10 mai 2013

La RADE en rade

Pont suspendu.jpgMadame Künzler est la cible de toutes les critiques. Je ne me suis pas privé d'y aller aussi de mon refrain, plus souvent qu'à mon tour.
Et pourtant, ce n'est pas sa politique en matière de mobilité qui devrait être visée, mais sa difficulté à fédérer, à se faire respecter par ses chefs de services, à donner des impulsions.
Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Lors de sa présentation du programme Mobilités 2030, elle a partagé son souci de mettre un terme à la guerre des transports à Genève.
Force est de constater qu'elle n'y est pas parvenue.
Je vous soumets ici une première contribution qui résume les défis de la mobilité en milieux urbains. Je développerai plus en détail par la suite.

23:03 Écrit par Pierre JENNI dans Genève, Mobilité, Politique | Lien permanent | Commentaires (0)