Le roi est mort, vive le roi !

Imprimer

Après les taxis, et tous ceux qui vont encore venir, voici les complaintes de la presse. Ce billet est une introduction au thème de la disruption numérique qui permet de se passer des intermédiaires et de s'improviser journaliste.

 

Le sujet est vaste. Je me contenterai à ce stade de vous faire part de ce que je considère comme une mésaventure. Mais comme tout est relatif, j'en tire la substantifique moelle pour avancer et vous laisse seul juge.

Le 23 juin 2019, Dominique Von Burg, ex rédacteur en chef de la Tdg et actuel président du Conseil suisse de la presse revenait sur les blogs avec cette introduction : "De retour après un long sommeil (de blogueur s'entend), je reprend ma croisade pour un journalisme indépendant et responsable."

Interpellé par ce mea culpa du monde de la presse, je me suis fendu d'un commentaire qui n'a pas été publié. Je le reproduis ci-dessous avec la suite de nos échanges :

 

Bravo ! c'est un début de remise en question prometteur. Je me permets de vous suggérer d'autres pistes.

- Expliquer comment fonctionnent les comités de rédaction, qui décide de ce qui peut, ou doit être publié, qui détient le pouvoir de veto, etc.

- Lorsque vous écrivez sur les blogs, participez à la discussion que vous avez engagée et assumez la prise de position que vous avez prise sans vous cacher derrière une pseudo neutralité journalistique.

- Participez aux discussions des autres, du moins celles qui vous intéressent. En ne balançant que votre vision sans participer à l'échange et sans vous intéresser aux autres contributeurs, vous donnez une impression de narcissisme.

- Les blogs sont un espace de liberté que vous n'aviez pas lorsque vous travailliez pour un journal. Offrez cette même liberté à ceux qui vous contredisent dans la discussion tant qu'elle reste courtoise et respecte les règles de l'hébergeur. Et ne triez pas les commentaires qui critiquent votre façon de faire ou de voir et pas seulement le contenu de vos billets. Car un sujet et la personne qui le traite sont liés. On peut par exemple être d'accord sur les faits mais pas sur le ton du traitement.

 La confiance du public se gagne en vous exposant. Vous serez respecté par ceux qui ne partagent pas vos points de vue et fidèlement suivis par ceux qui se retrouvent dans votre prose.

Je pense que le métier gagnerait à se personnaliser. Plutôt que de toucher à tout, les journalistes et leurs employeurs devraient savoir à quoi ils sont bons et en faire une marque de fabrique.

J'ai personnellement déploré le fait que le sujet des taxis, qui est relativement complexe pour le public, soit abordé en fonction de la disponibilité des journalistes et non pas selon leur connaissance du domaine. Ainsi j'ai passé des heures à répéter les mêmes fondamentaux à plusieurs personnes sans que cela suffise pour maitriser le sujet.

 

De: Pierre JENNI 

Objet: Pauvre Platini !

Date: 24 juin 2019 à 17:43:45 UTC+2

À: dominique@von-burg.com

 

Bonjour Monsieur von Burg,
Il semble que mon commentaire n'ait pas l'heur de vous plaire...
Je serais curieux d'en connaitre les raisons.
Merci d'avance.
P. Jenni

 

Le 24 juin 2019 à 19:24, Dominique von Burg <dominique@von-burg.com> a écrit :

Bonjour,

Je suis en partance pour deux semaines.

Je prendrai le temps de vous répondre après.

Cordialement 

D von Burg

 

 

De : Pierre JENNI 
Envoyé : lundi 8 juillet 2019 10:58
À : Dominique von Burg
Objet : Re: Pauvre Platini !
 
Bonjour,
Je repense souvent à votre censure et je vous serais reconnaissant de bien vouloir prendre le temps de m'expliquer votre choix.
Merci.
Bien à vous.
P. Jenni
 
De: Pierre JENNI 

Objet: Blogs et autres

Date: 10 juillet 2019 à 10:50:32 UTC+2

À: Dominique von Burg 

 

Bonjour Monsieur von Burg,
Je vous imagine très occupé.
Mais peut-être aussi n'avez-vous pas trop envie de continuer notre discussion.
Merci de me le faire savoir.

Dans la lancée de mes considérations sur l'évolution de votre métier j'ai découvert Bellingcat qui est l'antithèse de mon expérience avec les médias locaux.
https://www.rts.ch/info/monde/9944842-bellingcat-un-journalisme-citoyen-au-service-de-la-verite.html

Et en consultant votre site je suis tombé sur cet article intéressant auquel vous avez pris part :
https://presserat.ch/fr/complaints/02_2019_f/

Je suis donc très curieux de savoir comment vous voyez la participation des journalistes sur les blogs et donc la vôtre qui, pour le moment m'échappe.
Tout particulièrement à la lumière de votre premier billet après votre long sommeil qui semble vouloir faire amende honorable sur les péchés pas trop mignons des médias.
Idéalement je pense que vous pourriez publier nos échanges sur votre blog en rouvrant les commentaires.

Bien à vous.

 
Le 8 juil. 2019 à 15:06, Dominique von Burg <dominique@von-burg.com> a écrit :
 
Bonjour cher Monsieur,
Merci de votre patience. Même si je ne comprends pas très bien pourquoi vous parlez de censure.
J’ai pris note de vos bons conseils, quand vous m’inciter à être plus actif dans la blogosphère. Pour le moment toutefois, j’ai d’autres chats à fouetter (notamment la présidence du Conseil de la presse, qui me prend pas mal de temps).
En ce qui concerne le pouvoir de décision dans une rédaction, je puis vous donner les indications suivantes :
Sur le plan déontologique, une rédaction est libre de choisir les sujets qu’elle traite, en tenant compte notamment de son lectorat. Quant aux processus de décisions internes, ils peuvent varier d’une rédaction à l’autre. Dans la pratique, c’est en général au niveau des rubriques ou à la suite des séances quotidiennes de rédaction, que les décisions se prennent. Néanmoins, c’est au rédacteur en chef qu’appartient la décision ultime  la cas échéant, puisque c’est lui qui assume la responsabilité éditoriale.
Concernant enfin les critiques que vous faites au traitement de l’affaire des taxis, je la comprends, et même souvent je la partage. C’est vrai que trop souvent à mon gré, les journalistes qui sont amenés à traiter un sujet ne le connaissent pas suffisamment en profondeur. Mais ça s’explique. A cause des difficultés économiques des journaux, les rédactions fondent comme peau de chagrin. Les journalistes sont donc forcés, plus souvent qu’auparavant, de sauter d’un sujet à l’autre. C’est à mon sens un des dangers qui guettent le journalisme et sa crédibilité. Quand on a affaire à des connaisseurs d’un dossier, et qu’on a le temps de le suivre, la pertinence de ce qu’on écrit est augmentée d’autant. Je ne vous donne qu’un exemple à la Tribune de Genève pour illustrer mon propos. Quant un Christian Bernet écrit sur des questions de logement, on sent qu’il a une bonne connaissance des choses et qu’il suit les dossiers. Cela dit sans vouloir dénigrer ses collègues, dont plusieurs sont excellents et qui tous travaillent correctement ou mieux.
Voilà. Merci de m’avoir lu.
Bien cordialement
Dominique von Burg
 
 

De: Pierre JENNI 
Objet: Rép : Pauvre Platini !
Date: 8 juillet 2019 à 16:27:26 UTC+2
À: Dominique von Burg <dominique@von-burg.com>

 

Merci pour votre message Monsieur von Burg,

Sans vouloir en faire un fromage, ma question était simplement de savoir pourquoi vous n'avez pas voulu publier mon commentaire.
Car l'idée était justement de lancer une discussion avec ceux qui sont intéressés par le sujet et pas juste avoir cet échange privé.
C'est du moins ainsi que je conçois ces nouveaux espaces. Et je pense que vos lecteurs pourraient avantageusement profiter de vos explications ci-dessous.

Au sujet des taxis, lorsque j'assumais la présidence de Taxiphone SA, je fus passablement sollicité par des journalistes et j'ai même eu le privilège de participer à la chronique "d'experts en mobilité".
J'ai notamment investi plusieurs heures auprès de Dejan Nikolic qui m'avait donné l'impression de comprendre le sujet. J'ai été déçu.
A cette époque, qui correspond aux toutes premières disruptions numériques (2009), les journaux n'étaient pas vraiment en difficulté et c'était véritablement un choix que de donner un sujet au journaliste disponible sur le moment indépendamment de sa connaissance du sujet. Le résultat fut vraiment calamiteux. D'ailleurs, je ne lis pour ainsi dire plus les journaux depuis. A l'exception de la revue "Wired" pour me tenir au courant des dernières trouvailles scientifiques et technologiques. Cette revue en ligne a en outre l'immense avantage de proposer tout au long des sujets traités d'innombrables liens qui permettent de creuser plus à fond.

Je suis un peu horrifié que mon ton s'apparente à celui d'un donneur de conseils. Tout au plus voulais-je partager mon expérience de client mais je n'ai pas une connaissance suffisante de votre métier.
Je comprends que vous êtes bien occupé à d'autres fonctions, mais j'ai cru comprendre que vous alliez vous réinvestir sur les blogs. C'était un peu le sens de mon commentaire que de partager mon expérience de blogger qui n'a pas été de tout repos puisque j'ai été banni à deux reprises par Mabut en raison de mon choix, offert par l'éditeur, de ne pas modérer les commentaires. Ces mésaventures ont eu une suite avec des procédures lancées par un ancien blogger qui devraient permettre, idéalement, de mieux définir les responsabilités réciproques.
Je reste très curieux de comprendre les motivations de Tamedia de ne pas renoncer à ces espaces d'échanges assez virulents qui semblent préfigurer une des mutations de votre métier. En nous improvisant tous journalistes, les véritables professionnels n'auront d'autre choix que de devenir plus sérieux dans le traitement avec de véritables enquêtes. Les trois derniers articles qui font mention de l'échec des taxis dans leur recours au TF (Denis Etienne sur la Tdg et non signés dans 20mn et 24h) me confirment le manque de sérieux. Personne n'est venu s'enquérir de ma réaction alors que je suis un des recourants. J'ai pu profiter des blogs pour remettre quelques pendules à l'heure. Et c'est là que se trouvent vraiment des informations de première main de la part de personnes particulièrement concernées par des sujets spécifiques qu'il connaissent à fond et qui peuvent être développés au long des commentaires selon les réactions des participants à la discussion. Certes, parfois le blogger manque d'élégance rédactionnelle, mais c'est nettement compensé par la maitrise du sujet. J'ai en outre pu proposer plusieurs liens importants comme les arrêts du TF en question qui sont difficilement trouvables sur le net.

J'imagine que c'est un véritable casse-tête pour un éditeur de trouver la bonne formule entre un article de fond que peu de gens lisent et un survol de l'actu qui correspond plus au temps moyen qu'un lecteur veut bien consacrer, plus par distraction que par souci de s'informer. J'observe aussi que les quelques rares nouvelles aventures comme BPLT ont de la difficulté à rester en vie dans une offre pléthorique. Bref, je me réjouis de vous lire sur ces sujets mais de grâce si vous n'avez ni le temps, ni l'envie de participer à la discussion alors fermez simplement les commentaires. Ce sera plus honnête et mieux perçu par vos lecteurs.

Encore merci pour votre message et au plaisir de vous lire encore.
Bien à vous.
P. Jenni

 

 

De : Pierre JENNI 
Envoyé : samedi 20 juillet 2019 18:42
À : Dominique von Burg
Objet : Fwd: Blogs et autres


Ok, ça devrait être clair.
Sans nouvelle de votre part, je me fendrai d'un petit billet sur mon blog pour décrire cette scène hallucinante.

 

Le 20 juil. 2019 à 18:48, Dominique von Burg <dominique@von-burg.com> a écrit :

Effectivement, je n’ai ni l’envie, ni le loisir, de poursuivre cette discussion pour le moment
Cordialement
D von Burg

 

 

De: Pierre JENNI 
Objet: Rép : Blogs et autres
Date: 20 juillet 2019 à 18:51:55 UTC+2
À: Dominique von Burg <dominique@von-burg.com>

 

Bon, c'est déjà ça.
Un peu mieux que le silence pesant.
J'aurais apprécié quelques éléments qui me permettent de me remettre en question.
Là, je n'ai rien et je suis obligé de tirer les conclusions qui s'imposent dans ma petite tête.
Dommage et grosse déception. Car si des types comme vous refusez le dialogue alors qui serait prêt à causer ?
Bonne route
P. Jenni

 

 

Ma conclusion provisoire est que M. Dominique Von Burg qui a 73 ans devrait envisager de passer le flambeau au lieu de s'accrocher à sa fonction, laisser sa place aux jeunes plus en phase avec leur temps et certainement plus motivés.

J'ai bien tenté d'en parler sur le blog de Pascal Décaillet, mais comme il a les mêmes travers il m'a évidemment à nouveau censuré.
 
Je reste très curieux de cette attitude largement partagée par les journalistes qui balancent des bombes sans assumer la discussion qui s'en suit. Et je vous encourage à consulter le lien qui traite de ce sujet au Conseil suisse de la presse. 
Lien permanent Catégories : Air du temps, Blogs, Genève 231 commentaires

Commentaires

  • "Ma conclusion provisoire est que M. Dominique Von Burg qui a 73 ans devrait envisager de passer le flambeau au lieu de s'accrocher à sa fonction, laisser sa place aux jeunes plus en phase avec leur temps et certainement plus motivés."
    Gérontocratie ou quand la vieillesse est un naufrage. Ou quand une personne n'a pas d'autres intérêts dans la vie que de s'accrocher à sa profession.

    Pour votre info: bellingcat est une officine de propagande du MI6 anglais. Encore votre naïveté ou votre manque d'information.

  • Oui, j'ai observé ce genre de critiques qui ressemble furieusement à celles que l'establishment nous balance à tour de bras contre les "complotistes" pour mieux dénigrer leur message.
    Je me fais ma propre idée indépendamment de ces attaques. Et je m'interroge sur la différence entre innocence et naïveté. Ceci dit, je n'ai pas assez de recul et de connaissance de ce média pour en parler à ce stade. J'y reviendrai vraisemblablement.

  • "Pour votre info: bellingcat est une officine de propagande du MI6 anglais." (Daniel)

    Du MI6 je ne saurais le dire. D'une agence de désinformation aux capitaux anglo-hollando-brittanique-niques, servant de paravent à certains pouvoirs masqués sous la couche de maquillage eurobruxelloise, je confirme.

  • Bonjour Pierre,

    J’ai lu votre sujet et l’ensemble des échanges de courriels publiés. Ma première réaction est de me demander si vous aviez le droit de rendre cet échange privé, public?

    Parce que, sinon, vous auriez pu en donner les grandes lignes avec citations d’extraits, ce qui est autorisé par la loi.

    Le sujet, en tous les cas, vaut d’être abordé et traité.

  • C'est une bonne question Hélène. Personnellement il n'y a rien que j'écrive que je n'assume que ce soit envoyé à un ami ou publié sur internet.
    Je vois mal M. Von Burg me poursuivre en justice pour avoir publié nos échanges, mais si ce devait être le cas je dirais que je m'en réjouirais presque.
    Quoiqu'il en soit, à notre époque où beaucoup de gens publient chaque heure de leur vie en ligne, je pense que la loi devra s'adapter et les concepts de respect de la vie privée s'ajuster.
    CEDH m'avait déjà interpellé sur un sujet similaire auparavant. Ici, j'ai clairement indiqué à M. Von Burg que j'écrirais un billet à ce sujet. Puiser quelques extraits d'une discussion si courte ne fait à mon avis pas sens. C'est au contraire en publiant l'ensemble de nos échanges que l'on peut se faire une idée plus ou moins objective de la situation.

  • Allons Pierre, rien n`est parfait en ce bas monde surtout que chacun a son idée de la perfection. Je trouve que DB a bien du mérite de s`impliquer encore activement dans le métier a pres de trois quarts de siecle au compteur. Un métier -le journalisme- qui pourrait d`ailleurs bien disparaitre dans les décennies qui suivent a l`exemple du votre.

