08 octobre 2013

Fin et suite...

Voilà, une page se tourne. L'aventure a été intense.

J'y reviendrai...

Communiqué de presse du 8 octobre

Après réflexion je renonce à me présenter au second tour de l'élection au Conseil d'Etat Genevois. Je souhaite continuer à porter les idées pour lesquelles je me bats, mais le résultat que j'ai obtenu ne justifie pas ces prolongations. Je réalise la difficulté d'être candidat indépendant et j'en assume les conséquences.

Je reste cependant engagé afin que le nouveau gouvernement réalise pleinement l'importance de la traversée de la rade et de sa réalisation à court terme. C'est un projet d'importance majeure pour l'économie et l'emploi, pour la mobilité en général y compris la mobilité douce, pour le tourisme, pour le développement de notre région et pour la liberté des citoyens.

Afin que l'idée s'imprègne, elle doit être incarnée et défendue au sein du collège. Pour ma part j'y contribuerai autrement, dans la mesure des circonstances et selon mes compétences.

Je remercie chaleureusement celles et ceux qui ont cru comme moi que les temps étaient mûrs pour remettre en question les stratégies partisanes et idéologiques. Et j'espère que les pragmatiques continueront à voter utile pour débloquer et faire avancer Genève.

Pierre Jenni

13:38 Écrit par Pierre JENNI dans Conseil d'Etat, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (8)

13 août 2013

Aéroport de Genève

Je publie ici ma chronique mobilité parue dans la Tdg de ce jour.

saurer-(suisse)-aeroport-de-geneve-cointrin-9971.jpg Nous apprenions dans la Tdg du 12 juin que la fronde s'organise contre l'extension de l'aéroport.

On connaît l'objection des Verts, et des associations qui leur sont proches, à la croissance et l'opposition des communes concernées ne surprendra personne.

Indépendamment des arguments discutables de l'augmentation des nuisances, le fond du débat se tient évidemment autour de la crainte d'un développement effréné et non maîtrisé de la région.

Voilà qui pourrait surprendre puisqu'on ne cesse de parler du Grand Genève et qu'il s'agirait justement d'anticiper ce développement, le cadrer par un aménagement du territoire réfléchi, un urbanisme qui permette la création d'éco-quartiers et la limitation des déplacements parasitaires.

A Genève, nous avons la chance d'avoir un aéroport proche du centre qui permet un gain de temps extrêmement apprécié par tous les visiteurs et plus particulièrement par les hommes d'affaires.

La modernisation de son aile est justement la garantie que le site est conservé et qu'on ne verra pas de sitôt un projet de délocalisation d'un aéroport à l'étroit entre la ville et la frontière.

Mais surtout, on mesure l'inconscience et l'inconséquence des opposants qui seront les premiers à hurler lorsque les multinationales, qui représentent près de 25 % de la masse salariale du canton, et les organisations internationales iront voir ailleurs si l'herbe est plus verte.

Ils auront alors la satisfaction de revivre dans un village, mais ils n'auront plus de travail.

00:26 Écrit par Pierre JENNI dans Conseil d'Etat, Genève, Mobilité, Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

04 août 2013

Géothermie

images.jpgDans la tribune du 31 juillet 2013, nous découvrons un semblant d'information sur les éventuelles causes de la secousse sismique dans le canton de Saint-Gall.

En fait, nous n'apprenons rien, puisque personne ne connait les causes de cet incident qui n'est pas une exception dans cette région du globe. En effet, la Suisse vit dans une région particulièrement sensible du fait de la présence des Alpes.

La prudence est de mise lorsque l'on entreprend des forages d'envergure. Je salue donc le réflexe des autorités et des sociétés actives dans la promotion de la géothermie.

En revanche, je fustige les frileux qui voudraient mettre un terme à cette recherche prometteuse qui permettrait certainement de diminuer de manière conséquente notre consommation de matières premières et donc d'atteindre les objectifs minimaux instaurés lors de la signature du protocole de Kyoto il y a déjà plus de 20 ans et auxquels nous avons adhéré.

De tous temps les humains ont diabolisé les "sorciers" qui n'étaient que des esprits pensants. Des êtres qui entendaient penser par eux-mêmes et développer ce merveilleux outil inhérent à notre genre, l'intelligence.

Grâce à eux, et à tous ceux que nous avons brûlés et torturés, nous vivons aujourd'hui dans des sociétés avancées et confortables. Grâce à eux, nous continuerons à évoluer en tenant compte de la limitation de nos ressources.

13:13 Écrit par Pierre JENNI dans Conseil d'Etat, Genève, Politique | Lien permanent | Commentaires (1)