Oucha | 14 novembre 2016

IP ET COORDONNEES à dénoncer et pseudo à bannir, car vous n'en avez pas la primeur, ce commentaire/pseudo a fait le tour des blogs, M. Jenni! Dans le cas contraire, cela m'amènerait à croire que ce genre de commentaire débile - n'étant pas effacé - est le bienvenu et apporte un plus à votre blog....

Écrit par : Patoucha | 15 novembre 2016

Je me rappel de mes premiers commentaires sur les blogs TdG, je mettais en garde les fils de leurs mères qui se sont pris plus de 2'000 milliards dans l'os avec les subprimes, ensuite, j'ai continué, toujours en tapant à mort sur les banques responsables de la pourriture planétaire, droit derrière, les "compliances" et le secret qui a explosé et maintenant, un dernier coup de talon sur ce corp presque froid et ce sera la fin de de la fin, les banques suisses vont toutes partir en faillites, elles ont bouffés tout le pognon, le pognon des réserves bancaires, le pognon des caisses de pensions, le pognon de la réserve fédérale, prochain arrêt, terminus, la Suisse sera vidée par le fond !

Trump va donner le coup de grâce à cet état construit sur le "easy-coming - easy-going" !!!

Toutes les multinationales venues ils y a quelques années ou décennies se font la mâle, Sigenta vendue aux bridés etc. etc.. !!

Même les banquiers suisses vident leurs tiroirs et les placent en Yuan !

Un "empire" qui va disparaître aussi discrètement qu'il est apparu !!!

Écrit par : Corto | 15 novembre 2016

Relisez les anciens commentaires de Corto (2007), toujours 6 à 12 mois d'avance !!

Écrit par : Corto | 15 novembre 2016

Et si le peuple suisse en avait raz le bole de toute cette saleté que les politiques de ce pays leurs versent sur le crâne ???

Écrit par : Corto | 15 novembre 2016

Ca tombe de tous les cotés, cette c'est le front de gauche qui vise la Suisse :

Le chef de la lutte anticorruption russe cachait de l’argent en Suisse

Dmitri Zakharchenko s’est fait arrêter samedi à Moscou. Si dans un premier temps l'équivalent de 120 millions d'euros en cash ont été découverts dans son appartement, il est désormais question de 300 millions cachés sur des comptes en Suisse.

Écrit par : Corto | 15 novembre 2016

Les commentaires sont fermés.