  • Mais qui parle de perfection Jean ?
    N'avez-vous pas compris ma démarche qui consistait justement à proposer des pistes pour éviter aux journalistes de subir le même sort que celui des taxis ?
    Ou du moins d'en discuter avec une personne qui est justement revenue sur les blogs pour défendre son métier.

  • Bonjour,

    il y a 30 ans, j'ai payé mes études à Genève en faisant des courses. Surpris de voir des journalistes rivaliser avec des chauffeurs de taxis, même si je n'ai jamais eu une très haute considération pour mes collègues de la presse genevoise.

  • Jenni vous nous fatiguez !
    Au lieu de faire un procès d'intention à DVB vous feriez mieux de garder votre énergie pour mettre de l'ordre dans votre maison !
    Vous êtes directement responsable du tsunami qui vous a atteint depuis quelques années. Vous vous êtes accroché à un monopole, à une rente de situation.
    J'avais écrit un article dans le courrier des lecteur de la Julie il y a sans doute une bonne dizaine d'années (voire plus) suite à une expérience vécue dans un taxi et à la grève des taxis de cette année-là... J'essaierai de le retrouver. Mais dans ma tête restent les mots de vieilles guimbardes, d'absence de possibilité de paiement par cartes de crédit, de chauffeurs ne maîtrisant pas le français ou l'anglais, d'absence de sièges bébé et de conduite dangereuse.
    Rien (ou si peu) n'a changé alors que vous étiez aux commandes.
    Puis est venu Uber, qu'on peut critiquer sur de nombreux points mais qui offre pour le client des prestations qui répondent aux attentes...
    Alors votre différend avec DVB, sincèrement, je le touve très risible !
    Bien à vous
    AP

  • Non ce n'est pas ainsi que cela s'est passé, ne vous en déplaise.
    D'abord, les taxis n'ont jamais profité d'un monopole. Ensuite vos critiques sur la prestation des taxis genevois fait partie des légendes urbaines que ceux qui ne consomment jamais nos services tournent en boucle. Nos clients réguliers sont ravis et ceux qui nous ont quittés pour Uber sont revenus.
    Je vous renvoie aux divers billets sur mon blog Hey taxi ! pour une explication détaillée des plaintes récurrentes comme celles que vous évoquez, cartes de crédit, sièges enfants, poubelles ambulantes.
    http://heytaxi.blog.tdg.ch/archive/2014/10/03/refus-de-paiement-par-carte-de-credit-260400.html
    http://heytaxi.blog.tdg.ch/archive/2013/09/03/sieges-pour-enfants-dans-les-taxis-246460.html
    http://heytaxi.blog.tdg.ch/archive/2010/08/13/refus-de-courses-par-les-taxis-genevois.html

    Pour le reste, je pense que ce différend avec M. Von Burg mérite d'être partagé. J'interviens sur les blogs lorsque j'ai quelque chose sur le coeur et je suis curieux des diverses opinions que je respecte et que je publie pour ainsi dire toujours même si je ne les partage pas.

  • "Les chauffeurs de taxi sont souvent meilleurs analystes que certains experts, hôtes habituels des plateaux de télévision!"
    (Dick Marty, «Une certaine idée de la justice», page 49; Éditions Favre, 2018)

  • "mon expérience de blogger [...] n'a pas été de tout repos puisque j'ai été banni à deux reprises par Mabut en raison de mon choix, offert par l'éditeur, de ne pas modérer les commentaires".

    Pour rappel:
    - en ce qui concerne les blogs de la TdG:
    "Les blogueurs sont responsables des contenus qu'ils publient, y compris les commentaires" (http://blog.tdg.ch; en haut, sous le titre qui commence par "Bienvenue sur le forum");
    - en ce qui concerne les blogs de 24Heures:
    "Le blogueur est entièrement responsable de ce qu’il édite, y compris les commentaires" (http://blog.24heures.ch; tout en haut à gauche, sous le titre qui commence par "Bienvenue sur la plate-forme").

    Pierre Jenni a raison de mettre le doigt sur un problème qui me paraît crucial: si la société Tamedia Publications romandes SA, qui édite les blogs de la Tribune de Genève et de 24Heures, veut se décharger de toute responsabilité en cas de publication de commentaires susceptibles de donner lieu à des poursuites pénales et/ou à un procès civil [*] en faisant peser le poids de cette responsabilité sur les épaules des blogueurs, elle devrait commencer par ne pas offrir aux blogueurs la possibilité de ne pas modérer les commentaires. Puisque la société Tamedia offre cette possibilité, elle doit à mon avis être considérée comme coauteur (ou, pour le moins, complice) lorsque le contenu d'un commentaire a été dénoncé à la justice.

    [*] Voir la récente affaire du Courrier, condamné par la Cour de justice de Genève sur la base de l'art. 28 du Code civil suisse pour s'être rendu coupable d'atteintes illicites à la personnalité de l'homme d'affaires et collectionneur d'art genevois Jean-Claude Gandur. Pour plus de précisions, lire http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2019/07/05/solidarite-journalistique.html.
    J'ignore si le jugement est entré en force ou si Le Courrier a interjeté recours auprès du Tribunal fédéral.

  • M`est avis Pierre que votre "différend" avec Dominique von Burg provient du fait que vous deux n`attribuiez pas la meme importance a la bologosphere comme espace de discussion sérieux. Je peux comprendre DB quand je vois a la fois le petit nombre de bloggeurs et le style de pensée plutot ultraconservateur pour ne pas dire borné de la plupart d`entre eux. Vous etes une exception qui confirme la regle.

  • Je ne vois pas les choses ainsi Jean. S'il est vrai que j'ai du temps et que je participe volontiers aux discussions sur mes blogs comme sur d'autres, je pars de l'idée que si DVB, comme il le manifeste d'ailleurs sur son premier billet, revient sur cette plateforme afin de défendre un journalisme indépendant et responsable, il devrait le faire bien.
    Vous me direz que chacun a sa manière bien à lui de considérer ce qui est bien ou moins bien. C'est justement l'objet de mes commentaires où je suggère qu'un journaliste ne devrait pas se cacher derrière l'excuse déontologique d'une pseudo-neutralité qui de fait n'existe non seulement pas mais qui perd son sens sur les blogs. Il partage d'ailleurs ce point de vue dans son traitement du sujet à son titre de président du comité de la presse suisse dont j'ai publié le lien.
    Comme je le suggère dans notre discussion, s'il n'a pas le temps ni l'envie de discuter des sujets qu'il publie alors il ferait mieux de fermer les commentaires.
    Ma démarche provient de ma curiosité face à cette pratique largement partagée par les journalistes dont Décaillet est le modèle. Non seulement il trie tout ce qui ne lui plait pas, même si le ton est courtois, mais en sus il ne participe jamais à la discussion.
    Et je pense que les journalistes qui s'exposent plus pourraient bien sortir leur épingle du jeu de la disruption. Notamment en se spécialisant sur des thèmes qu'ils maitrisent.

  • Certains vont se retrouver prochainement devant le juge, justement à cause de votre façon de voir.

    "il ne participe jamais à la discussion". Never explain, c'est la base, pour un écrivain aussi, mais bon chacun son truc !

  • J'avoue ne pas comprendre votre remarque otreavis. Si un écrivain est susceptible de proposer de la fiction, des intrigues ou que sais-je, il explique sa démarche. Un journaliste lui est justement là pour expliquer. Un blogueur, qu'il soit journaliste ou non, vient partager un avis et participer à une discussion.

  • Je peux me tromper mais selon mon expérience personnelle la plupart des lecteurs n`attendent pas des quotidiens d`information de pouvoir mieux comprendre ce qui se passe autour d`eux mais de pouvoir paraitre informés des événements devant leur entourage (amis, collegues, famille...). Autrement dit, le lecteur moyen d`un journal d`information ne cherche pas tant a "comprendre" l`actualité mais a avoir l`air d`etre au courant des événements. C`est important car beaucoup de journalistes pensent que les attentes de leurs lecteurs sont au niveau de l`analyse (le coté "noble" du journalisme) plutot que du simple report quasi-aseptisé des événements. Les investisseurs propriétaires des journaux, par contre, semblent bien savoir qu`il n`en est rien et, en conséquence, poussent a un journalisme superficiel et surtout peu ou pas engagé idéologiquement (ou alors dans ce qui est au moment meme le "politiquement correct"). Si je vois juste et que les attentes des lecteurs ne changent pas du tout au tout, le journalisme pourrait bien etre remplacé dans une large mesure par des algorithmes spécialisé tout comme les chauffeurs de taxi.

  • Oui on est bien dans le sujet là. Le problème fondamental provient des règles du marché qui est l'outil de la croissance et qui nous mène dans le gouffre. Nous devons impérativement trouver un autre mode de fonctionnement et c'est là que la technologie pourrait bien venir à notre aide. Car nous sommes bien trop cons pour analyser objectivement les informations déjà disponibles qui nous démontrent que nous sommes en train de détruire notre seul habitat possible dans l'univers et donc à nous condamner en tant qu'espèce. Non pas que ce soit bien grave que l'humain disparaisse, mais juste un peu dommage de n'avoir pas su faire mieux.
    Alors oui, nous pourrions imaginer la gestion de l'empire, inéluctable selon Hariri, par des algorithmes dépourvus d'émotions. Car à la vitesse où tout se transforme selon la loi de Moore, les jours des nations telles que nous les avons connues sont comptés. Le monde est vraiment devenu un bled.
    Et à tous ceux qui imaginent que la machine pourrait être dotée de sentiments pour nous ressembler et, peut-être un jour, nous éradiquer, je répondrais qu'il est parfaitement inutile de tenter de copier l'original qui brille par son imperfection créatrice. Nous sommes condamnés à collaborer homme et machine pour continuer sur le chemin de l'optimisation. Chacun avec ses atouts et ses tares.

  • Je suis ravi de ne pas laisser indifférent mais je tiens à préciser que ma démarche consiste plus à remettre en question la participation des journalistes à la discussion que de fustiger le travail d'une personne qui n'a certainement pas démérité tout au long de sa carrière.
    C'est la détermination du Conseil suisse de la presse sur la participation des journalistes sur les blogs à titre privé qui m'a inspiré. Car lorsqu'un Décaillet expose sa vision de l'empire et de ses valets, il ne fait pas un travail de journaliste. Il vient, comme nous tous, déverser sa conviction.
    Lorsque DVB fait un mea-culpa de la presse sur un article donné, il ne fait pas un travail de journaliste, il vient nous faire part de sa conviction personnelle sur le sujet.

  • Pierre Jenni@ Tu es vraiment trop mal placé pour parler de déontologie dans les blogs. Tu as donné carte blanche au pire des pires pour envahir non seulement ton blog mais toute la plateforme TdG puis ensuite la plateforme 24 heures. Comment se fait-il que tu ne t'en rends pas compte ? C'est vraiment moi qui deviens vieux ?

  • Ouaaaa la Lymo redébarque! Uber out! Lymo, c`est pas vous des fois, Pierre?

  • Je suis de près l'évolution de ces outils. Je mise sur les Dapps. Soit les applications décentralisées sur la blockchain qui permettent effectivement la suppression des intermédiaires.
    J'y reviendrai lorsque le projet sera suffisamment avancé mais en gros l'idée est de permettre à tout le monde d'être en contact direct avec tous les prestataires de transport de personnes via un application qui permet des enchères.
    Ainsi un client indique le lieu où il souhaite être pris en charge et celui de la dépose, il choisit en outre son mode, taxi, limo, VTC, etc. et suggère un prix. Les chauffeurs intéressés peuvent soit prendre la course, soit proposer un autre prix. L'app suggère un prix moyen de départ pour chaque mode.

  • Ca sonne bien mais achtung, quand il y a encheres vers le bas il y a toujours des petits malins pour casser les prix.

  • Il n'est pas vraiment question de sous enchérir mais plutôt de s'adapter intuitivement à la situation suggérée par le moment. Ainsi si un client est trop radin pour payer le prix juste il risque bien de ne pas trouver de transporteur, ou du moins pas dans le délai qui s'impose.
    C'est toute la question que je développe dans mon argumentaire contre la libéralisation du domaine qui ne répond pas aux lois habituelles d'un marché libre. Car le client est en principe pressé. Il a besoin avant toute autre considération d'un transporteur maintenant, pas demain, ni dans dix minutes.
    J'ai martelé des années durant ma litanie. Partout où la compétition a été encouragée les prix ont explosé et la qualité des services dégénéré. C'est pourtant simple à comprendre. Lorsqu'un client a besoin d'un transporteur il n'a que trois options :
    - Il prend le véhicule qui passe "au vol". Les applications numériques ne sont que des jumelles qui permettent de voir un peu plus loin s'il y a un véhicule dans le coin. Il n'a pas le choix.
    - Il appelle une centrale de distribution et là aussi il prend le véhicule qu'on lui envoie. Toujours pas de choix.
    - Il prend un taxi sur une station et là, bien que théoriquement il dispose d'un choix limité entre les divers véhicules et chauffeurs présents, dans 90% des cas il prend le premier de la file.
    Le principe d'un marché libre concurrentiel et compétitif repose sur la notion de choix qui est absente dans ce domaine. A moins de ne pas être pressé ce qui est l'exception lorsqu'on fait appel à un taxi.

  • Allons Pierre, si le prix de la course ne comptait pas autant, Uber n`aurait pas tant de succes. Uber, c`est le supermarché du taxi et, la plupart des gens étant plutot radins, le supermarché fait recette.

  • Je n'ai pas dit que le prix ne comptait pas. Bien au contraire. Et une des raisons qui font que les clients reviennent aux taxis provient du fait que la course est beaucoup plus rapide grâce à l'usage accru du domaine public qui permet aux taxis de rester compétitifs. Mais je persiste à dire que la vitesse de réponse prime sur le prix.

  • Mettons que vous avez tout juste. Dans ce cas plus de raison de vous lamenter au sujet d`Uber, pas vrai?

  • Je ne me lamente pas, j'agis. En exigeant l'égalité de traitement qui est garantie par la loi. C'est ce que vient de confirmer la Cour européenne. Celui qui consomme du Uber devrait savoir qu'il participe à une arnaque quelles que soient les excuses qu'il se donne.

  • Toutes les fois que vous avez accusé Uber de tuer le métier, c`était pour rire alors? :)))

  • Si je rigole bien et volontiers, je suis parfaitement sérieux dans mes combats. Mais ici il ne s'agit pas de moi mais d'un phénomène planétaire de disruption numérique que les gouvernements ont beaucoup de peine à réguler. Les taxis ont ouvert la porte et ils ont enfin obtenu tant bien que mal un début de régulation qui leur permet de survivre. Mais le problème est beaucoup plus large aujourd'hui et prend des proportions qui font peur aux puissants avec la dernière trouvaille de Montagne de sucre et son face coin. Non seulement les autorités ne comprennent rien à la technologie mais en sus ils n'osent pas entraver la mutation en cours qui semble inéluctable. Nous vivons une époque fascinante.

  • Je n'en connais pas la cause, mais j'observe que de temps à autre un commentaire ne m'est pas signalé et il reste en attente. Ce n'est que lorsque j'entre dans mon espace de gestion que j'en prends connaissance et que je suis à même de le publier. Sauf qu'il n'entre pas dans la rubrique des derniers commentaires.
    Ayant à plusieurs reprises signalé à M. Mabut des dysfonctionnements sur les blogs sans suite, je renonce à le relancer.

  • Ce qui me fait doucement rigoler avec ces blogs, c`est que leur nombre est supérieur a celui des commentateurs.

  • Oui mais peu sont ceux qui ont envie ou qui osent venir causer.
    Avec une moyenne de 3000 visites par mois et cinq ou six qui participent on peut mesurer l'écart.
    Et puis il ne faut pas oublier que Genf est un bled.

  • Les "visites" sont tres probablement aussi le fait de cette poignée de commentateurs qui (comme mézigues) font une "visite" chaque fois qu`ils se mettent devant leur ordi. Le fait est que ces blogs n`intéressent pas grand monde et d`ailleurs a part les croulants comme nous il y a tres peu de monde pour lire meme le canard.

  • Année après année, le Sâr Rabindranath Jenni est impatiemment attendu par ses disciples dans l'ashram indienne qu'il a créée pour l'élévation de l'âme de tous ceux qui lui ont dédié leur vie.

  • D'un autre côté Mr. Jenni, imaginez-vous des milliers de connexions et commentaires à gérer chaque jour...?

    Puis des centaines de milliers selon vos réponses...Pourquoi pas ?

  • gros éclat de rire. Merci absolom.
    Je suis plutôt sur le mode repli. J'envisage de cesser l'activité.

  • Ne cessez pas Pierre, demandez plutot a etre remboursé par la sécu.

  • D`ailleurs je suis certain que vous contribuez peu ou prou aux ventes du journal, Pierre. Pourriez peut-etre suggérer a celui-ci de s`ouvrir plus a la plume populaire, par exemple en publiant régulierement des nouvelles et de la poésie écrites par les lecteurs avec des concours a la clé. On serait étonné de savoir le nombre de gens qui écrivent sur un coin de table.

  • Je soupçonne Tamedia d'être conscient du potentiel commercial de ces espaces ce qui expliquerait que malgré les plaintes et les procédures ils ne se résignent pas à fermer les blogs.
    Quant à la publication de créations spontanées de M. Toutlemonde, je pense que vous touchez un point intéressant. Les maisons d'éditions pourraient bien devenir des portails, des vitrines pour les productions indépendantes car les journalistes vont disparaitre. Ou plutôt nous allons tous devenir des journalistes potentiels. C'est le fond de ce billet même si en apparence c'était juste un coup de gueule contre les mauvaises habitudes des journalistes sur les blogs.

  • Ne nous abandonnez pas ! Vous qui avez, tant d'années durant, fait savoir urbi et orbi à quel point vous êtes indispensable à l'humanité !

  • Vous touchez pile Laurent. J'ai commencé à douter de l'activité lorsque j'ai questionné mon besoin de faire savoir mon avis sur tout et rien. Je trouve cela suspect et j'ai la sensation que celui qui éprouve le besoin de s'exprimer cherche principalement à se convaincre lui-même. Et comme j'ai de moins en moins besoin de l'approbation d'autrui, et encore moins de convaincre, je commence à me lasser de mes états d'âme qui me semblent bien futiles et au mieux risibles.
    Et comme le relève Jean, nous sommes une poignée de retraités plus ou moins oisifs qui venons ici nous distraire un instant.
    Mais je reste encore un peu. Je n'ai pas totalement épuisé la compulsion d'écrire et je continue à trouver de l'amusement dans les discussions. Vous n'êtes pas tristes tous tant que vous êtes.

  • Merci du compliment, Pierre. Ne pas etre triste par les temps qui courent, c`est pas rien. Et si jamais la Julie se décidait a publier les sécrétions littéraires de ses lecteurs, je lui enverrai mon roman épique en cinq volumes "Touche pas a mon lapin" qu`elle en aura pour le reste du siecle a faire paraitre en feuilleton quotidien pour enfler son lectorat au-dela de ses plus folles espérances.

  • Je veux bien un petit exemplaire en primeur sous format pdf si possible.

  • Qu'en pense notre spécialiste préféré?
    https://www.lacote.ch/articles/regions/geneve/wawrinka-investit-dans-une-firme-genevoise-856192

  • Il est devenu difficile pour les nantis de trouver des portefeuilles d'investissement qui soient à la fois éthiques, rentables et jouissifs.
    Pour le peu que je comprends la démarche de cette nouvelle offre de transports, je pense que cela va dans le bon sens qui consiste à offrir le plus grand choix au meilleur prix tout en restant simple d'utilisation.
    Mais j'observe pléthore de ces développeurs qui flairent le bon coup car ce dernier kilomètre est décidément l'objet de toutes les convoitises depuis des lustres. Une société aussi importante que Veolia tente depuis des années à s'implanter sur ce créneau.
    Et ils viennent tous avec un concept qui est selon moi bientôt obsolète. Les applications décentralisées devraient balayer ce monde assez brutalement lorsque les problèmes de la blockchain seront réglés. Des monstres dont la faillite est juste impossible à imaginer comme les GAFAms pourraient disparaitre du jour au lendemain.
    C'est pourquoi je salue le choix de Wawrinka de miser sur un monde en évolution rapide sans garantie de retour sur investissement. C'est déjà mieux que de prendre des actions chez Apple, Coca-Cola ou novartis. Mais j'imagine qu'il a diversifié pour diminuer la prise de risque, ce qu'il ne devrait certainement pas médiatiser.

  • Bin voyez Pierre, avec le genre d`appli comme Lymo ou autre blockchaineries si vous vous mettez sur la file de l`offre avec Tesla dans la colonne "genre de véhicule", vous vous faites des couilles en or tant qu`il y a pas trop de Teslas sur le coup, c`est garanti sur facture. Sinon, un bon investissement en ce moment c`est Infineon, le plus grand fabriquant européen de semiconducteurs, en particulier pour automobiles.

  • N'ayant pas les problèmes d'investisseurs qui ne savent pas où mettre leurs billes puisque Maudet m'a presque mis sur la paille, je leur laisse le soin de trouver les meilleurs placements selon leurs critères personnels. Je relève la bonne nouvelle du retour de l'industrie dans nos contrées comme semblait le suggérer Marian Stepczynski dans son dernier billet.

  • Jean Jarogh a raison: en l'état, plutôt que d'investir dans les véhicules avec conducteur (bientôt obsolètes) ou dans les véhicules sans conducteur (pas encore au point), le mieux est de couper la poire en deux et d'investir dans des véhicules avec semi-conducteur. Cette solution, si j'ai bien compris, permettra à un conducteur de piloter simultanément deux voitures (un semi-conducteur par voiture), ce qui constituera déjà une belle avancée.

  • Entre cash et krach, il n'y a qu'un air de rien.

  • Meunon Mario, z`y etes pas du tout. Un semi-conducteur est un machin qui sait conduire a moitié, comme ca les conducteurs du dimanche qui savent aussi conduire a moitié ont une chance d˛échapper aux platanes tueurs.

  • Et moi qui croyais que la bande des platanes avait été arrêtée...
    https://www.sudouest.fr/2015/11/05/la-bande-des-platanes-arretee-2176073-2780.php

  • Bien les duettistes, poursuivez, vous n'êtes pas mauvais du tout, vive l'humour loco-hongrois... Cela ne messied pas à la plateforme et nous change de la morale des sentencieux autistes à œillères et des tartines à Jenni...

  • Z`avez raison Mario, les platanes au bagne! Mais que fait donc Poggia?

  • A propos de Poggia, il nous dit dans un interview du jour pour la Julie que le truc de Uber pour faire la nique aux lois et reglements est d´utiliser toutes les ficelles juridiques pour n´avoir pas a respecter les decisions prises a son egard. Evidemment, quand une boite depense des dizaines de millions par an en frais d´avocats, elle se met du coup au-dessus des lois et cela en toute legalite. Imparable dans un Etat de droit sauf si on legifere en consequence mais comme cela devrait etre fait au niveau national, autant se faire une raison.

  • Ce n'est pas tout à fait ça Jean. Uber viole systématiquement les lois en vigueur sur la base de sa prétention à ne pas être concernée en tant que transporteur mais comme étant un acteur de la disruption numérique qui met des gens en relation par des applications. Le couperet est enfin tombé et Uber est considéré par la Cour européenne comme un transporteur et doit donc se conformer aux législations déjà en vigueur dans les divers pays. Les amendes devraient normalement pleuvoir et la société qui en a absolument rien à foutre de ses chauffeurs pourrait bien dégager du jour au lendemain si le TF confirme son obligation de salarier son personnel.

  • Je doute que le parlement national envisage de légiférer sur les taxis. En revanche le TF devra se prononcer sur les coups de boutoirs de la SUVA, qui joue presque sa survie, envers Uber and Co.

  • Lisez l`article Pierre. Poggia parle des recours suce pensifs avec lesquels les pingouins de Uber empechent ad eternam l`application des jugements.

  • Poggia: "compte tenu des possibilités de recours en justice et d'octroi d'un effet suspensif, ce n'est pas demain qu'Uber va mettre la clé sous la porte.

  • Sauf qu'à plusieurs reprises Uber n'a pas obtenu d'effet suspensif et les jugements sont entrés en force. L'Etat n'a rien fait.
    https://www.rts.ch/info/regions/geneve/7425229-uber-reste-frappe-d-interdiction-provisoire-a-geneve.html

  • Les cinq cavaliers de l`apocalypse qui veulent faire la peau au merdophage (nom scientifique: Homo sapiens sapiens) aborigene de cette planete: les entreprises multinationales, les mafias multinationales ainsi que les armées d`avocats, les médias achetés au kilo et les politiciens corrompus qui protegent les deux premiers. Allez survivre avec ca...

  • Z'avez raison, János: l'homo sapiens ne survivra pas. Il est appelé à disparaître, comme les dinosaures. Son successeur est connu. Son nom? Robot sapiens. Aujourd'hui déjà, plus besoin d'être humain pour conduire un véhicule. Bientôt, tout fonctionnera tout seul. D'ailleurs, il n'y aura plus de véhicules puisqu'il n'y aura plus d'êtres humains à transporter. Quant aux robots sapientes, ils n'auront pas besoin d'être transportés puisqu'ils s'autotransporteront.
    Les taxis sont foutus. Uber est foutu. Tout est foutu. La terre sera bientôt cuite (Greta Thunberg dixit). Tout cela est inéluctable (alea jacta est), aussi vrai que le soleil va s'éteindre. À quoi bon épiloguer? Pierre se ronge les sangs pour rien. Carpimus diem...

  • Swiss again and again !

    A report by the ethics department of the United Nations Relief and Works Agency (UNRWA) has uncovered grave misconduct and corruption in the agency, which deals with Palestinian refugees throughout the Middle East, West Bank and Jerusalem.

    The report, prepared by the ethics department of the agency and published by Al Jazeera, points towards the commissioner-general of the agency, Pierre Krahenbuhl, as the focus of the corruption, and accuses him of centralizing management, exploiting his power to promote associates and neglecting his role in favor of extensive travel around the world. The report was transferred to the UN Internal Audit Department, where they refused to comment on the investigation since it has not yet been completed.

  • Palestine libre!

  • Ah mais c`est que vous titillez le tout grand secret, mon cher Mario. Car voyez-vous, le robot sapiens existe deja, c`est un bio-robot auto-réplicant et auto-évolutif, programmé pour bousiller toute forme de vie autour de lui et, en finale grandiose, se trucider lui-meme a la fin de l`histoire. Nous, le bio-robot, nous sommes donné le nom pompeux d`Homo sapiens sapiens et avons nommé "Dieu" le céleste plaisantin qui nous a inventé, probablement par pur désoeuvrement. L`eussiez-vous cru?

  • Se trucider lui-même à la fin de l'histoire?
    Quoi: ce bio-robot
    - auto-répliquant,
    - auto-évolutif,
    - auto-transportable et
    - qui sait qu'il sait ce qu'il sait
    (tout en sachant qu'il ne sait pas ce qu'il ne sait pas
    et en se demandant si ce qu’il sait est exact)
    ce bio-robot ne serait pas biodégradable?
    Ni compostable?
    Ni recyclable?
    De sorte qu'à la fin, il en serait réduit à se détruire lui-même?
    Quelle misère!
    C'est bien ce que je pensais: le céleste plaisantin que des homines insapientes ont inventé en s'imaginant avoir trouvé la réponse à la question "qui a créé quoi, quand, comment et pourquoi" n'est qu'un créateur de pacotille.
    Heureux Poznaves, qui sont épargnés par de tels problèmes. Car leur Dieu n'est pas une enflure, Lui.

  • Ah la dimension poznave, j`en conviens Mario, c`est tres spécial. Une zone libre interdite a tous dieux et tous diables, une sorte de parenthese métacosmique au-dela du mur de Planck, au-dela meme de Maya, en équilibre entre l`etre et le non-etre, le jin et jang, Shiva et Shakti, la saucisse et le saucisson, le bordel et le bordeau, juste apres le grand tas de fumier cosmique sur lequel le coq des lendemains qui déchantent passe l˙éternité a déterrer des uni-vers que le bon docteur Zinzin a l`habitude de servir frits a ses malades dans son asile avant de leur administrer la lobotomie qui guérit tous le maux amen.

  • Je saisis l'occasion de rappeler cette phrase de Paul Watzlawick, extraite de son discours de clôture du Congrès poznave (31.03.2007), et qui donne la réponse à toutes les questions qui n'ont jamais été posées : « La démarche vers une alternative globale est axiomatiquement subséquente à une démythification du signifiant ».

  • Eh oui mon cher Bernie, l`infinie sagesse poznave le monde des merdophages devrait en prendre de la graine. Il ne le fera pas car le merdophage est programmé pour l`auto-destruction n`étant qu`un bio-robot sans ticket d`entrée pour l`Éternité contrairement au vaillant petit peuple poznave.

  • Si j'en crois l'Évangile selon Wikipédia, Paul Watzlawick serait né le 25 juillet 1921à Villach (Autriche) et décédé le 31 mars 2007 à Palo Alto (Californie). Donc si je comprends bien, cher Bernie, à peine avait-il prononcé cette phrase sublime qu'il a pris son envol pour le paradis poznave ?

  • Naturellement mon cher Mario. Pour un merdophage le seul moyen de se rendre a un congres poznave est de d`avaler son acte de naissance. Cela lui aura permis de résumer a merveille dans son discours la quintessence de la philosophie poznave. Il a certainement recu la citoyenneté poznave en échange. Démythifions donc a tour de bras le signifiant (mais axiomatiquement hein!), il en restera toujours quelque chose.

  • Puis-je en déduire qu'à l'exemple de celle, magistrale, prononcée par Watzlawick au Congrès poznave du 31 mars 2007, toute phrase qui tue enfonce les portes ouvertes qui donnent accès à l'éternité poznave?

    Dans ce cas je comprends mieux que le chat Béhémoth, dans «Le Maître et Marguerite», ait pu dire avec chaleur: “Dostoïevski est immortel !" [*].

    De même, je comprends mieux que Pierre Jenni ait pu écrire: “Le roi est mort, vive le roi !" [**].

    Mais j'y pense, cher Jean Jarogh: ne seriez-vous pas en réalité cet ange porteur de lumière, connu sous le nom de Lucifer, qui eut l'audace bienvenue de désobéir à Dieu et de se rebeller contre lui?

    [*] Voir https://books.google.ch/books?id=CIl-DwAAQBAJ&pg=PT509&lpg=PT509&dq=Marguerite+Dostoïevski+est+immortel&source=bl&ots=LnM3NZJHJb&sig=ACfU3U3PJ5UzM0dB4G_Ll11QVlI-jEaxzg&hl=fr&sa=X&ved=2ahUKEwjznaK9uN_jAhW-QEEAHeUUB7sQ6AEwAHoECAoQAQ#v=onepage&q=immortel&f=false

    [**] Voir http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2019/07/20/le-roi-est-mort-vive-le-roi-299835.html?c#article-comment-add

  • Vous avez lu l`article du jour sur Uber, Pierre? Exactement ce que je disais tantot, les avocats mettent la pression. Qui croyez-vous qu`a monté le bourrichon aux chauffeurs Uber qui viennent jouer les gilets jaune sous les fenetres de Poggia?

    Vous me flattez cher Mario mais apres avoir pris toute cette peine a me faire passer pour jean alias janos jarogh croyez-vous que je l`avouerais si j`étais cette Lucie Fer?

  • C'est cela Monsieur Mario : à peine eut-il prononcé cet apophtegme brillant et définitif, que les nuées s'ouvrirent et que le Grand Ordinateur apparut entouré d'une cortège de geeks; puis l'âme de Paul Watzlawick s'échappa du corps et disparut du monde visible. Un paradoxe pour quelqu'un qui a consacré sa vie à la réalité de la réalité.

  • Vous êtes un grand connaisseur des Écritures, révérend Tradeoff.
    Ainsi donc, Paul Watzlawick a connu un destin analogue à Élie, à Jésus et à tant d'autres personnages mythologiques. Est-ce qu'il est prévu qu'il revienne, à l'exemple de Jésus?

    • “Comme ils (Élie et Élisée) continuaient à marcher en parlant, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l'un de l'autre, et Élie monta au ciel dans un tourbillon." (2 Rois 2:11)

    • “Après leur avoir parlé, le Seigneur fut enlevé au ciel, et il s'assit à la droite de Dieu." (Marc 16:19)

    • “Après avoir dit cela, il s'éleva dans les airs pendant qu'ils le regardaient et une nuée le cacha à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, deux hommes habillés de blanc leur apparurent et dirent: «Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous à regarder le ciel? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous reviendra de la même manière que vous l'avez vu aller au ciel.»" (Actes 1:9-11)

    • “Dieu l'a [Jésus] élevé vers lui" (Le Coran, sourate 4, verset 158).

    • “Je connais un homme en Christ qui, il y a 14 ans, a été enlevé jusqu'au troisième ciel. Etait-ce dans son corps ou à l’extérieur de son corps, je l’ignore, mais Dieu le sait. Et je sais que cet homme – était-ce dans son corps ou à l’extérieur de son corps, je l’ignore, mais Dieu le sait – a été enlevé au paradis et a entendu des paroles inexprimables qu'il n'est pas permis à un homme de redire." (2 Corinthiens 12:2-4)

    • “Après cela, je vis une porte ouverte dans le ciel. Et la voix que j’avais entendu me parler au début et qui résonnait comme une trompette me dit: Monte ici, et je te montrerai ce qui doit arriver après cela. Aussitôt, l’Esprit se saisit de moi. Et voici: il y avait un trône dans le ciel. Et sur ce trône quelqu’un était assis." (Apocalypse 4:1-2)

    Concernant les merdophages morts dans la merde qui leur servait de nourriture (tout le monde ne s'alimente pas aux Écritures), y a-t-il quand même quelque espoir? Et bien oui, cher Bernie: contre toute attente, il y a même pour eux un immense espoir!
    Car “je vais vous révéler un mystère" (1 Corinthiens 15:51):
    “La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles" (1 Corinthiens 15:52).

    Car le grand ordinateur est aussi un grand trompettiste...

    C'est pas merveilleux, les religions ?

  • Toute poésie mise à part, on assiste aux mêmes phénomènes en politique. Mais, dans ce cas, les scatophages sont les victimes consentantes de leurs prophéties auto-réalisatrices.

  • Les merdophages qui revent d`éternité sont de grands naifs. C`est salement long, l`éternité et il faut des créatures d`une autre trempe pour la traverser sans perdre les pédales.

  • Surtout que même sans perdre les pédales, les merdophages pédalent soit dans la choucroute, soit dans la semoule, soit dans le yaourt.

    Je suppose que quand Jésus reviendra, ce sera en rétropédalant ?

  • L`agent spécial Jésus ne reviendra pas, Mario. Sa mission de sauver la merdophagie fut une cacade totale qu`on n`a pas envie de répéter en haut-lieu. Comme le dit le sage dicton poznave: ˘˘˘˘˘˘ ˘˘˘˘ ˘˘ ˘˘˘˘˘˘˘˘˘˘ ˘ ˘˘˘.

  • Je dois vous blâmer, Ben Zebuth. Comme il est écrit dans la monographie de Ferdinand Lapsus sur la Poznavie, les dictons poznaves ne doivent en aucun cas êtres portés à la connaissance des merdophages car ceux-ci seraient capables d'en faire l'usage que vous savez. Et alors, ce serait la fin du monde à l'envers.

    Pierre Jenni lui aussi doit être blâmé. Il n'aurait jamais dû publier le commentaire de Ben Zebuth car il est écrit dans le Grand Livre que les merdophages ne doivent pas avoir connaissance "des paroles inexprimables qu'il n'est pas permis à un homme de redire" (2 Corinthiens 12:2-4).

  • Rendons aux Syldaves ce que les Poznaves leur ont emprunté au XVe siècle : ce diction est une traduction en vieux poznave de la devise nationale syldave : « Eih bennek, eih blavek ».

  • C'est un fait que les Bordures s'y sont frottés et s'y sont piqués, à la Syldavie.
    Ce qui n'a pas empêché les Poznaves, toujours aussi malins, de piquer à la Syldavie sa devise nationale.

    L'histoire l'enseigne: on a beau proclamer: "J'y suis, j'y reste!", tôt ou tard il faudra quitter les lieux.
    "L'histoire est un éternel recommencement", comme aimait à dire Ottokar IV.

  • Vous faites erreur Bloomer, la devise de la dimension poznave n`a rien a voir avec celle de la Syldavie. Voici la devise poznave: TOUCHE PAS A MON LAPIN!!!

  • Cher Dr Béniyahoo von Zinzin,

    Late Bloomer et vous avez chacun à moitié raison:
    "Eih bennek, eih blavek"
    (en français: "qui s'y frotte s'y pique",
    en néerlandais de Bruxelles traduit en français: "J'y suis, j'y reste")
    est la devise de la Poznavie Rhodes Intérieures
    alors que
    "Touche pas à mon lapin"
    est la devise de la Poznavie Rhodes Extérieures.

    La devise "Touche pas à mon lapin" provient d'une pratique autrefois répandue dans les Rhodes Extérieures qui consistait à vendre des chats pour des lapins. D'où l'expression bien connue: "Touche pas à mon chat". À la suite d'une altercation entre une certaine mère Michel et un certain père Lustucru, suivie d'un de ces glissements sémantico-onomasiologico-sémasiologique dont la langue poznave a le secret, l'expression "Touche pas à mon chat" a pris la forme de "Touche pas à mon lapin" et a fini par s'imposer comme devise dans les Rhodes Extérieures.

    Sur la meilleure manière d'apprécier un lapin, voici un extrait du livre “Les 1001 recettes de la cuisine poznave", de Пхилиппе Роцхат (traduit du poznave par Google):
    "Avant d'égorger un lapin il faut lui arracher un oeil car ça donne un meilleur goût à la sauce du civet si on y rajoute le sang du lapin extrait ainsi, avant qu'il ne soit mort; si le lapin est déjà mort ça n'a pas du tout le même goût. Dans les campagnes on sait encore ça, mais même là on a tendance à y oublier ce préalable culinaire."
    Dont acte.

  • C`est terrible comme les traditions se perdent. Foi de lapin poznave, j`en pleurerais de mon oeil restant.

  • Et où pensez-vous que les Bruxellois, les Syldaves et les Poznaves
    - bande de nazes -
    sont allés trouver l'inspiration pour leur devise nationale ? L'original enfin dévoilé,
    le voiça,
    le voili :
    我在这里,我待在这里 !

  • Non, pas les bruxellois pas les bruxellois, mille millions de mille sabords, espece de coloquinte a la graisse d`iguanodon!!!

  • Non, non Tuzi: cette expression, qui est devenue devise nationale dans plusieurs pays, ne nous vient pas de Chine! Elle est née il y a quelque 3 000 ans à l'est de l'Oural, dans la région du fleuve Ob. C'est depuis cette région qu'elle s'est propagée, d'une part en direction du sud-est (Mongolie, Chine), d'autre part en direction de l'ouest, où on la retrouve notamment en Hongrie ("Itt vagyok, itt maradok"), en Finlande ("Olen täällä, pysyn täällä") et en Flandre ("Ik ben hier, ik blijf hier"). Elle s'est diffusée jusqu'en Israël, où elle a valeur de credo (אני כאן, אני נשאר שם).

  • Et moi qui croyais que l`expression "j`y suis, j`y reste" venait de la tribu franque des Maudets...

  • Jean, méfiez-vous: des zombies - des gens pas bien - se servent de votre clavier à votre insu pour propager des insanités sur le net en usant de pseudos fantaisistes parfois situés en-dessous de la ceinture.

  • Je reconnais volontiers que la mariologie n'est pas une de ces pseudo-sciences qui polluent la toile à coup de téraoctets, mais je survole deux fois par année la région de l'Ob supérieur sans jamais avoir été assailli par les images mentales de Dénisoviens souhaitant entrer en contact avec moi. Il faut dire que Iékaterinbourg est le passage-clé vers un autre monde : d'est en ouest, c'est l'annonce que la moitié du chemin est derrière soi et que le reste n'est qu'une douloureuse certitude. Dans l'autre sens, le voyageur est proche d'un état crépusculaire (twilight zone) pour avoir recherché/fuit le sommeil pendant cinq heures, alors qu'il pressent l'issue de son combat sans être pour autant certain du...

  • Moi je refuse catégoriquement de survoler le Zob supérieur depuis qu`une escadrille de ptérodactylographes en minijupe ras le bonbon a voulu me violenter.

  • Mais quelle bonne surprise de vous voir venir jeter un oeil ici rabbit. Vous m'avez manqué.
    Je ne suis pas sûr de comprendre un dixième de votre commentaire mais j'ai un peu le sentiment que vous nous annoncez une mauvaise nouvelle à venir. Je serais ravi de me tromper et je vous souhaite une longue vie.

  • @ πr Jenni
    Que Rabbit soit venu jeter un oeil ici n'est pas vraiment une surprise. S'il est venu sur ce blog qu'il sait bien informé, c'est pour y chercher la réponse à une question qui le turlupinait: pourquoi m'a-t-on arraché l'autre oeil? Maintenant qu'il a lu les commentaires, il connaît l'explication: avant d'égorger un lapin, il faut lui arracher un oeil car ça donne un meilleur goût à la sauce du civet.
    Ça m'étonnerait qu'on revoie Rabbit de sitôt: il a détalé comme un lapin.

    Comme quoi le choix d'un pseudo n'est pas anodin.

  • Rabbit a écrit: "Je reconnais volontiers que la mariologie n'est pas une de ces pseudo-sciences qui polluent la toile à coup de téraoctets".
    L'article qui suit apporte la preuve qu'un lapin peut voir clair même avec un oeil arraché:
    https://fr.zenit.org/articles/la-mariologie-depuis-vatican-ii/.

  • Merci infiniment de votre accueil chaleureux, Monsieur Jenni.
    Je passais juste pour donner de mes nouvelles à un amateur d'énigmes qui fréquente secrètement votre salon.
    À part ça, c'est la routine: la course du lièvre à travers les méridiens... et ceux qui se trouvent au-delà de l'Ob, en particulier.

  • Je n'ai retenu que le refrain d'une ancienne chanson bouriate célébrant les beautés de la région lac Baïkal et, par glissement sémantique, l'heureuse perspective d'arriver enfin à la maison.
    Avec un minimum d'effort, ça devrait correspondre à ce qui suit en français moderne:
    Ah qu'il est beau le débit de l'Ob !
    S'il est un débit beau, c'est bien le débit de l'Ob !

  • Toujours par glissement sémantique et en corrélation avec le débit des eaux, on retrouve le refrain de cette ancienne chanson bouriate dans ce tube de l'année 1990:
    https://www.youtube.com/watch?v=8Q6RAvWoIZg

  • Puisque nous avons un peu de temps devant nous, laissez-moi vous raconter les mésaventures d'une équipe d'archéologues venus gratouiller la terre en Bouriatie. Des Occidentaux ayant déplacé une technologie pointue au milieu de nulle part, à ce qu'ils croyaient au début. Ils ont donc commencé par prendre les mesures d'un tumulus de grande taille, censé contenir les restes d'une princesse mongole. Plus ils s'affairaient sur le site et plus les autochtones venaient se promener dans le coin. C'est au moment où les scientifiques, émoustillés par ce qu'ils s'attendaient à trouver dessous, ont voulu creuser des trous, que ça a dérapé. Les locaux se sont d'abord plaints à l'échelon de la préfecture, qui a fait geler les travaux. Puis quelques semaines après l'affaire est montée à la capitale, Oulan-Oude, où le parlement a finalement décidé que le site était sacré et que les étrangers feraient bien de retourner chez eux. Le motif invoqué par les voisins du chantier était qu'en faisant des trous dans le tumulus, des esprits pouvaient s'en échapper et ensorceler la population. Je ne sais pas comment c'est chez vous, mais en Bouriatie et dans la région c'est comme ça, il vaut mieux s'y conformer.

  • Bin vrai ca qu`il est croquignolet, le débit de l`Ob. Et sa couleur va super bien avec la couleur de mon slip. Dommage que je n`aie plus que du poisson en conserve a becqueter depuis que "Le bassin du grand fleuve est, au cours des dernières décennies, devenu le principal lieu d'extraction d'hydrocarbures de la fédération de Russie. L'Ob transporte aussi les déchets de nombreuses industries chimiques situées sur son parcours, et plusieurs alertes à l'empoisonnement ont été déclenchées par le passé, notamment chez les populations nomades et autochtones de la péninsule de Yamal." (Wikipédia)

  • Ce commentaire n'a l'air de rien mais il nous apprend au moins trois choses qui mettent à mal certaine clichés ou idées reçues.
    Il révèle en effet qu'un vieux pêcheur de l`Ob peut très bien
    1°) porter un slip (qui plus est: de couleur);
    2°) manger du poisson en conserve et
    3°) se documenter auprès de Wikipedia.

  • J'adore vos délires. En décembre j'étais à Varanasi pour un mois et la traversée du Gange à la nage était un de mes sports favoris. Je dois avouer que le goût de l'eau était douteux. Faut dire qu'avec les industries pharma qui se sont implantées dans l'Uttar Pradesh c'était prévisible. Mais au moins cette fois, contrairement à la première traversée en 1978, je ne suis pas tombé sur un buffalo en état de putréfaction avancée. Cette fois l'eau avait un goût de plomb.

  • Pas de doute, il y a du progres. Contrairement aux charognes en décomposition le plomb est coté en bourse. Faites-moi signe quand ca aura le gout de l`arsenic, celui-ci vaut encore plus cher au poids.

  • Le vieux pecheur me signale, Mario, que pour rien au monde il ne porterait un slip de couleur, signe ultime de décadence morale selon lui, mais que son slip qui était blanc neige a l`origine est devenu passablement jaunatre avec les années et cela malgré la lessive obligatoire avant chaque commémoration de la révolution. Que voulez-vous, nous sommes bien peu de chose devant l`outrage des ans.

  • Merci à Jean Jarogh qui vient de nous révéler l'une des causes principales de la pollution des fleuves chinois, en particulier le Yang-tsé-Kiang.
    En effet:
    Attendu
    - que faire la lessive est obligatoire en Chine avant chaque commémoration de la révolution,
    - qu'en Chine, chaque jour est un jour de commémoration de la révolution,
    - qu'Omo lave plus blanc mais n'est pas disponible en Chine (https://www.youtube.com/watch?v=elL2-cdEjZA),
    - que les slips chinois ne sont ni écologiques, ni éthiques, ni rien du tout (démonstration: https://positivr.fr/le-slip-chinois-karim-duval/),
    - que les lessives chinoises contiennent des phosphates,
    - que le phosphore est de très loin le composant des lessives le plus écotoxique pour les milieux aquatiques (rapport Carbenier),
    il ne faut pas s'étonner si les fleuves chinois sont parmi les plus pollués au monde.

  • Le véritable drame se situe ailleurs. Le Gange est un fleuve sacré où viennent de tout le pays se faire incinérer les dévots en fin de vie. Pour certains, l'Inde serait le coeur du monde si la Terre pouvait être comparée à un organisme. C'est ainsi que tous les jours viennent des centaines de milliers de pèlerins faire leurs ablutions dans ces eaux troubles mais sacrées sans jamais développer la moindre maladie.
    Et je ne vous dis pas les résultats des analyses de cette eau car vous n'oseriez y tremper un orteil.

  • Mais qui se formalise encore de l'état d'un cours d'eau ? Il faut rester à sa source ou se faire une raison : c'est une attitude post-moderniste.
    Ma seule expérience marquante dans ce domaine, ce sont les onze mille cadavres de cochons jetés dans le Huang Pu en 2012. À la satisfaction des riverains dont j'étais, les auteurs du délit ont dû connaître le même sort, car la chose ne s'est plus produite ensuite.
    L'année suivante, j'ai osé quelques brasses dans le Gan Jiang : Mme Rabbit l'ayant appris, elle m'a aussitôt envoyé la liste de toutes les cochonneries et maladies avec lesquelles j'avais partagé mon bain.
    En fin de compte, rien ne vaut une bonne baignoire, un cigare, une boisson et de la musique.

  • Sage lapin. Changez rien, plus sage rendrait idiot.

  • Je ne peux pas m'absenter deux jours sans que la discussion dérape.

    Cela dit, cher Rabbit, je reconnais qu'elle est troublante votre histoire de trous que les autorités bouriates ont interdit aux archéologues de creuser dans la crainte que des esprits ne s'en échappent et viennent ensorceler la population.

    Mais sachez que ces archéologues, bardés de technologie occidentale post-moderne, ne se sont pas résignés. Ils se sont déplacés dans la péninsule sibérienne de Yamal (un nom qui signifie «extrémité du monde» dans la langue locale) et le résultat est consternant: un trou béant de 30 à 60 mètres de diamètre pour une profondeur estimée entre 50 à 70 mètres !
    "De plus en plus de gouffres béants apparaissent en Sibérie", titre la revue spécialisée «notre-planète.info», photos à l'appui (voir https://www.notre-planete.info/actualites/4069-trou-Siberie-permafrost). En lisant cet article, l'explication donnée par un chercheur m'a particulièrement frappé (juste sous la 2e image du cratère):
    "Pour le moment, nous pouvons dire avec certitude que sous l'influence d'un processus internet il y a eu une éjection du permafrost."
    Il est vrai qu'internet est un outil extrêmement puissant, auquel nous sommes de plus en plus assujettis.

    https://www.youtube.com/watch?v=gU13fP1C6tM
    https://www.youtube.com/watch?v=l0XxzxOsO_Y
    https://www.dailymotion.com/video/x2lt0rd (Serge Gainsbourg)

  • Avec le réchauffement il est devenu risqué de faire des trous en Sibérie car le méthane (gaz hautement inflammable) du sous-sol a dégelé et ne demande qu`a venir nous rendre visite.

  • Vous avez raison, J.J. Il n'y a toutefois pas lieu d'en faire en fromage.
    Quoique...
    Je m'explique: il n'y a pas qu'en Sibérie qu'il est risqué de faire des trous.
    Prenez l'Emmental, par exemple. Non pas que leur fromage soit dangereux en soi. Mais les trous qu'ils y ajoutent pour faire bon chic bon genre ne sont pas exempts de reproches.
    Des trous qui - soit dit en passant - n'ont absolument aucun goût. Je dirai même plus: ils sont de mauvais goût.
    Faire payer le consommateur pour des trous, ça s'appelle une arnaque (forcément, ça renchérit le prix du kilo).
    Vous verrez qu'un de ces jours, leurs trous vont leur exploser à la figure, aux Emmentalois. Pourquoi?
    Parce que, comme l'a révélé «Le Temps» (voir https://www.letemps.ch/sciences/lenigme-trous-lemmental-enfin-resolue), les trous proviennent de rejets de CO2 par les bactéries présentes dans le fromage, qui forment des bulles dans la pâte en fermentation."
    Raison pour laquelle, avant de quitter Lausanne, Greta Thunberg a confirmé qu'elle ne mangeait pas d'Emmental à cause des émissions de CO2. Un journaliste lui ayant demandé si on pouvait manger la pâte du fromage en balançant les trous à la poubelle, elle est restée bouche bée. Il faut dire que son papa n'était pas à côté d'elle à ce moment-là.

  • Je ne puis laisser calomnier ainsi les braves laitiers gruyériens qui sont en fait des bienfaiteurs de l`humanité puisqu`ils lui font cadeau gracieusement de ce sublime fromage d`immortalité, ne faisant payer justement que les trous pour compenser le CO2 qui s`en échappe lorsque vous croquez dedans. D`ailleurs, le mot gruyère vient de l'ancien haut allemand (provenant lui-meme du langage ancestral parlé par les Hommes du Nord, issus de parents du Peuple de Hador ayant eu la saugrenue idée de quitter la dimension poznave et ayant fait halte en Rhovanion au Premier Âge de l`ere légendaire Tartalognon). Gloire donc aux génies et au génie de nos alpages! gloire! gloire!

  • Je ne puis laisser passer ça Jean. C'est un véritable crime que de confondre Emmental et Gruyère.
    Je suis un inconditionnel du Gruyère qui est pour moi rien moins que le meilleur fromage au monde.
    Juste devant l'Apenzeller.

  • C'est à n'y rien comprendre.
    Ignaz, l'ignare moyne des sables, confond l'emmental et le gruyère alors que Pierre Jenni, qui voudrait transformer les ténèbres en lumière, confond Jean de la Lune avec l'ignoble moyne qui s'enfonce chaque jour un peu plus dans les sables mouvants.
    Et pendant ce temps, que fait rabbit ? Il chante la gloire de Greta en se demandant si elle parle chinois !
    Naturligtvis min kanin, att Greta talar kinesiska. N'est-elle pas la réincarnation de Baiji, la défunte déesse du fleuve Yangzi (Yang-Tsé-Kiang en français) ?
    • https://www.letemps.ch/opinions/deesse-sacrifiee-yangzi
    • https://www.lemonde.fr/planete/article/2007/08/10/la-fin-de-baiji-deesse-du-fleuve_943415_3244.html
    Si Greta ne mange pas davantage de poisson qu'elle ne consomme de l'emmental, c'est sur injonction de Baiji, la déesse qui l'habite.

  • C'est osé, c'est odieux, CO2 ! Greta för evigt ! (Talar hon kinesiska ?)

  • Vous avez raison Pierre, mea culpa mea maxima culpa comme disait jesaipuki en voyant sa petite amie prendre la tasse lors d`une fatidique baignade en eau profonde (Coule pas Mea coule pas!!!). Passez donc sans hésiter un coup de torchon sur mon commentaire indigne, fruit d`un moment d`égarement du sans doute a l`effet conjugué du réchauffement climatique et de l`eau de vie zongrienne a 360°.

  • Nous n'irons plus sur l'Himalaya, c'est la faute à Greta
    Ni ne goûterons la tarte tropézienne, c'est la faute à Gretchen

  • "C'est un véritable crime que de confondre Emmental et Gruyère."
    En effet! Il y a longtemps qu'on ne respecte plus rien. N'est-ce pas en France que l'on fabrique du Gruyère d'Emmental?

  • Pas que je sache. Tout au plus pouvons-nous subir un succédané nommé Comté.

  • En revanche la France connait le référendum d'initiative qui est une aberration pour tout Suisse qui se respecte.

  • Pour la tarte, aucune idée. En revanche, pour ce qui concerne l'Himalaya, je dirais alléluia car c'est devenu la nouvelle autoroute vacancière avec des effets collatéraux inimaginables.

  • @Pierre Jenni
    C'est une vieux souvenir, qui s'explique ptobalement par le fait que "endant longtemps, la production d'emmental industriel français était distribuée en France sous le nom générique de « gruyère » (Wikipédia).

  • J'imagine que le long combat des Fribourgeois pour obtenir le label AOC n'y est pas pour rien.

  • AOC ou pas le Grüjjér (prononcez Gruyeres) de Pannonegyházaskozár se vend fort bien au marché du coin. Fabrication maison que je soupconne en fait d`etre importé de Poznavie Orientale. On le sait, la Poznavie Orientale ne reconnait pas les AOC non-poznaves.

  • Quoi? L'Église pannonienne importerait en fraude, enfoui dans des cercueils, du Gruyère fabriqué en Poznavie orientale?
    En échange d'une de ces eaux-de-vie zongriennes à 360°, je parie...

  • Pour l`information de l`amateur de grüjjér zongri-poznavien, les somptueuses bulles de ce produit féérique s`obtiennent en faisant péter des grenades lacrymogenes dans la grande bassine au cours de la fabrication, ce qui permet également de donner une délicieuse coloration rose ou verte au produit final selon le type de grenade lacrymogene utilisée. Détail littéralement piquant, en croquant dans les fabuleuses bulles du grüjjér, la fumée lacrymogene s`échappe d`entre les dents du gastronome qui déguste alors doublement sauf s`il a eu la précaution de se munir au préalable d`une masque de plongée bien étanches.

  • On peut s'étonner que le Président Macron, s'inspirant de la célèbre maxime "le pinard, ça devrait être obligatoire" (https://www.youtube.com/watch?v=w8Oa70HmXVU), n'ait pas ordonné à la police de faire déguster du grüjjér zongri-poznavien aux gilets jaunes.

  • À la Vallée de Joux, outre le fameux vacherin, on fabrique également un autre fromage, tout aussi succulent. Son nom: le Combier (du nom des habitants de la Vallée). En principe, le Combier ne comporte pas de trous. Toutefois, une start-up récemment créée s'est mise en tête de lancer un Combier à trous. Et, de manière à singulariser ce nouveau produit dans l'espoir d'éveiller la curiosité des consommateurs potentiels, les initiateurs ont fait un choix original: les trous de cette nouvelle variété de Combier ne seront pas sphériques mais cubiques.

    Le principe est le suivant (un brevet vient d'être déposé): on dispose des trous cubiques à intervalles réguliers selon un algorithme donné, puis on coule entre ces trous la pâte préalablement chauffée à une température ne dépassant pas 55 degrés.

    Les premiers essais, effectués artisanalement avec des trous de 1 cm3, sont tout à fait encourageants. Seul bémol: en l'état actuel du marché, les trous cubiques coûtent sensiblement plus cher que les sphériques. Pour pallier à cet inconvénient les promoteurs ont prévu, dans la perspective d'une production industrielle, d'importer les trous de Chine, cela dans le cadre de l'Accord de libre-échange entre la Chine et la Suisse, conclu en 2013.

    Le ministre chinois du commerce, M. Zhong Shan, est attendu à la Vallée ces prochains jours.

  • Avec les Chinois on est au-moins sur qu`une fois conquis le marché des trous de fromage, il faudra pas longtemps pour que tous les fromages deviennent madinchina et nos armaillis n`auront plus qu`a se recycler en livreurs de fromages chinois chez Uber Eats.

  • @ Jean Jarogh
    Donc, selon vous, la start-up combière serait plutôt une start-down...

    Mais il ne faut pas sous-estimer les Combiers. Comme vous le savez, Jean, la Vallée de Joux est le berceau de la Haute horlogerie. Or les principales maisons horlogères implantées à La Vallée (je veux parler d'Audemars Piguet au Brassus, de Jaeger-LeCoultre au Sentier, de Blancpain au Brassus et au Sentier, de Bréguet à L'Abbaye et au Chenit, de Patek Philippe au Brassus, de Rolex à L'Orient, de Swatch au Brassus, au Sentier, à L'Orient et aux Bioux, de Dubois Dépraz au Lieu, de CHH Microtechnique au Brassus, etc) ont toutes investi dans cette start-up. Pourquoi? Parce qu'en réalité (mais n'allez pas le répéter) elle n'est qu'un prétexte pour attirer le ministre chinois du commerce à La Vallée et le garder en otage jusqu'à ce que le lancinant problème des contrefaçons chinoises de montres suisses soit réglé.

    Je vais même vous en dire plus: pour le cas où la Chine ne s'engagerait pas à détruire tous ses centres de production de contrefaçons sous la supervision conjointe du DFAE et du Département de M. Guy Parmelin (lequel, à défaut de comprendre l'anglais, parle très bien le chinois [*]), il est prévu que la CIA - pour une fois fois avec l'assentiment de Donald Trump - en profitera pour kidnapper le ministre chinois du commerce et le transporter par avion à Guantanamo pour lui faire guili-guili.

    La suite prochainement dans votre quotidien préféré et sur Google actualités...

    [*] Il faut absolument (re)voir et (ré)écouter cette vidéo, qui révèle le niveau stratosphérique que peut atteindre un Conseiller fédéral: https://www.letemps.ch/images/video/suisse/guy-parmelin-createur-propre-langue. MORT DE RIRE !!!

  • Guy Parmelin est à lui tout seul la synthèse qui résume le besoin impératif de mettre aux commandes des simples qui savent obéir. C'est vital pour la cohésion du pays, pour l'économie et pour préserver notre proverbial consensus. Blocher fut l'anti-thèse. Une de ses premières décisions fut de virer six des sept secrétaires généraux de son département. Il a pas fait long...

  • "Des simples qui savent obéir".
    Obéir à qui? Qui tire les ficelles?
    Soyez plus clair, Pierre!

  • Soit je suis un incorrigible naïf, soit vous jouez au con start-up.
    Qui tire les ficelles ? La réponse est simple. Le pognon.
    Et qui détient le pognon ?
    J'en parle abondamment sur mon billet au sujet de l'initiative pour des multinationales responsables que le gouvernement à réussi à repousser indéfiniment sur le calendrier.
    http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2019/03/24/des-multinationales-responsables-c-est-un-gag-297964.html

  • Ainsi donc, selon vous, ce seraient les milieux économiques qui tireraient les ficelles ?
    Et il y aurait chez nous (en Suisse!) un lobby de la finance ?

    J'aurais dû m'en douter. Non ce n'est pas vous, Monsieur Jenni, qui êtes un incorrigible naïf. C'est bien moi.

    Quant à jouer au con... Peut-être sur d'autres blogs, Pierre, mais en aucun cas sur le tien.
    Dieu et Jean Jarogh (pour la dimension postnaze), m'en sont témoins...

  • Ceci dit, les témoins ne sont pas là pour me rassurer. Si Jean n'est pas un naze, ni post, ni pré, Dieu en revanche n'est franchement pas une référence. J'en prends à témoin ce magnifique dialogue qui nous a permis de nous rencontrer.
    http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2017/04/22/dialogue-avec-dieu-283517.html

  • Oui, je viens de relire ce billet et surtout les 527 commentaires auxquels il a donné lieu en 17 jours, soit une moyenne de 31 par jour !
    Avec le recul, certains de ces commentaires m'ont beaucoup amusé... Ainsi, par exemple, c'était très mal parti avec Jean Jarogh et avec Géo. Heureusement, ça va beaucoup mieux depuis !

  • Oui, j'ai souri lorsque je les ai repérés. Je persiste à penser qu'on apprend plein de choses à se relire et que ces blogs sont des outils puissants pour celui qui sait en tirer la substantifique moelle. Quels que soient les propos, les intentions et le sujet dont on devrait pouvoir s'écarter librement sans que l'auteur du billet ne s'en offusque.

  • D'accord avec vous, Pierre, pour autant que des trolls ne viennent pas tout foutre en l'air.
    À ce sujet, il est significatif qu'aussi bien le billet intitulé "Dialogue avec Dieu" que le présent billet ne contiennent aucun commentaire portant la signature de Corto. Le fait que j'aie déposé plusieurs plaintes pénales contre lui explique sans doute (du moins en partie) qu'il soit de moins en moins présent sur les blogs.
    À noter que lui et moi sommes convoqués mardi prochain 20 août par le Ministère public d'Yverdon-les-Bains pour une confrontation qui ne devrait pas manquer de piquant...

  • Comme je l'avais suggéré ailleurs, vous risquez bien de devenir potes.
    Je suis cette action avec curiosité et intérêt car elle déterminera largement la suite, du moins pour moi, sur les blogs.
    Mais je reconnais que Corto est un cas et qu'il est très peu probable qu'il soit capable de se relire avec un regard neuf. Ou se relire tout court.
    J'avoue être soulagé de ne plus le subir ici, mais je ne puis me résigner à lui en vouloir car je pense qu'il est un peu malade. Cependant je pense que votre action sera bien plus efficace que ma tolérance pour le soulager ou envisager les premiers pas vers la guérison. Sauf qu'à son âge il est peut-être un peu tard pour une remise en question.

  • " Il est vrai qu'internet est un outil extrêmement puissant, auquel nous sommes de plus en plus assujettis. " (Mario)


    C'est ce que j'ai essayé de dire au fonctionnaires des impôts quand il m'a demandé où était ma déclaration et mes sous.

    "Dans l'Internet !" je lui ai dit, "C'est vous et vos copains banquiers qui m'avez dit de les mettre là."

    "Vous les retrouvez pas ? Allez vous plaindre à Google !"

    L'Internet, tellement puissant qu'il assujettit même les fonctionnaires d'état et les banquiers en les plantant devant des écrans, et en leur vissant une laisse subliminale appelée "souris" dans la main.

  • J'ai vécu un expérience similaire lorsque j'ai demandé au fonctionnaire où était ma déclaration d'impôt.
    Il fut parfaitement incapable de me répondre et pourtant j'ai bien reçu mon bordereau de taxation.
    J'ai donc du reprendre à zéro toutes les données de l'exercice précédent car je n'ai pu l'importer, il avait disparu dans l'éther d'internet et pas trace sur ma machine.
    Je dois me préparer psychologiquement des mois à l'avance pour remplir cette foutue déclaration. Et pourtant ça ne me prend que deux ou trois heures top. Vivement l'IA qui fera ça à ma place.

  • Comme je vous comprends, Pierre. Moi cette déclaration m`empoisonne l`esprit pendant des semaines avant que je ne me décide. La derniere fois, j`ai appuyé sur le bouton d`envoi quelques minutes avant le fatidique minuit.

    Mon cher startup, je vous conseille ainsi qu`a nos amis les barbouses ricains d`annuler l`opération car le Céleste Empire répliquera en arretant d`importer nos nains de jardin paints a la main et ca fera tres tres mal dans les chaumieres de nos petites vallées.

  • Mince alors! J'avions pas prévu cette arme redoutable dont disposent les Chinois pour mettre à genoux notre économie. Il ne reste plus qu'à annuler l'opération.
    Le mieux est de laisser faire le Donald. Lui, il a plein d'idées géniales (y a qu'à lire ses tweets) pour sauver l'Occident de sa dépendance croissante par rapport à la Chine et à sa politique impérialiste de croissance économique indigne d'un État communiste qui se respecte (je crois que le maire de Champignac n'aurait pas été mécontent de cette phrase).

  • Chuck, faut jamais planquer ses déclaration fiscales dans les nuages car, c`est bien connu, les nuages ca n`est que de la flotte et du vent. Vous me direz, les déclaration d`impots aussi mais justement, quand toute cette flotte et tout ce vent se mélangent meme Lucifer ne retrouverait plus sa déclaration dans le bouillon.

  • Yep startup, laissons faire le gros canard mordoré gonflé au pet de lapin. Surtout qu´il a maintenant un gros souci en moins depuis que le copain partouseur amateur de lolitas est passé dans la categorie dead men don´t speak.

  • En effet, moyne sabulicole. Maintenant que le sort du partouseur amateur de lolitas a été réglé, il reste à trouver une solution pour éliminer le gros canard mordoré gonflé au pet de lapin afin que la question de sa réélection ne se pose plus.
    À ce sujet, je viens de poster sur
    http://posttenebraslux.blog.tdg.ch/archive/2019/03/24/des-multinationales-responsables-c-est-un-gag-297964.html?c,
    dans une réponse au commentaire d'absolom, un lien vers une vidéo qui indique avec précision la marche à suivre.
    Après quoi, cuire au four crématoire et envoyer les cendres à Twitter.

  • À propos de la mort de Jeffrey Epstein, évoquée par moyne des sables.

    1) Aux États-Unis, on ne parle pas du suicide mais de "l'apparent suicide" d'Epstein. Exemple:
    Jeffrey Epstein's apparent suicide leads to an FBI investigation
    https://www.youtube.com/watch?

    2) Un ancien détenu de la prison où Epstein a été retrouvé sans vie explique pourquoi il est impossible de se suicider dans une cellule comme celle qu'occupait Epstein:
    https://www.foxnews.com/us/theres-no-way-jeffrey-epstein-killed-himself-a-former-nyc-jail-inmate-says
    v=wn9tB5fF9CI

    L'espèce humaine est pourrie. Vivement qu'elle disparaisse de la surface de la Terre.

  • Si le simple fait d'évoquer la réélection de Trump ressemble à un voyage surréaliste dans une série SF d'avant garde, il ne faut pas être grand sage pour comprendre que cela se jouera sur un critère tout con; le porte-monnaie. Si son coup de poker protectionniste ne donne pas les résultats escomptés, ce qui semble bien être le cas, alors il passera à la trappe.

  • Ah c est ballot, Epstein ne peut plus parler, zut alors....

    Le New York Times a évoqué à la mi-juillet les relations étroites du Président Trump avec Jeffrey Epstein, accusé de trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle. Ainsi le quotidien met en avant les circonstances de la rencontre de Trump avec Melania, qui lui aurait été présentée par Epstein.



    https://fr.sputniknews.com/international/201907111041643099-le-milliardaire-epstein-accuse-de-trafic-sexuel-aurait-presente-melania-a-trump/

    NB: Au sujet de Mme l épouse de Trump, Mélania, on attend que Sieur Trump (un raciste, un violent, un instable, un esbroufe) tweeterait en se défendant d être raciste et un anti- noir, il nous dirait, ce n est pas possible. Ma femme Mélania est slovène! (dernière phrase d après Le canard enchaîné de ce dernier mercredi)

    Bien à Vous.
    Charles 05

  • Bin quoi wtf c`était un suicide assisté epicétou. Faut toujours aider quand on peut quand on est un bon chrétien et puis c`est moderne ca, le suicide assisté, bande de nazes rétrogrades!

  • Epstiinn comme disent les ricains s`est fait recaler de l`enfer car on n`admet plus les obsédés sexuels. Trop d`obsédés, pas assez de démons. Résultat des courses, ils nous l`ont livré ce matin a l`asile car Zinzin prétend avoir un traitement pour ce genre de cinglés alors qu`en fait il les lobotomise comme tous les autres pensionnaires. Marguerite la bibliothécaire nymphomane de l`asile en bave deja a l`idée d`avoir Epstiiiiinnn sous la main.

  • Il me revient en mémoire que le Donald a fait un bref séjour dans la clinique du Dr Zinzin l'automne dernier. La Margot vous aurait-elle fait des révélations au sujet de cet hôte illustre, cher Ignaz ? La taille de son zizi, par exemple? Ou bien n'a-t-elle fricoté qu'avec les barbouzes qui l'accompagnaient?

    Donald n'était certainement pas venu pour se faire lobotomiser puisqu'il est né sans lobes cérébraux. Mais alors, pour quelle raison? Tiens, j'y pense: booster la taille du pénis, n'est-ce pas pas là une autre spécialité du Dr. Zinzin?

  • J'en déduis que Lucifer a pris la leçon. Il sait diversifier et sous-traiter. Le monde est plein de surprises. L'homme pourrait bien s'en tirer à bon compte.

  • Quand on a forniqué avec des lolitas en compagnie de gulus qui sont devenus haut placés, on a forcément l`épée de la dame au clebs au-dessus de sa fiole.

  • Quoi? Epstein aurait forniqué avec la dame aux clebs? Je n'en crois pas un mot.

  • De grâce Jean, n'invoquez pas ces malheureuses auspices. Mais la dame en question ne devrait plus pouvoir venir sévir ici. C'est le seul IP que je me suis permis de bannir.

  • Toutes mes ficelles de calecon pour avoir banni la megere kipudubek, Pierre. Je leve mon verre de schnaps poznave a votre clairvoyance.

  • En prenant mon `tinoir matinal j`en lis des vertes et des pas mures sur l`Epstiiiinnn dans les médias ricains. Certains disent qu`il y avait du beau linge a ses orgies, on parle de Clinton et du canard mordoré mais aussi du prince des baleines (hehe) et d`autres un peu moins connus poil au nez. Sachant depuis l`affaire Dutroux que les élites qui s`emm... ont parfois tendance a en rajouter dans le gore pédophilesque pour se faire des frissons interdits (voir aussi l`affaire -sitot déterré, sitot enterré- de l`orphelinat de Jersey), je me dis naivement qu`il ne serait peut-etre pas inutile de jeter un coup d`oeil sous les salles de massage du bonhomme dans ses résidences luxurieuses, histoire de voir s`il n`y a pas quelque double fond en forme de salle de torture dument équipée en matos video. On a pas idée jusqu`ou peut aller le vice quand on a que ca a fiche dans la vie et qu`on a deja expérimenté tout ce qui est a peu pres légal.

  • Jean, pour Clinton la Tourette, cela me rappelle son côté vierge effarouchée au moment de l'affaire Lewinsky, alors que tout le monde savait que Billou s'était tapé toutes les filles de Yale, alors mêmequ'ils se connaissaient déjà. Un mariage politique, rien de plus.

    Au sein des gilets jaunes également, j'avais entendu quelques revendications à l'encontre de la pédocriminalité mondialisée et de castes, puis plus rien. Peut-être ont-elles été "suicidées", comme Epstein.

  • Le black-out est évidemment total sur ces affaires, car meme les agences de renseignement occidentales ont interdiction d`y toucher du fait des élites impliquées. Saviano en fait mention dans un de ses bouquins sur les mafias car a la base ce sont elles qui fournissent les victimes aux dégénérés de la haute et, selon l`auteur (ca parait tres vraisemblable) bien moins pour les quelques millions de dollars/euros de profits (une misre a coté du fric de la drogue par exemple) que pour avoir de quoi faire chanter les "acheteurs".

  • J`ai déjeuné avec Marguerite la céleste ribaude mon cher Mario (elle vous salue bien) et elle m`affirme que le gros canard jaune gonflé au pet de lapin n`a encore jamais mis les pieds chez Zinzin car il est persuadé d`etre sain d`esprit (sans rire). En fait, il croit que tout le monde est cinglé sauf lui.

  • Cher Zizidor,
    Je tiens de source sûre qu'en juillet de l'année dernière, les canards gonflables ont vu "le big Donald rôder autour de la mare en short hawaïen et t-shirt bleu mimosa avec l`inscription dorée DONALD FIRST" (voire http://croireounepascroire.blog.tdg.ch/archive/2018/07/12/j-ai-fait-un-reve-293215.html#article-comments, le 2e commentaire et aussi plus loin).

    À vrai dire, cher Zizidor, je soupçonne Marguerite d'en savoir bien davantage que ce qu'elle veut bien dire. D'ailleurs, elle aurait des relations pas très catholiques avec le moyne Ignaz que cela ne m'étonnerait ni d'elle, ni de lui.

    Cela dit, je reste persuadé d'une chose: si Marguerite vous a affirmé que le 45ème Président des États-Unis n'avait "encore jamais mis les pieds chez Zinzin", c'est que le brave docteur ne veut pas que s'ébruite le fait qu'il pratique des greffes de pénis d'éléphants. La clientèle huppée qui a recours à son art exige en effet une discrétion absolue à ce sujet.

  • Vlatypa qu`on apprend que le hepstiiinn venait faire le plein de chair fraiche jusqu`a Paris ou il avait aussi une piaule luxurieuse... il vaudrait la peine de jeter un oeil sur les dossiers de lolitas portées disparues durant les dernieres années...

  • Tiens, tiens... Et cette adolescente de 15 ans disparue au Vatican ?

    https://www.bfmtv.com/international/36-ans-apres-la-disparition-non-resolue-d-une-adolescente-le-vatican-autorise-la-fouille-de-deux-tombes-1729218.html

    Notez bien cette phrase, vers la fin de l'article:
    "Le père Gabriele Amorth, exorciste du Vatican, avait quant à lui déclaré en 2012 que la jeune fille avait été enlevée pour participer à des parties fines"

    Je crois qu'on tient là une piste, J. J.

  • Et oui, on a dit a l`époque qu`elle fut enlevée par une mafia romaine dont les parrains n`ont jamais été inquiétés...

  • Et puis l`affaire de l`officier des Gardes suisses "suicidé"... en savait-il trop sur certain trafic de chair fraiche? Et puis le pape qui démissionne apres avoir appris les turpitudes qui se déroulaient au Vatican meme... Ah les "élites" vicelardes, les lolitas n`ont pas fini de rigoler avec elles car il est craindre qu`un eppstiiinn en cache plein d`autres...

  • Bon, voici qqchose de beaucoup plus réjouissant, décodé en direct sur le blog de Anthropo-logiques de l`excellent Jean-Dominique Michel, anthropologue de la santé:

    "La religion et la philosophie évoluent lentement à mesure que de nouveaux concepts -notamment scientifiques- sont popularisés et intégrés dans la société. En effet, beaucoup de gens diront que la religion promeut des idéaux et des normes sociales, mais lorsque vous contestez la doctrine religieuse à travers le prisme de la science, celle-ci transforme lentement la religion. On l’observe par exemple dans la manière dont l'Église catholique a intégré la théorie de l’évolution ou l’écologie dans de nouveaux modèles théologiques. La science en général évolue lentement, mais les neurosciences sont différentes : les cartographies du cerveau que nous établissons sont souvent dépassées en quelques années.

    Lorsque nous avons commencé à chercher une empreinte "spirituelle" dans le cerveau, nous avons fait des études de neuro-imagerie d'un large éventail de pratiques religieuses et ésotériques. Nous avons notamment identifié un circuit impliquant les lobes préfrontal et pariétal, des zones qui régulent la capacité de faire des évaluations conscientes sur nous-mêmes et sur les buts que nous poursuivons. Plus important encore, nous avons découvert que des formes douces de méditation et de prière stimulaient les structures plus profondes du cerveau - en particulier le cortex cingulaire antérieur et l'insula - qui nous rendent plus conscients de nos sentiments et de nos pensées. Les chercheurs qui se sont concentrés spécifiquement sur la pratique de « méditation en pleine conscience » ont confirmé nos conclusions, tout comme ils ont constaté que les pratiques contemplatives stimulaient les réseaux neuronaux de l'empathie et de la compassion dans le cerveau. Au fur et à mesure que ce "circuit psycho-spirituel" s'est popularisé, les neuroscientifiques ont commencé à l'appeler notre cerveau social.

    Il en est ressorti un consensus général sur le fait que l’aptitude réflexive (être conscient de soi et des autres) est essentielle pour interagir avec les autres d'une manière pro-sociale. Mais une pratique quotidienne est nécessaire si vous voulez améliorer l'inter-connectivité entre votre esprit conscient (vos lobes préfrontaux) et votre cerveau social (régulé par le cortex cingulaire antérieur, l'insula et les lobes pariétaux). Ce qui est possible en nous immergeant dans n'importe quelle pratique spirituelle qui intègre la notion d'un Dieu aimant et une vision positive de l'avenir. Nous pouvons aussi nous passer de tout concept théologique et nous focaliser sur des valeurs fondamentales (comme la solidarité, la bienveillance ou la bonté) - comme le fait aujourd'hui la pleine conscience - et introduire ces pratiques autrefois spirituelles dans les salles de classe et les entreprises.

    L'évolution rapide des neurosciences a changé le regard que nous portons sur les pratiques spirituelles. Par exemple, nous savons maintenant que de brefs moments d'autoréflexion (même 60 secondes !) tout au long de la journée permettent de mieux intégrer nos valeurs personnelles et spirituelles dans notre travail et nos relations avec les autres. Nous savons aussi que de brefs moments de contemplation impliquant la gratitude, l'amour-propre, la compassion et le pardon peuvent changer à la fois le fonctionnement et la structure des principaux réseaux cérébraux d’une manière qui améliore la cognition, l'équilibre émotionnel et le comportement social. Ces pratiques semblent même ralentir les processus de vieillissement du cerveau. Nous, chercheurs, nous nous demandons : comment ces principes scientifiques vont-ils transformer les religions du monde ?

    Jean-Dominique Michel & Mark Robert Waldman

    Anthropologue de la santé, Jean-Dominique Michel est consultant en performance humaine et culture d’entreprise.

    Pionnier (avec le Pr Andrew Newberg) de l’étude neuroscientifique des pratiques contemplatives, Mark Robert Waldman enseigne à l’Université Loyola-Marymount (Los Angeles)."

  • Je conseille a tous de lire le dernier billet sur le blog Anthropo-logiques. Tres tres instructif.
    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2019/08/12/neurosciences-et-evolution-de-la-religion-300173.html

  • En son temps, comme vous d'ailleurs Jean, j'ai participé à la discussion sur le blog de Jean-Dominique Michel qui s'est lassé et a fermé les commentaires. C'est pour moi un mauvais signe.
    Je suis conscient des vertus de la pensée positive mais très réticent face aux méthodes, quelles qu'elles soient, qui deviennent vite des disciplines fleurtant avec l'intégrisme d'une pensée unique.
    Invoquer l'état de la science pour suggérer l'évolution spirituelle c'est faire de la divination. Prôner les vertus sociales et refuser la discussion c'est s'inscrire en gourou.

  • Il s`agit de bien plus que de pensée positive, Pierre. Ou l`on découvre aujourd`hui que la priere et la méditation activent des régions du cerveau particulierement impliquées dans la prise de conscience de ses programmations émotionnelles et donc le controle de ses pulsions ainsi que dans notre aptitude empathique a comprendre les émotions et pulsions des autres. Belle invention finalement, que les religions et modes de méditation de partage (amour) plutot que d`isolation (haine). La question qui clot le texte est probablement l`une des grandes interrogations qui se posent a l`humanité en ce moment et de la réponse dépendra l`avenir de notre espece.

  • Je comprends que J-D Michel refuse les commentaires sur son blog car il faut bien reconnaitre qu`une bonne partie des commentateurs réguliers sur cette blogosphere sont de grands égomanes du type de la dame aux clebs, seulement intéressés a salir et critiquer tout ce qui est beau et généreux.

  • Chacun est libre de gérer ces espaces comme il l'entend. Je fais partie de ceux qui considèrent que les blogs devraient idéalement être des lieux de discussion et non pas des vitrines de promotion d'une pensée. J-D Michel a fermé son blog suite à un commentaire de ma part. Je ne me reconnais pas dans le descriptif que vous nous faites de ces trolls qui d'ailleurs n'ont pas squatté son blog à ma connaissance. Et puis, les coaches et les gurus, c'est pas ma tasse de thé.

  • C'était pour résumer Jean. J'observe que l'on a découvert plein d'autre trucs au sujet du cerveau. Notamment le fait que nous construisons notre réalité à chaque seconde avec des informations si partielles que nous fonctionnons sur des illusions. Qu'elles soient belles ou pénibles change certes la qualité de vie mais cela reste abstrait, fictif, partiel, médiocre, risible et j'en passe des plus belles et des pas mûres. Le lien que nous a filé Mabut et que je vous renvoie ici nous en fait une démonstration remarquable.
    https://www.theguardian.com/books/2018/mar/22/mind-is-flat-nick-chater-review-hidden-depths
    https://www.youtube.com/watch?v=vspX6NaLxdc
    PS. Lorsqu'un commentaire ne passe pas tout de suite, ne vous inquiétez pas Jean, c'est le système qui patauge et qui me le met en attente jusqu'à que je vienne sur mon espace de gestion pour le mettre en ligne.

  • J`ai lu le billet de Mabut. Évidemment que chacun de nous construit a mesure sa propre perception de la réalité et j`en ai fait le commentaire suivant: "Pas lu Charter mais sa théorie est au ras des paquerettes si elle fait abstraction de la faculté du (comme vous dites) détachement. Faculté il est vrai tres variable d`un individu a l`autre mais qui, si nous avons pris soin de la cultiver, nous permet de prendre de la distance par rapport aux perceptions et émotions du moment. Mais surtout, comme l`a montré Jean Piaget, pas de fonctionnement cognitif sans un aller-retour constant entre assimilation et accomodation. Charter devrait peut-etre lire Piaget..." A mon avis, Charter est le type meme de ces psy américains qui essaient de vendre leur bouquins avec des idées aussi spectaculaires que superficielles.

  • "A mon avis, Charter est le type meme de ces psy américains qui essaient de vendre leur bouquins avec des idées aussi spectaculaires que superficielles."

    C'est une possibilité mais ce n'est pas ma perception du bonhomme. Et ces idées ne sont pas spectaculaires, ce ne sont que la mise à jour de nos connaissances scientifiques, comme le fait d'ailleurs Michel, qui nous permettent d'ailleurs de valider la sagesse ancestrale des bouddhistes.

  • Si vous voulez Pierre, mais ne vous y fiez pas trop. La plupart des gens n`ont qu`une connaissance tres superficielle de la psychologie. Perso j`ai en son temps passé une license a l`UNIGE, parallelement a mes études de gestion d`entreprise et travaillé ensuite "sur le terrain" en bénévole parallelement a mon boulot d`entrepreneur. Certains profitent de ce que les non-initiés ont tendance a bien accueillir les théories clinquantes qui mettent tout cul par dessus tete du fait qu`elles sont faciles a comprendre. En réalité, la psychologie n`est pas un domaine particulierement facile d`acces.

  • Comme vous l'aurez compris, je suis particulièrement réticent envers les différentes écoles qui ne font que suivre des modes en fonction de l'état de nos connaissances toujours si lacunaires.
    C'est pourquoi je prône à qui veut bien l'entendre l'inversion de la proportion 20% corps / 80% esprit afin de donner le pouvoir à l'intuition dans un véhicule sain et propre.
    Si les théories de Michel et autres ont le mérite de participer à l'amélioration de notre condition, ce qui est déjà immense, ça reste des théories en sursis.

  • Justement Pierre, ce dont parle Michel n`est pas de la théorie mais du domaine de l`observation. C`est l`observation de ce qui se passe dans le cerveau lorsque tel ou tel processus mental (p. ex. la méditation ou la priere mais aussi des émotion négatives) est en cours. Si l`on sait quelles sont les zones du cerveau particulierement actives lors de certains types de pensées (pour faire simple) et que l`on observe l`activation des memes zones lors de certaines activités, on n`en tire pas une théorie mais le constat empirique que ce type d`activité est a meme de renforcer certains types de processus mentaux.

  • ça me fait une belle jambe de savoir que des zones activées correspondent à quoi que ce soit.

  • " lorsque vous contestez la doctrine religieuse à travers le prisme de la science, celle-ci transforme lentement la religion."
    Le problème est que la science s'attaque bien trop rarement aux mensonges qui sont à la base de toutes les religions "révélées". Il y a au moins deux archéologues israéliens qui ont commencé: il ne reste plus grand chose.

    "J-D Michel a fermé son blog suite à un commentaire de ma part. "
    Quel commentaire? Vous connaissant, ce ne devait pas être bien méchant.

    Quant à la profondeur du cerveau. il est clair qu'il y a quelque part un bug. Un bug qui n'est pas présent chez tout le monde heureusement.

    L'intelligence est notamment la capacité de faire des liens. Je comprends que certaines personnes ont une intelligence très... plate.

  • Je maintiens ce que j'ai écrit hier sur le billet que notre hôte bien aimé a consacré aux multinationales responsables. Nous avons besoin d'un nouveau pape et Jean Jarogh paraît tout indiqué pour occuper cette charge honteusement profanée: n'est-ce pas lui qui, après nous avoir parlé hier d' "une mafia romaine" (22h02) et de "l`affaire de l`officier des Gardes suisses "suicidé"" (22h08), nous parle aujourd'hui (11h18) de "pensée positive", de "priere et de "méditation", avant de conclure superbement:
    "Belle invention finalement, que les religions et modes de méditation de partage (amour) plutot que d`isolation (haine)" ?
    Et Jean Jarogh de se référer à un autre Jean, cher au coeur des Genevois :
    "Comme l`a montré Jean Piaget, pas de fonctionnement cognitif sans un aller-retour constant entre assimilation et accomodation" (11h35).

    Animé de telles convictions, Jean Jarogh est bel et bien le nouveau pape dont le monde a besoin, celui qui prendra les choses en mains là où François et ses prédécesseurs n'ont fait que de la figuration. Ce d'autant plus qu'il aura la possibilité d'élever Ignaz, le moyne des sables, au rang de secrétaire d’État du Saint-Siège. C'est pourquoi j'invite chaque un et chaque une à signer la pétition intitulée «Pour la désignation de Jean Jarogh comme nouveau pape», lancée hier sur Change.org et adressée au Grand Maître de la Dimension Poznave, celui-là même qui voit tout et qui a tout compris pour autant qu'on lui explique.
    Voici l'URL à copier-coller (puisque, hélas, la possibilité d'un simple clic n'est pas offerte):
    https://www.change.org/p/au-grand-maître-de-la-dimension-poznave-pour-le-démission-de-françois-et-la-désignation-de-jean-jarogh-comme-nouveau-pape

    Le pape est mort, vive le pape !
    En route pour un monde meilleur avec Zizidor !

  • Je ne désespère pas d'atteindre un tel niveau de dérision. Mais je me prends une sacrée baffe lorsque je vous lis Mario. Je savais que mon sens de l'humour était déficient, mais je pensais avoir suffisamment de recul pour rigoler de bon coeur. Merci pour ces moments délicieux.

  • Trois signatures, c'est trop peu (surtout que c'est moi qui ai signé trois fois, sous des noms différents) !
    Il en faut une bonne dizaine pour réveiller de sa torpeur le Grand Maître de la dimension poznave.
    Voulons-nous laisser passer cette chance unique d'avoir un pape en or ?
    Tous avec Zizidor, le premier pape 100 agnostique !

  • Dernière ligne, il faut lire: (...) le premier pape 100 pour 100 agnostique.

  • Hier à 15h50, Zizidor (le vicaire du moyne maudit Ignaz des Sables) a écrit:
    "le gros canard jaune gonflé au pet de lapin (...) est persuadé d`etre sain d`esprit (...). En fait, il croit que tout le monde est cinglé sauf lui."

    Cher vicaire,
    Ne croyez pas à ce que raconte le maudit Ignaz: c'est un enfumeur de première, spécialisé dans les fake news. En réalité, non seulement Donald est sain d'esprit mais il est le (THE) Saint-Esprit.

  • J`ai passé l`apres-midi a défricher un taillis de vinaigriers a la frontiere sud de mes terres ou commencent les terres de l`adjoint au maire, un papiste enragé qui a tendance a sulfater a la chevrotine tout ce qui bouge quand il est bourré et c`est pas peu souvent. Profitant du vacarme de ma tronconneuse, j`ai pas arrete de hurler a tue-tete le refrain personnalisé d`une vieille chanson dont je ne me rappelle plus les couplets: "il était un pape a avignooon poil au coooooon!!!" Et voila comment on zigouille stupidement son salut éternel...

  • Hallelujah ! Habemus papam !
    Vous avez vraiment l'étoffe pour devenir ce pape du renouveau que tout le monde attend, Jean.

    Au vu de vos exploits, je ne doute pas que le titre de meilleur sportif poznave de la décennie vous sera décerné.
    Sans parler de la légion d'horreur, que vous méritez amplement.

    De plus, j'espère vivement que la musique et les paroles de votre chanson vous vaudront d'être sélectionné pour représenter la Poznavie au prochain Grand Prix Eurovision de la chanson. Je vous imagine très bien sur scène, équipé d'une tronçonneuse à coulisse à faire pâlir d'envie Metallica.
    Je vous accompagnerai volontiers à la scie musicale (ou à la flûte à bec contrebasse, au choix), si tel est votre désir.

    Le peuple poznave est avec vous, Jean sans Peur, sans Reproche et... sans Vergogne.

  • Si vous avez encore la niaque pour manier un tel engin je vais devoir réviser mes fondamentaux.
    Et du coup je rejoins Mario pour vous sacrer, à la tronçonneuse, car je ne crois pas trop aux pétitions.
    Vous obtiendrez ainsi du même coup le titre de martyr.

  • La tronconneuse, c`est pas sorcier, Pierre, suffit de la tenir par le bon bout. Si je peux choisir, j`aime autant renoncer au martyr car j`ai trois chats a charge hehe..

  • Avec notre duo quasiment au-dela de tout et meme de plus encore mon cher Saint Glé, pourquoi se contenter de l`Eurovision? Visons directement la Fete des Vignerons comme ca on aura meme le temps de peaufiner notre numéro apocalyptique qui sera surement LE tube de ce cycle cosmique de création.

  • Oserai-je vous suggérer mon cher duettiste de prendre dans le groupe la dame aux pitbulls. On lui enfilerait une camisole en cotte de maille en lui coincant dans une sangle l`épée a deux mains d`Ignaz et on attacherait le tout sur un long fil d`ąraignée géante pour le balancer en mesure au-dessus de la foule des spectateurs en délire qui du coup n`arreterait pas d`orgasmer a l`idée d`avoir sur sa tete l`épée de la dame aux clebs! Raaaah.....

  • Le problème, c'est qu'il y a des droits d'auteur. Il faudrait négocier avec Damoclès.
    Et puis, ne soyez pas si transparent, Jean. Géo vous a à l'oeil...

  • Pierre Jenni@ Vous avez eu beau changer de troll, votre blog est toujours aussi détestable. Vous accaparez avec vos niaiseries la colonne "commentaires", juste pour magnifier votre ego. Je me sens des envies robespierriennes...

  • Négocier... vous voulez rire, Pierre? La damocles sera enchantée de pendouiller au bout de son fil d`araignée, comme ca elle pourra réaliser son reve le plus fou: gerber sur tout le monde depuis la-haut.

  • L'araignée géante, J. J., il faudra la fixer au plafond de la scène
    (il faut oublier la Fête des Vignerons, qui se déroule en plein air, généralement par temps orageux et/ou pluvieux).

    Nous aurions donc l'installation suivante:
    - Tout en haut, accrochée au plafond, une araignée géante;
    - un câble (ou une corde) descendant de l'araignée, représentant un fil qu'elle aurait tissé;
    - à l'extrémité de ce câble (de cette corde), une dame emmaillotée se balançant en musique au-dessus des spectateurs en délire et profitant de la situation pour leur gerber dessus.

    Magnifiquement concocté, mon cher J.J. !
    La symbolique de la scène sera accessible à tous:
    la dame a une araignée au plafond.

  • Vous etes génialissime, cher Toucha mais oserai-je suggérer encore un petit plus? Pourquoi ne pas embaucher quelques araignées supplémentaires aux fils desquelles on accrocherait par les roupettes quelques pitbulls, histoire de faire une chouette chorale moderne, dysharmonique a souhait? Le tout fera une représentation parfaite de la société merdophage qui a parasité cette planete apres avoir génocidé la véritable humanité, celle des Néanderthaliens?

  • Excellent, excellent, cher ami! Manifestement, notre spectacle prend forme. Pour que la chorale soit aussi dysharmonique que possible, je vous accompagnerai à la scie musicale à coulisse plutôt qu'au trombone à piston.

    L'idéal serait de monter un cirque. On y installerait les araignées juste sous le sommet du chapiteau.
    Un cirque avec une ménagerie accessible au public. On y exposerait la dame dans une cage, à côté de celle aux lions. Une cage sur les barreaux de laquelle on apposerait une pancarte munie d'une inscription du genre: "Pas touche à la dame". Les pitbulls seraient enfermés dans une cage voisine et les araignées dans une cage attenante à celle des pitbulls. Bien entendu, les visiteurs de la ménagerie devront payer une entrée.
    Y a plein de fric à se faire, Jean. Suffit d'un peu d'imagination. Après tout, pourquoi ne devrions-nous pas, nous aussi, adopter le credo ("la merde, c'est pour les autres") de cette société merdophage dans laquelle nous vivons? Le meilleur moyen de faire capoter cette société pourrie jusqu'à la moelle est de se faire plein de pognon sur le dos des autres car cela rapprochera d'autant l'éclatement de la gigantesque crise économique et financière qui nous pend au nez et dont le résultat sera de remettre les compteurs à zéro.
    Aussi suis-je de l'avis que nous devons nous sacrifier, Jean: soyons sans scrupules, faisons du fric avec notre cirque et... à nous la belle vie, comme disait Epstein.

    Reste à lui trouver un nom, à notre cirque. Vous avez une idée, Jean ?

  • Oui oui mon ami, sacrifions-nous a nos plaisirs égoistes, personne ne le fera a notre place, pas vrai? Je veux dire que personne ne se sacrifiera pour nos plaisirs égoistes. J`en ai parlé au moine maudit Ignaz et il est emballé par l`idée. Il est meme pret a manager la tournée de notre cirque dans la dimension poznave, c`est tout dire. Les araignées géantes poznaves sont d`ailleurs les plus belles poil au missel (c`est d`Ignaz). Pour le nom, il propose "Cirque Merdoucha" en l`horreur.. euh je veux en l`honneur de la star du cirque.

  • Encore un billet sur le blog de J-D Michel qui vaut son poids de pierre hilosophale. Lecture a haute valeur ajoutée.
    http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2019/08/15/10-mythes-urbains-sur-le-cerveau-auxquels-vous-avez-peut-etr-300224.html

  • OUi, mais...
    Comme il l'avoue presque à chaque ligne, ce n'est que l'état actuel des connaissances sur le fonctionnement du cerveau. Cela devient évident lorsqu'il relate, sans creuser, les expériences qui ont été faites sur l'eau et la modification de sa structure sous l'influence de pensées positives ou négatives.
    Car notre corps est constitué à plus de 80% d'eau et donc il est tout à fait possible d'envisager une capacité cognitive de toutes les cellules.
    Je persiste à penser que c'est bien de chercher, mais c'est mieux de rester humble dans la découverte afin de laisser la place à l'inconnu et faire confiance. Je comprends bien que l'homme a besoin de catégoriser et d'expliquer pour se rassurer, mais je pense qu'il restera toujours des inconnues qui faussent les conclusions.

  • les certitudes absolues ne sont pas de ce monde, Pierre. En attendant, on peut déja faire un bout de route avec des fortes vraisemblances basées sur de bonnes observations.

  • Mais c'est bien ce que nous faisons, tous tant que nous sommes. Et comme le relève d'ailleurs J-D Michel.
    J'ai de la peine avec les gurus et autres coaches qui pensent détenir des vérités et qui ont un besoin irrépressible de les communiquer. Ils vivent dans leur bulle sans participer aux échanges tout simples.
    Mais surtout, une demi-vérité est déjà un mensonge que l'on se fait à soi-même.
    Si je suis aussi très curieux de toutes ces découvertes scientifiques et que je me réjouisse des résultats qu'obtiendront tous ceux qui participent à l'aventure du Human Brain Project, je persiste à penser que le corps entier détient une forme d'intelligence inaccessible que l'esprit empêche de développer. Je dis souvent à qui veut bien l'entendre que je tente d'inverser la proportion 80% esprit / 20% corps.
    J'observe aussi que, lorsque nous parlons de cerveau, d'esprit et de conscience, nous ne savons en fait pas du tout de quoi nous parlons. Ce n'est certes pas une raison pour ne pas continuer à chercher, mais vous ne m'en voudrez pas de ne pas craquer pour les théories fumeuses qui nous sont offertes ici ou ailleurs. Y compris les miennes, qui sont intuitives et non empiriques.

    Un de mes meilleurs amis pratique depuis plus de trente ans, à raison d'au mois trois heures par jour, une forme de méditation du bouddhisme tibétain. Il a été tellement chamboulé à la rencontre d'un lama qu'il a même pris la robe durant six mois.
    "Provocations" est une compilation de nos échanges à ce sujet. Si vous n'avez plus rien à lire, je vous le recommande.

    Jacques-André Widmer à publié chez le même éditeur (Publibook) son expérience sous le titre "On m'a volé mon ego". Vous avez dû voir à quel point il n'est pas tendre avec cette nouvelle vague de méditation en pleine conscience pratiquée aux HUG.

    Je pourrais vous faire une liste sans fin de toutes ces découvertes très provisoires qui ont parqué sur des voies de garage nombre de gens sensibles et influençables.
    Et j'ajouterais cette maxime que j'adore dans "Le messie récalcitrant" de Bach, " On enseigne le mieux ce qu'on a le plus besoin d'apprendre".

  • Superbe J.J., superbe! Ignaz comme manager, on ne pouvait rêver mieux. Voyez comme il est utile d'avoir des relations dans le milieu...
    D'ailleurs, je propose de promouvoir sans plus attendre le sémillant moyne Ignaz au rang de cardinal, sans passer par tous les échelons de la hiérarchie. Comme ça, il deviendra aussitôt papable. Et puisque, par un excès de modestie que je me permets de considérer comme coupable, vous avez choisi de refuser la possibilité qui vous était servie sur un plateau de devenir le prochain pape, causant par là le désespoir des millions de personnes qui avaient signé dans l'allégresse la pétition lancée il y a quelques jours par l'un parmi les plus inconditionnels de vos fans, je me suis dit qu'on ne pouvait pas en rester là et qu'il s'imposait de trouver une solution de remplacement. C'est ainsi que tout naturellement l'idée m'est venue de rédiger une nouvelle pétition, ayant cette fois pour objet d'inviter les participants au prochain conclave à nommer le cardinal Ignaz en qualité de successeur de François, lequel - vous en conviendrez - n'a pas répondu aux attentes placées en lui.
    Nul doute qu'avec Ignaz comme pape, qui se sera empressé de bénir notre chapiteau, les ouailles accourront en masse pour assister au spectacle majestueux sorti non pas tellement de nos imaginations fertiles mais bien plutôt de notre sens aigu des réalités.
    Pour signer la nouvelle pétition, voici l'URL:
    https://www.change.org/p/l-incurie-romaine-pour-la-désignation-du-cardinal-ignaz-comme-prochain-pape

  • C`est bin vrai ca, nous sommes faits a 65% d`eau... Comme dirait le bon docteur Knock: "Est-ce que ça vous chatouille, ou est-ce que ça vous gratouille?"

  • https://duckduckgo.com/?q=Water%2C+the+secret+power&t=osx&ia=videos&iax=videos&iai=Q8qZvtreTck

  • Je n`ai pas d`avis particulier sur les pouvoirs secrets de l`eau mais j`imagine qu`il y a encore a découvrir dans le domaine. Pour ce qui est de la pleine conscience, il ne faut pas croire que c`est un truc ésotéricomysticogouroutique. C`est simplement une forme d`observation de soi qui permet de prendre de la distance par rapport aux états émotionnels désagréables en augmentant le controle de soi. Pour ma part, c`est aussi un truc tres utile contre l`énervement, la frustration contenues dans des situations quotidiennes comme par exemple devoir ronger son frein a la caisse du supermarché ou dans un embouteillage.

  • Je reprenais cet exemple de l'eau car J-D Michel en parle brièvement. Afin d'illustrer mon propos qui consiste à dire que l'état de nos connaissances ne nous permet pas de tirer des conclusions utiles. Je dirais même plus, nos découvertes nous empêtrent dans une conviction aussi artificielle que provisoire pour autant que nous soyons capables de la remettre en question ce qui est presque mission impossible pour un guru qui diffuse la bonne parole.

  • Il y aurait tant à dire...
    Mon expérience est différente. Pour moi c'est, ou ce n'est pas. On est énervé ou on est calme. On ne peut pas prendre de la distance par rapport à un état émotionnel. Tout au plus peut-on raisonner à son sujet.
    Tant mieux pour vous si ce truc vous est utile. Un peu comme un médic ou un pansement. Il ne vous permettra vraisemblablement pas d'aller à la source de l'illusion qui a créé l'émotion au départ. C'est encore un de ces truc de l'esprit qui a besoin de stimulants pour avoir l'impression d'être, d'exister.

  • Vous prenez forcément de la distance par rapport a vos émotions -et meme aussi a des schémas de pensée qui font tourner en rond (par exemple les complexes)- en les observant, c`est pas plus compliqué. C`est le domaine du connais-toi toi-meme mais sur un mode immédiat qui évite les cogitations intellectuelles des philosophes. Pas mal de similitude avec le zen.

  • Je considère cela comme éminemment compliqué. Il faut prendre connaissance des travaux de Heisenberg et de Gödel sur les principes d'incertitude et d'incomplétude pour comprendre que l'outil que l'on utilise est le même que l'objet que l'on étudie. La physique quantique reste un mystère alors qu'on l'utilise au quotidien. Dès le moment où on observe un phénomène, on le perverti.

  • Le cogito ergo sum ne résiste pas à l'analyse contemporaine. Nietsche l'avait pressenti avant que la science confirme l'illusion.
    Le zen ne saurait parler de se connaitre soi-même puisque c'est l'illusion suprême. Tout au plus incite-t-il le chercheur à enlever les couches d'oignon pour découvrir la vacuité.
    Mais notre esprit se bat pour tenter de justifier l'inexplicable.

  • Dans toute discussion de ce genre, il ne faut pas négliger de mentionner l'effet placebo. Je l'écris sans préjuger du reste, mais peu de gens lisent en détail les résultats des essais cliniques et je suis chaque fois étonné du pourcentage d'améliorations que l'on peut mettre sur le compte de cet effet.
    Il est souvent très proche de celui du médicament testé. Par ailleurs, très nombreux sont les témoignages sur les pratiques traditionnelles qui reposent, parfois selon le témoignage des guérisseurs eux-mêmes, sur la croyance. J'irais jusqu'à dire que dès qu'un groupe humain croit en l'efficacité d'une méthode de guérison, celle-ci agit, du moins dans un certain nombre de cas et dans une certaine mesure.

  • Tous les médecins le savent: si vous croyez pas a votre guérison, vous avez nettement plus de chances de guérir et inversément (nocebo). Cela fait partie de la maniere dont nous fonctionnons mais cela ne signifie pas que le traitement lui-meme peut se permettre de rester au niveau du placebo.

  • J`avais hésité a vous le demander Pierre, mais la vous me forcez la main: ne compliquez-vous pas trop?

  • euh... qu'entendez-vous par là Jean ?
    Je pense au contraire faire dans le basique.
    Allez demander à Heisenberg, c'est lui qui nous a foutu ces doutes dans la tronche.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_d%27incertitude

  • Vous savez Pierre, a propos des eisenbergitudes et autres flous artistiquantiques inhérents a ce qu`on appelle la réalité, ils se placent a des niveaux dont Planck s`est beaucoup occupé et qui ont ont le bon gout de ne pas trop intervenir au niveau de la réalité macroscopique ou nous barbotons dans notre présente configuration matérielle.

  • A propos de flous et de foire aux illusions, avez-vous remarqué que notre innénarrable et néanmoins toxique dame aux clebs se fait appeler maintenant Georges?

  • Oui, mais...
    Cette distinction entre l'infiniment petit et son corollaire ne tient pas la route. Car, bien que nous n'ayons toujours pas trouvé la brique élémentaire, tous les corps sont formés d'atomes, de quarks, de bosons et j'en passe. C'est pourquoi j'ai repris cette histoire de l'eau qui imprègne nos corps à 70%. Si l'eau possède ces vertus de mémoire qu'on lui prête alors il faudra bien se résigner à considérer le cerveau comme un dictateur aussi obtus que limité. Il est le serviteur de nos egos en mal de reconnaissance ou en attente d'un nouveau paradigme qui permettrait à nos entités de survivre sans ce subterfuge qui nous isole dans nos petites réalités.
    Bon d'accord, je vous concède que je me parle à moi-même. Je n'ai tout de même pas la prétention ou l'espoir de me faire comprendre en quelques lignes. Et puis c'est bon de spéculer à haute voix, ça défoule.

  • Bon Jean, faudrait peut-être qu'on se calme sinon Géo va venir nous chier une pendule sur notre omniprésence usurpée. C'est pas que je déplore, mais c'est vrai que j'éprouve le besoin de me faire plus discret. Car au final j'ai vraiment la sensation de déblatérer et je n'ai pas envie d'infliger mes délires au plus grand nombre.

  • C est bien M. Pierre Jenni. Vous avez constaté une fois de plus que moi, Charles 05, n ai jamais écrit avec un autre pseudo (bien que je pourrais le faire quand je le voudrais!?) car j ai le courage de mes idées et dieu merci une certaine bonne réputation sur les blog tdg ch. Il se peut que le ou la seule que vous avez banni(e) pourrait l être d après un de vos écrits.

    Bien à Vous. Navré que mon droit de réponse est HS par rapport à votre article-chapeau.

    Charles 05

  • Merci M. Pierre Jenni de m avoir publié.

    Pour info et suite au texte de M. Jean Jarogh sur « Georges », la mémé qui rôde sur les blog tdg ch avec ses clebs ...Voici ma réplique sur un autre blog-confrère si vous me le permettez. J arrête, rassurez-vous!
    -----------------------
    Bonsoir M. Georges la Patouche,

    Il m est ni inconcevable ni inconvenable pour ma bonne réputation sur les blogs de répondre à un "Monsieur" avec ces deux pseudos qui se comporte comme un concierge.

    Bien à Vous M. Roland Zacharias et Merci à votre blog.

    Charles 05
    http://ronaldzacharias.blog.tdg.ch/archive/2019/08/08/aux-membres-de-la-secte-greta-la-science-300119.html#article-comments
    ------------------------
    Bien à Vous M. Pierre Jenni.
    Charles 05

  • Ok Pierre, on se calme. D`ailleurs la pluie s`arrete et j`ai encore du boulot au jardin. A toute!

  • "Bon Jean, faudrait peut-être qu'on se calme sinon Géo va venir nous chier une pendule"
    Je m'apprêtais à vous larguer quelques kilotonnes et je tombe sur cette remarque...
    Je crois que je déteste encore plus votre nouveau troll que l'ancien. Qui avait au moins marqué des points sur la véritable nature des ONG, celle de Epstein ou de sa compagne , la fille à Maxwell...
    Personne ne s'occupe des ONG, ces organisations criminelles qui organisent l'importation de clandestins en Europe, tout le monde regarde les multinationales, qui ne savent plus quoi faire pour pouvoir simplement travailler...
    Cela va mal finir, tralala, cela va très mal finir...

  • Alors Géo, les migrants barbares ne vous ont pas encore mangé votre pain? Vous me faites toujours penser a ce vieux sketch de Fernand Raynaud: https://www.youtube.com/watch?v=2CVo3fZr4-o
    A propos, vous saviez que vous descendez aussi de migrants barbares? Eh oui mon brave Géo, nous sommes tous des migrants, c`est horrible n`est-ce pas?

  • Mais quel bonheur de vous lire Géo.
    Oui, il y a beaucoup à dire sur les Ong et heureusement que certains s'y collent. Mais est-ce une raison pour ne pas dénoncer notre servilité complaisante envers ces grands groupes transnationaux qui réduisent à néant nos efforts.
    Ce qui risque bien de mal finir, c'est notre réputation. A force de vouloir profiter à bon compte de la compétition mondiale pour attirer ces grands groupes nous réussirons l'exploit de perdre notre bel aura tout en faisant fuir cette manne.

  • Je viens de scanner trente pages rescapées d'un journal que mon père avait commencé en 1951 et je ne résiste pas à vous proposer cet extrait :
    "Nous avons peint en rose même ce qu'à première vue, le commun des mortels considère sous un angle tragique, et ce que la société est convenue de réprouver. Car il suffit à notre avis de voir du rose partout pour qu'instantanément, il y en ait effectivement sur tout. Si donc après avoir vu notre tableau vous voyez encore du mal et des tragédies ailleurs qu'au théâtre, vous n'aurez à vous en prendre qu'à vous même."

  • Eh ben on a plus qu'à faire la même chose que le tiers monde...

    Baiser comme des lapins, chier des gamins et s'en foutre, au Nom de Dieu ! Affûtons les couteaux et...

    Que les meilleurs gagnent :-)

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel